Face aux maîtres FRAM: Le régime recule…

La rentrée scolaire dans l’enseignement public se déroulera sans encombre.

Lire la suite...

SANS SOMMATION

A LA UNE
Grandeur et décadence

La roue tourne et le pouvoir ne fait que passer.

Mis à jour le Lundi, 29 Septembre 2014 06:23
Lire la suite...
 
Retour massif des délestages: Des arriérés de 137 milliards Ar à payer

En crise depuis des décennies, la Jirama n’en est qu’au tout début de l’assainissement et des réformes. L’actuel retour massif des délestages est une suite de cette crise.

Mis à jour le Lundi, 29 Septembre 2014 06:23
Lire la suite...
 
Le cimetière des véhicules de la Présidence
Avec un nombre incroyable de voitures en piteux état et d’épaves roulantes, on pourrait croire que Madagascar est le paradis des casses automobiles.
Mis à jour le Samedi, 27 Septembre 2014 07:12
Lire la suite...
 
La confiance au régime s’effrite: Le dollar à 2400 Ar
Depuis hier, le dollar a franchi la barre psychologique de 2500 Ar sur le marché interbancaire de devises (MID).
Lire la suite...
 
Energies renouvelables: Des investisseurs espagnols sont prêts
4 projets en étude dont une centrale hydroélectrique de 90 MW près de Toamasina, un hôpital et des écoles.
Mis à jour le Vendredi, 26 Septembre 2014 06:47
Lire la suite...
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 5 de 416
EDITORIAL: Tous pareils !

L’expression « chassez le naturel, il revient au galop » semble correspondre aux hommes politiques qui sont éclipsés bien malgré eux de la scène politique un moment et qui reviennent par la suite. Le retour de Nicolas Sarkozy a largement été commenté dans la presse française et sur internet. Les cinq premières minutes de son intervention télévisée ont étonné les téléspectateurs  un semblant de mea culpa, moins de gesticulation, un calme étrange, un semblant de capacité de compréhension, d’empathie.  Mais ça n’a guère duré plus de cinq minutes, le naturel a rapidement pris le dessus et sur le net le fait est qu’il n’a pas changé, il est resté le même avec tous les adjectifs qualificatifs dont il a été affublé déjà durant son mandat et pendant sa campagne.

Lire la suite...
Coup franc

Face à toutes ces révélations qui secouent le chef de l’Etat, Kolo Roger se fait, bizarrement, discret. Ailleurs, il appartient au Premier ministre de prendre la défense du Président. Ce qui n’est pas le cas chez nous…

 

Clics

Affiche le nombre de clics des articles : 7400174