La Gazette de la grande ile

Courrier  des  lecteurs : Saluer leurs principes

Publié le 26 novembre 2022

Je suis de ceux qui saluent la constance et les principes d’une internaute dénommée Foutsie Tsotsy, que je ne connais pas personnellement, mais qui parce qu’elle ne se cache pas derrière un compte Fake et qui fait ses posts publics donne aux jeunes d’aujourd’hui le sens de ce qu’est être une femme de principe. Elle a pu se tromper en trouvant que Andry Rajoelina pouvait être une solution face à Rajaonarimampianina, elle a pu se tromper en pensant que Lalatiana et Rinah ses anciennes compagnes de lutte pensaient réellement au pays, elle reconnaît s’être trompée dans ses posts, car les attitudes des dirigeants d’aujourd’hui sont contraires aux principes pour lesquels elle se bat. Elle n’est pas que dans les belles paroles elle est dans les actions, elle se bat contre l’injustice et dénonce les dérives et autres inepties du régime. Des femmes comme Foutsie Tsotsy n’auront pas à se cacher ni à raser les murs, c’est une femme de principe qui pourra toujours regarder les gens en face…contrairement à ses ” anciennes amies” Lalatiana et Rinah.

Je suis de ceux qui saluent le travail d’organisme qui qu’ils soient et qui œuvrent à éclairer les citoyens. Contrairement à ce que d’autres pensent, Transparency International ne fait pas de culte de personnalité et n’est pas focalisé sur Ketakandriana Rafitoson qui est directrice exécutive. L’organisation fait son travail, l’organisation a mené des investigations sur la corruption sexuelle dans les écoles et les universités avec des résultats qui font froid dans le dos et des réactions de président d’université en l’occurrence de Toliara inacceptables, l’organisation a mené des investigations sur le système de santé qui doivent être exploitées, l’organisation a mené des investigations sur la filière letchis tout comme sur la filière des exploitations minières. C’est Transparency International qui a mené les investigations et pas Ketakandriana Rafitoson seule, la directrice exécutive représente l’organisation et c’est normal que ce soit elle qui parle. Je suis de ceux qui saluent les gens qui font leur travail, qui font ce pourquoi ils sont payés et non ceux qui attendent juste de toucher le salaire ou les indemnités sans faire grand-chose si ce n’est alimenter les comptes fake.

Je suis de ceux qui saluent les enseignants qui font correctement leur travail, qui vont choisir quels thèmes ils vont aborder en premier tout en gardant à l’esprit qu’ils doivent finir le programme en prévision d’un examen national qu’est le Baccalauréat par exemple. Ces enseignants vont librement insister sur un point qu’ils estiment important et passer rapidement sur un autre point qu’ils estiment moins important. C’est leur job. Ils font leur job. Et personne ne peut leur dire que pour tel chapitre, ils doivent faire une interrogation surprise, que pour tel chapitre, ils doivent faire un devoir surveillé, que pour tel chapitre, ils doivent interroger en classe. Ils font leur job et sont complètement libres de choisir, mais toujours avec un résultat à la clé.

Je suis de ceux qui saluent ceux qui ont des principes, qui ont de la constance dans leurs principes, qui ont le courage dans leurs principes, qui font correctement leur travail.

Heritiana Rakoto

Antsirabe

Lire aussi