La Gazette de la grande ile

Secte Shine – Patrick Andrianarivo : Ensorceleur, Harceleur et Manipulateur

Publié le 01 décembre 2022

Patrick Andrianarivo, le leader de la secte Shine, est un manipulateur et un harceleur qui utilise son pouvoir au sein de son église pour dicter ce que les jeunes filles de la communauté Shine doivent faire. Selon le témoignage d’une ancienne adepte, il manipule et menace celles qui ne veulent pas suivre son commandement.

Comme toutes les sectes, Shine fonctionne avec des soi-disant miracles. Ils bernent les adeptes en simulant des guérisons ou des exorcismes préparés au préalable avec les acteurs qui veulent jouer le jeu.

D’après cette ancienne adepte qui s’appelle Tinah, Patrick Andrianarivo l’a d’abord invitée pour une aventure. Une invitation vague qu’elle a refusée. D’après elle, « Patrick invite beaucoup de jeunes filles pour une aventure. Il ne précise pas son invitation, mais utilise le traitement spirituel comme excuse. Il fait cela uniquement quand sa femme est en déplacement. Il dit être un voyant et a prétendu parler avec mes frères décédés. Il m’a parlé de créer une banque ou de construire des immeubles. A chaque fois que je lui rends visite dans son bureau, il arrive à me soutirer tout mon argent. Il crée des problèmes dans ma vie pour ensuite les régler et passer pour un bienfaiteur. Il arrive à accéder à mon ancien compte bancaire que j’ai déjà fermé. Il nous force à payer des dîmes et pour cela je devais emprunter de l’argent. Quand je n’avais plus d’argent, j’ai offert mon ordinateur portable comme don pour l’église. Il m’a ordonné de fermer mon compte Facebook. Il a détruit mon téléphone. Il utilise le nom de Dieu pour faire ce qu’il veut. Je me sens exploitée au nom de ce Dieu. ».

C’’est le résumé du témoignage de la jeune fille que ce Patrick Andrianarivo a exploitée, manipulée et même hypnotisée. Il a réussi à lui faire faire des choses contre sa volonté. Mardi dernier, cette jeune fille a déposé plainte auprès de la police. Plainte qu’elle a retirée hier matin sous la menace de ce Patrick. En effet, il a envoyé plusieurs personnes pour persuader la jeune fille de retirer sa plainte. Elle est actuellement effrayée et n’ose plus s’exprimer sur le sujet.

Ce Patrick Andrianarivo se prend pour un dieu dans sa communauté. Il manipule les adeptes et harcèle ceux qui ne veulent pas le suivre. A noter que la manipulation mentale et l’influence sont punies par la loi malgache. Pourtant, ce sont les principales méthodes de ce Patrick pour diriger sa secte. Dans son témoignage, cette Tinah dit se sentir « ensorcelée ».

Stratégie de business, Patrick a nommé sa femme Bishop. Un poste-clé au sein de l’église. Ils sont divorcés et Patrick n’est pas obligé de payer une pension alimentaire grâce à cette stratégie.

Au sein de cette secte, comme dans toutes les autres sectes à Madagascar, la manipulation se fait en masse. Les adeptes se sentent obligés de payer les dîmes et autres formes de redevance à l’église sous peine d’aller dans une fournaise éternelle. On les menace avec une punition éternelle et on les incite à donner le peu qu’ils ont. D’après Tinah, elle n’est pas la seule à avoir subi le harcèlement de ce Patrick Andrianarivo et il a déjà réussi à convaincre plusieurs jeunes filles de « partir à l’aventure ». Une expression vague qu’il utilise pour emmener les jeunes filles en escapade pour des soi-disant « traitement spirituels ».

On ne sait pas combien de jeunes fille ont subi les mêmes traitements et combien en subissent toujours actuellement. Le ministère de la population, le ministère de la culture, le ministère de l’intérieur, le ministère de la justice, la société civile et toutes les associations qui prétendent se battre pour les droits de l’homme et surtout la protection de la femme doivent se pencher sur cette secte qui abuse des jeunes filles. Ce Patrick exploite des jeunes filles au nom de son dieu.

La Gazette

Lire aussi