La Gazette de la grande ile

Manipulation de la Religion

Publié le 26 novembre 2022

Une chanteuse évangélique est soupçonnée d’avoir tué un chanteur évangélique. Des dirigeants de secte abandonnent femme et enfant et se refont “une virginité” en épousant en secondes noces une autre dirigeante de secte ou des fidèles de la secte. Des curés ont été condamnés pour actes pédophiles et d’autres exemples encore. Ce qui retiendra notre attention, c’est donc le meurtre du chanteur Ntsoa du groupe évangélique VHF. Présomption d’innocence oblige, on n’entrera pas dans l’affaire, mais dans cette manipulation honteuse de la religion. La dame est chanteuse, voilà ce qu’il faut retenir. Elle se fait de l’argent en chantant. Ce n’est pas parce qu’elle est chanteuse dans un groupe évangélique que cela fait d’elle une sainte, elle est d’abord humaine avec tout ce qu’il y a de bon et de mauvais. Quand elle chante des chants religieux, les auditeurs pensent qu’elle vit ce qu’elle chante, qu’elle craint Dieu et qu’elle est “sainte”. Or, entre ce qu’elle chante et ce qu’elle fait, il y a un fossé. Être artiste de chant évangélique ne fait pas d’une personne un saint, ne fait pas d’une personne Dieu le Père. Rija Rasolondraibe nous en a donné l’exemple. C’est un chanteur évangélique à la limite pasteur qui compose des chants qui interpellent, mais qui reste humain avec ses faiblesses, qui reste humain qui peut perdre son objectivité et prendre parti. Le fait même de choisir un répertoire, c’est déjà une part de subjectivité. L’erreur de beaucoup, c’est de faire un culte de la personne, c’est de croire qu’un pasteur, un curé, un chanteur évangélique, une présidente de l’Assemblée nationale mpiandry, un magistrat qui égrène des versets bibliques et d’autres exemples encore sont des représentants d’une divinité sur terre. L’erreur de beaucoup, c’est de ne pas voir que les dirigeants de secte sont les pires manipulateurs et sont majoritairement avides d’argent pour mieux mener le train de vie de riches dont ils rêvent. Ces femmes frêles et ces hommes charismatiques, qui sont à la tête de ces sectes et qui manœuvrent pour avoir de l’argent sont au même niveau que la chanteuse évangélique qui aurait tué Ntsoa. C’est l’ostentation dont font preuve un certain nombre de ces chanteurs évangéliques, de dirigeants de sectes qui nous font nous demander s’ils ont tous comme oreiller leur conscience. C’est au commun des mortels de faire preuve de discernement et savoir déceler la manipulation.

La Rédaction

Lire aussi