La Gazette de la grande ile

Politiciens malgaches : Tous des opportunistes

Publié le 28 novembre 2022

Les politiciens malgaches sont depuis toujours des opportunistes. Ils trouvent toujours le moyen de tirer profits et avantages de n’importe quelle situation. Ils s’immiscent même dans des affaires qui ne les concernent pas.

L’équipe de Mamimbahoaka fait partie de ces politiciens opportunistes. Mamimbahoaka lui-même en est l’exemple. Il sait bien profiter des situations qui attirent l’attention de la population malgache, que ce soit le sport, la culture ou la religion. Il arrive même à tirer profit de l’ignorance et de la pauvreté de la population. Il sait bien que la plupart de la population malgache est pauvre en cherchant au jour le jour de quoi se nourrir, et il en profite. Il les soudoie avec du riz importé, de l’huile importée, des tee-shirts, des promesses d’ivrogne et d’autres solutions qui ne sont pas à long terme. Il profite de la vulnérabilité de la population et fait semblant de se soucier d’elle alors qu’il ne fait que l’appauvrir de plus en plus.

En effet, les importations incessantes de riz par exemple ont un effet destructeur sur les produits locaux.

Mais Mamimbahoaka sait bien que la population n’a pas le choix à cause de la pauvreté. Sa situation est tellement misérable qu’elle aime qu’on la fasse rêver. Et Mamimbahoaka lui promet des choses qui ne sont même pas des priorités et qui ne sont pas réalisables.

Naivo Raholdine figure en premier dans la liste des politiciens malgaches opportunistes. Dès qu’il trouve l’occasion de se faire remarquer, il fonce directement et met son nez partout. Il s’était immiscé dans le jeu kopikole pour soutenir la copie de Mamimbahoaka. Il était à fond dans son rôle qu’il a fini par oublier que son rôle est de porter la parole de la population, mais non pas de vénérer la copie de Mamimbahoaka.

Naina varira a lui-aussi voulu cacher son incompétence à gérer la ville d’Antananarivo en profitant de l’insécurité dans la capitale à travers sa soi-disant tentative d’assassinat. Mais jusqu’à présent, cette affaire n’est toujours pas résolue. Et puis, son opportunisme a fini par se retourner contre lui, car c’est lui qui a fait la promesse d’assurer la sécurité de la population tananarivienne. Mais c’est seulement lorsque qu’il a été attaqué qu’il s’en est rendu compte.

De son côté, l’ancien chef d’État malgache, Ravalomanana a profité des malheurs des autres pour effectuer sa pré-campagne et soigner son image. Il a ainsi rendu visite à la famille du défunt petit garçon assassiné par un étranger à Morondava, le 18 novembre. Il a profité de l’occasion pour critiquer le gouvernement actuel qui n’a pas pris cette peine. Il a toujours été reproché à Ravalomanana de politiser la religion et de favoriser la religion protestante, mais actuellement, Mamimbahoaka ne fait que reproduire ce que son rival a fait.

Les politiciens malgaches savent très bien jouer sur les sentiments de la population qu’ils en profitent au maximum. Ils politisent tout : le sport, les évènements culturels et même la religion de la population. Et à l’approche de l’élection présidentielle 2023, les politiciens veulent à tout prix tout faire afin de tirer profit de n’importe quelle situation.

Larissa

Lire aussi