La Gazette de la grande ile

Problème énergétique : Abandon de l’Etat !

Publié le 26 novembre 2022

L’industrialisation à grande échelle figure parmi les Velirano du régime en place. Pourtant, il ne fait pas en sorte que cette vision se réalise. Le pire est que l’Etat lui-même est conscient qu’il n’a pas les moyens de mener le pays dans ce sens. Le fait que les dirigeants incitent les opérateurs économiques à produire eux-mêmes l’énergie dont ils ont besoin en dit long sur leur incapacité à améliorer la production énergétique à Madagascar. En effet, les dirigeants ont profité de l’échange à travers la 6ème édition de la plateforme Dialogue Public-Privé qui s’est déroulé au Carlton Anosy jeudi dernier pour solliciter les opérateurs économiques à aller dans le sens de l’autonomie énergétique. Cela ne signifie qu’une chose qu’il ne faut pas compter sur l’Etat en vue de la réalisation du Velirano 7 qui n’est autre que l’industrialisation de Madagascar. On peut interpréter cela par le fait que l’Etat a abandonné l’idée d’arriver à résoudre le problème énergétique qui prévaut dans le pays.

Les dirigeants eux-mêmes ont pourtant conscience que le problème énergétique reste un frein majeur pour le développement. Le problème en question a d’ailleurs été évoqué lors de la table ronde entre l’Etat et les représentants du secteur privé qui s’est déroulée au Carlton Anosy jeudi dernier.

Parler de révolution industrielle dans de telle condition revient à délirer. Pourtant, Madagascar doit passer par l’industrialisation pour espérer aller dans le sens du développement. C’est pourquoi le Ministre de l’industrialisation, du commerce et de la consommation, Edgard Razafindravahy a fini par solliciter les opérateurs du secteur privé à prendre leur avenir en main en produisant eux-mêmes l’énergie dont ils ont besoin. Eh oui, pour espérer évoluer dans le domaine de l’investissement, il ne faut pas trop compter sur l’Etat. Cela évite de faire face à bien des déceptions.

Bien des promesses ont été émises lors des périodes de campagne électorale des élections présidentielles de 2018 incluant l’industrialisation de Madagascar. La réalisation de cette promesse s’avère pourtant impossible sans avoir fait en sorte d’améliorer la production énergétique à Madagascar. Autrement dit, avant de penser au Velirano 7 qui est « l’industrialisation de Madagascar », il faut d’abord faire en sorte de réaliser le Velirano 2 qui est « l’énergie et l’eau pour tous ».

L’Etat n’a pas su réaliser aucun desdits Velirano. Le pire est que l’approvisionnement en électricité au lieu de s’améliorer laisse de plus en plus à désirer dans la Grande Ile. Il n’y a qu’à voir le problème des délestages qui n’est pas prêt d’être résolu de sitôt. Ce sont les dirigeants eux-mêmes qui ont affirmé dernièrement que le problème du délestage ne sera pas résolu avant 2027. C’est d’ailleurs pour contourner le problème énergétique qui prévaut dans le pays que les opérateurs économiques ont été incités à se détacher de l’Etat et produire eux-mêmes l’énergie dont ils ont besoin.

Jean Riana

Lire aussi