La Gazette de la grande ile

Les « saints » malsains du secteur de l’énergie

Publié le 05 décembre 2022

Andry Ramaroson, ministre de l’énergie, prétendait avoir des diplômes hautement qualifiés en matière d’énergie. Il s’est avéré que le personnage avait travaillé chez Schneider, mais est tout sauf un ingénieur, nombriliste aiguë, il est soi-disant expert en développement personnel et derrière son sourire, c’est un des personnages les plus faux du régime. Mais il est maintenu alors même qu’il avait été interpellé publiquement quand, au CCI à Ivato, le chef d’Etat a subi le délestage en direct. Il est vrai aussi que le Chef d’Etat aime garder les bras cassés autour de lui, les incompétents. Andry Ramaroson, dénommé Andry Goly se sucre sur le dos de la Jirama. Il ne pouvait pas ne pas savoir, quoique son incompétence et son appétence aux sous et pouvoir pourraient expliquer qu’il ne savait pas, le contenu de ce qu’il signe, qu’il s’offre une voiture pour un ariary symbolique et grâce à la Jirama qui est déjà incapable d’honorer ses créanciers. Andry Ramaroson n’a jamais géré une entreprise et pourtant, il se prend pour le DRH en organisant une campagne de recrutement sauvage à travers le réseau interne de la Jirama, de quoi alimenter encore plus la tension sociale au lieu de l’apaiser. Un recrutement qui ne fait mention d’aucune description de fonction, d’attribution, de qualification, de compétences. Une annonce en interne qui dit “envoyez vos CV et précisez la place que vous voulez”. S’il se projette dans dix ans Andry Ramaroson sera peut-être riche, très riche milliardaire, mais va devoir se cacher, n’osera pas trop sortir et sera peut-être en exil. Et comme il n’a pas de qualification, il va vivre de ses rentes. Pour le moment, il se la joue perso et joue même contre le président de la République, car ses campagnes d’installation des lampes Cobra sont utilisées pour sa gloire personnelle et asseoir une notoriété. Aux côtés d’Andry Ramaroson, un autre incompétent, son directeur de cabinet qui s’était fait un nom ou plutôt de l’argent durant les heures de gloire de Pierrot Rajaonarivelo. Odon Marius, ignare dans le secteur de l’énergie, zélateur du régime ou plutôt d’Andry Rajoelina, a réussi à montrer publiquement ses différends d’avec l’ancien Secrétaire général du ministère de l’énergie Andriatongarivo, celui qui se promène avec des armes à feu et veut tirer sur tout le monde. Aussi bien Odon Marius qu’Andry Andriatongarivo, ce sont des ignares dans le secteur de l’énergie. Voilà des personnes qui étaient et qui sont à la tête d’un secteur-clé du pays. Ils s’enrichissent, ils pillent la Jirama, ils se font ou plutôt le ministre se fait passer pour un “saint” et diabolise aujourd’hui les directeurs qui, clairement ont plus de compétence que lui, un ministre qui continue de sourire en se faisant payer une voiture, au moins, sans compter tout ce qu’il aurait engrangé comme gains illicites. Loin d’être un “saint”, Andry Goly est un manipulateur et se sert des gens pour tirer à lui toute la couverture. Des anciens amis à lui témoignent qu’il y a quelques années Andry Goly était malade et ce sont des amis à lui qui l’avaient aidé, mais depuis il a tourné le dos à ces amis en question. Andry Ramaroson ainsi qu’Odon Marius font des manœuvres malsaines et profitent de leur poste, qui soit dit en passant, ne fait que passer, pour abuser de leur pouvoir et démontrer encore plus tous les jours leur incompétence. Il est vrai qu’en dehors de Madagascar, ces deux compères, ne peuvent pas briller. Andry Ramaroson qui aime tenir des propos faux et qui poignarde dans le dos ses propres amis, et même ses très proches, ne doit pas oublier que l’on récolte ce que l’on sème et que la roue tourne. « Il y a un juge qui s’appelle le temps et qui remet tout le monde à sa place ».

La Gazette

Lire aussi