Mananjary : la gendarmerie tire, encore une fois...

Tragiques évènements depuis lundi à Mananjary (côte sud-est), où la gendarmerie nationale, encore une fois, est au centre du tumulte. L’affaire en gros : un membre du « quartier mobile » (groupe d’autodéfense du fokontany) a conduit deux voleurs de manioc à la brigade de gendarmerie. L’homme, pour une raison inconnue, est sévèrement tabassé par les agents et en meurt. Furieuse, la population veut venger le mort et tente de prendre d’assaut la brigade de gendarmerie. Les gendarmes tirent et tuent quatre assaillants, (deux autres mourront ultérieurement). Version de la gendarmerie : personne n’a tiré sur les victimes, celles-ci ont été atteintes par des « balles perdues ». Mais notre correspondant local est formel est confirme la narration ci-dessus…

Lire la suite...

SANS SOMMATION

Informations supplémentaires