La Gazette de la grande ile

Lanto Rakotomanga : La reine des impunies

Publié le 06 décembre 2022

Les affaires impliquant la députée du deuxième arrondissement d’Antananarivo sont nombreuses depuis qu’elle siège à l’Assemblée nationale. La dernière en date et qui est toujours d’actualité, est l’affaire de bois précieux (palissandre) à la région Alaotra-Mangoro. Rappelons qu’au début du mois d’octobre, une autorisation de transport de bois précieux indiquant clairement le nom de la députée Lanto Rakotomanga, cachetée et portant l’entête de l’Assemblée Nationale, a circulé sur les réseaux sociaux. Autorisation indiquant clairement qu’« il est ordonné à toute autorité civile et militaire de laisser circuler librement le porteur de la présente autorisation et de lui porter main-forte en cas de besoin ». Notons que ce véhicule transportait 75 rondins de palissandre depuis la région de l’Alaotra. Le véhicule a été intercepté du côté de Vohitraivo Amparafaravola. Notons également que le palissandre figure parmi les bois précieux interdits d’exploitation, une espèce protégée menacée d’extinction.

Peu après, le chauffeur du véhicule a été appréhendé par les autorités et mis sous détention préventive. Le Bureau indépendant anti-corruption (BIANCO) convoque la parlementaire de la Chambre basse à comparaître, mais elle ne daigne pas répondre à sa convocation. Jusqu’à présent l’Assemblée nationale n’a pas encore donné son aval à la demande d’autorisation de poursuite de la députée du deuxième arrondissement. Depuis, le BIANCO a transféré le dossier au Pôle anti-corruption (PAC) et cette entité a convoqué trois individus en la personne du directeur du cabinet de Lanto Rakotomanga, la femme et l’enfant du chauffeur. Ils sont tous les trois relâchés, mais la principale intéressée reste impunie. Elle se cache derrière son immunité parlementaire, mais viendra le jour où elle devra réellement répondre de ses actes devant les autorités compétentes.

Ravo

Lire aussi