À Madagascar, la réhabilitation du réseau hydro-agricole de la rivière de la basse Mahavavy, abandonné depuis trente ans, fait renaître l’espoir chez les planteurs de canne à sucre et les riziculteurs de la région.

La libre exploitation de la carrière de Saphir à Bemainty dans la commune rurale de Didy dans la région Alaotra Mangoro continue. Impunément, les exploiteurs ravagent à grande vitesse la forêt dense avoisinant la réserve naturelle de Zahamena.

Après l’Europe, Rapporte Scom DGGFPE,  le litchi de Madagascar est actuellement exporté vers l’Afrique du Sud.

Le projet d’extension du port de Toamasina appuyé par le gouvernement japonais par le biais de la Japan International Cooperation Agency (JICA) est censé débuter cette année.

Si notre économie est misérable, notre diplomatie est miséreuse.  La « diplomatie silencieuse » derrière laquelle s’est réfugiée notre Ministre des Affaires Etrangères au sujet des Iles Eparses sert exclusivement les intérêts de la France.

Sueurs froides déjà chez les invités de la cérémonie de vœux de demain au palais d’Iavoloha.

En 2017, il y a encore des idiots qui attendent avec impatience le discours du président à Iavoloha…

Selon l’Analyse IPC, pour la période d’Octobre à Décembre 2016, trois districts (Tsihombe, Beloha, Amboasary Sud) ainsi que quatre communes dans le district de Taolagnaro (Ranopiso, Analapatsy, Andranobory, Ankariera) ont été classés en phase d’Urgence (IPC Phase 4) et quatre districts (Betioky, Bekily, Ambovombe et Ampanihy),

Les méfaits entrepris par les dahalo s’enchaînent, durant cette semaine il y a eu pas moins de deux cas d’attaques enregistrées.

Les habitants de Namorona (district de Mananjary, dans le sud-est), notamment les hommes, désertent en masse la petite ville et s’évanouissent dans la nature.

La fin ! C’est bien la fin de l’année 2016. Une année de toutes les bêtises, de toutes les conneries, de toutes les misères et qu’il est oiseux de rappeler ici, tant elles sont énormes, monumentales, grandes et grosses. En tout cas, il ne reste plus qu’une poignée d’heures, et l’on passera, donc, à 2017, une année de plus dans notre vie.

Depuis que le gouvernement a mis en place un système d’ajustement automatique des prix en début d’année 2016, la révision des prix à la pompe est devenu une accoutumance mensuelle.

Les pays ayant bénéficié des crédits à taux concessionnels (crédits IDA) de la Banque mondiale enregistrent généralement des progrès significatifs selon une récente étude menée par cette institution.

A l’occasion du nouvel an, notre journal ne sortira que le mardi 3 janvier 2017.

Beaucoup de commentaires actuellement sur le projet de complot contre le régime Rajaonarimampianina rapporté sur Facebook.