Dans cette histoire de vindicte populaire ayant entraîne la mort de deux policiers, on retiendra plusieurs choses. D’abord, lorsque ce sont des représentants d'une autorité quelconque qui sont victimes la prise de mesure est rapide -dans les heures qui suivent les forces de l'ordre sont venues en masse . Ensuite, la loi du Talion a cours dans le pays -ils ont brûlé deux des nôtres et donc on va brûler un village entier ? Enfin, la culture du " c'est pas ma faute" est la marque de fabrique du régime au point d'aller jusqu' à fustiger un ou une aliéné mentale sorti de derrière les fagots pour se décharger de ses responsabilités!

Avec une candeur inouïe, la Jiramaty appelle les usagers au calme et à la patience, en leur priant de renoncer à des actes de vandalisme. Parallèlement, avec une désinvolture incroyable, elle somme les usagers de payer les factures dès réception sous peine de coupure.

La situation de Madagascar va au-delà de l’inquiétude vu le taux d’accroissement des cas de justice populaire et cela au niveau national.

C’est sous le signe de la lutte et de l’engagement que la littérature malgache a été célébrée samedi dernier, lors d’une journée consacrée à cet art à Paris en France. Pendant près de dix heures, plusieurs professionnels, amateurs ou simples passionnés de ces activités se sont échangés sur les prises de position militantes qui se reflètent dans la littérature malgache.

Le Président Rajaonarimampianina Hery s’est rendu à la messe dominicale à la FJKM Androva vaovao, hier. Le couple présidentiel a offert 4 millions d'ariary au temple FJKM Androva Vaovao Famonjena à Mahajanga pour contribuer au fonctionnement du Temple.

Il semble  bien que l’attitude normale de ceux qui arrivent au pouvoir sans avoir été préparé pour ce faire,  serait de ne jamais tenir compte des leçons de l’histoire de ce pays.

Des exactions ! Le mot n’est pas trop fort pour exprimer les « actes de barbarie » de l’expédition punitive de la Police nationale à Befandriana Nord rapportés par des témoins oculaires. En racontant ce qu’ils ont vu et vécu, ces témoins sont encore visiblement effrayés et demandent à ne jamais être cités « sous peine de subir une autre vengeance des policiers ».

La quatrième journée de compétition du championnat d’Analamanga a réservé hier au stade municipal de Mahamasina son lot de surprise. D’abord, la victoire écrasante, 5-0, de l’USCAFOOT face à l’équipe du Tana FC, mais aussi l’incroyable défaite de l’équipe de l’AS ADEMA, 1-3, face à l’équipe du MAMA FC.

Madagascar a recouvert sa liberté depuis déjà une cinquantaine d’année, mais sa situation économique ne cesse de se dégrader au fur et à mesure que le temps passe. D’autres pays au profil comparable réussissent à accéder à des niveaux de développement enviable contrairement à la situation de la Grande Ile qui tend à s’enfoncer encore plus. Les dirigeants se succèdent  en amassant de grosses richesses sans se soucier de ceux qui les ont élus à leurs places.   

La lumière sur la situation des actionnaires de la compagnie d’exploitation minière d’Ambatovy a également été faite à cette occasion. A savoir le canadien Sherritt, le japonais Summito et le coréen Kores.

Des campagnes de reforestation s’opèrent à Ambatovy. 7 hectares de surface ont notamment été reboisés vendredi dernier à Antanimietrikely, dans la partie Sud du site. Les riches espaces forestières rattachées à l’exploitation minière sont périodiquement sujets à de tels travaux, et ce depuis 2011.

Notre situation qui était déjà précaire s’est aggravée, depuis la crise de 2009.

Madagascar occupe le 5ème rang du classement des pays qui produisent le moins de richesse par habitant avec un PIB de 382,2 dollars par habitant cette année. On passe même avant la Gambie dans le classement, alors que ce pays a vécu une bonne vingtaine  d’années de crise politique.

Les amoureux des chiens, notamment du Berger Allemand, se sont données rendez-vous hier à Antsaha Kanto Bypass pour une rencontre de partage et de conseil.

Les habitants de Morondava, dans la région du Menabe se plaint contre le délestage interminable. La coupure peut durer même pendant deux jours, du coup handicapant les activités des gens.

La nuit du vendredi 24 février 2017, un homme a été abattu à 37 coups de couteau.

Les vendeurs de friperies, ainsi que les adeptes de ces accoutrements augmentent de plus en plus.

Le coup d’envoi pour l’ouverture officielle de la campagne de reboisement s’est déroulé le vendredi 24 février dernier à Analila commune rurale d’Amporoforo district de Farafangana en présence du préfet de Farafangana Narison Roch Léopold, du chef de région Atsimo Atsinanana docteur Théodoret et du docteur Ramananarivo Hugo Reynald directeur régional des forets, de l’écologie et de l’environnement Atsimo Atsinanana.

 Sehatra iray azo ambara fa nitondra ny anjara-birikiny teo amin’ny fanamafisana ny fatoram-piraisan-kina sy fihavanan’ny samy mpiasam-panjakana any anivon’ny andrim-panjakana sy ministera isan-tokony any ny fijoroan’ny Fikambanan’ny mpanao fanatanjahan-tena amin’ny taranja isan-tokony eny anivon’ny ministera sy ny andrim-panjakana na ny “ASOIMI” (Association sportive omnisports Inter Ministérielle et Institutions).

Voalaza mandrakariva fa isan’ny olana maroloha eto amin’ny tany sy ny firenena malagasy ity fizakan-tany ity. Manomboka amin’ny mpianakavy sy ny taranaka mpiray lova izy io ary miitatra amin’ny samy mpifanolo-bodirindrina, ary mipaka hatrany amin’ny seha-pitantanana raharaham-panjakana. Manjaka rahateo ny vola ka tsy fantatra intsony izay tokony ho tena tompon’ny marina.

Resahina sy anaovan’ny fitondram-panjakana ankehitriny fampielezan-kevitra isa-tanàna ny fizarana ny antsoina hoe « vatsin’ankohonana » sy « asa avotra mirindra ».

Ho setrin’ny valan-dresaka nataon’ny minisitra ny Filaminam-bahoaka Norbert Anandra tamin’ny alakamisy faha 23 febroary 2017 teny amin’ny ministeran’ny Filaminam-bahoaka teny Anosy, izay mahakasika ny fihetsika nataon’ireo pôlisy nalefan’ny fanjakana tany Antsakabary any Befandriana Avaratra ka nahafaty pôlisy roalahy izay nataon’ny mponina fitsaram-bahoaka herinandro lasa izay dia tanterinay eto ny fitantarana nataon’olona nanatri-maso ny zava-nitranga tany an-toerana.

Un bateau commercial a coulé au large de Katsepy à environ 1 kilomètre des bords de Majunga, vendredi dernier. Aucune perte humaine n’a été déclarée, cependant, 2 zébus ont péri et 8 autres ont disparu. 

La disponibilité d'emplois en accord aux besoins de la population représente le principal facteur de stabilité sociale et économique d'un pays. De plus, pour chaque autorité voulant  le bien de sa population, la promotion de l'emploi doit être et rester avant toute chose sa préoccupation.

La semaine dernière, Odon Razanakolona, président du FFKM a convoqué quelques évêques et à l’issue de la réunion, on sait d’après notre source qu’ils comptent faire surveiller les échéances électorales de 2018 dans tout le pays.

Hier avec la présence de la famille de Hiary Rapanoelina, les syndicats des artistes ainsi que le député Harijaona Randriarimalala ont annoncé que plus personne ne poursuit l’administrateur du groupe «Fifosana hanatsarana ny pipôle gasy » en Justice.

L'Ong Tolotsoa, sous le soutien de la PNUD et l'Union Européenne, lance une nouvelle plate-forme « Tsycoolkoly » en termes de lutte contre la corruption.

L’audience solennelle de la prestation de serment des magistrats nouvellement  admis au sein du ministère de la Justice hier, a été l’occasion de rappeler à tout un chacun justiciable comme responsable étatique, l’importance de  l’indépendance de la justice.

Cherche désespérément un tremplin, car le Président veut rebondir

Après une décennie de mise en application ponctuée par des séances de formation, de sensibilisation, d’appropriation et d’internalisation effectuées, aussi bien au niveau national qu’au niveau décentralisé et déconcentré de l’Etat, la loi n°2004-009 du 26 juillet 2004 portant Code des marchés publics et ses textes et documents d’application semblent actuellement se trouver en fin de cycle.

Maro ny sehatra isehoan’ny kolikoly sy ny kiantrano an-trano fa rehefa ny fampianarana ambony sy ny seha-pitsaboana no tratran’izy io dia tena efa loza ambonin’ny loza. Ny antony dia satria saro-pady loatra ireo satria ny oniversite no miantoka ny famolavolana ireo ho tompon’andraikitra rahampitso, ka rehefa kolikoly no manjaka, dia ilay rahampitso ny tsy hisy antoka.

Mirongatra toy izay tsy izy ny fitsaram-bahoaka manerana ny Nosy tao anatin’izao fitondran-dRajaonarimampianina izao.

24 heures après la révélation par Andrianavomanana Solofonirina Barijaona, vendredi au palais des sports de Mahamasina de son passage avec succès au grade de 8e Dan officiel, les discussions vont bon train depuis hier sur le parcours de ce premier malgache 8e Dan de karaté. Un parcours qui force le respect pour bon nombre de férus de cet art nippon.

Le code de la route est un ensemble de règlements qui se veut protecteur. Il est censé s’appliquer à l’ensemble des usagers de la voie publique, incluant donc, les camions, les minibus et même les véhicules à deux roues. Si les doléances sont nombreuses concernant le comportement révoltant des chauffeurs de taxi-be, certains scooters ne sont pas exempts de tout reproche.

La filière agriculture occupe une place importante dans le développement du pays.

Le problème d’embouteillage demeure récurrent dans le quartier d’Ambodivona due au stationnement qui se situe sur le rebord de la route.

Le colloque international tenu par Grand Cercle du CEDS, Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques, s’est clôturé hier s’il avait débuté le 23 février dernier. L’objectif étant d’arriver à la stabilisation du Grand Océan Indien et de son arrière-zone, vu sa position stratégique.

Jean-Christophe Rufin est voyageur, médecin, écrivain et diplomate français, membre de l'Académie française. Ses romans, traduits en plusieurs langues dans le monde entier, ont reçu de nombreux prix, dont le prix Goncourt du premier roman en 1997 pour « L'Abyssin », le prix Goncourt en 2001 pour « Rouge Brésil », et le prix Grand témoin 2015 pour son roman « Check-point ».

La création de la première Alliance française à Madagascar a eu lieu il y a déjà 70 ans à Antananarivo.

Dans le souci de maîtriser, voire de réduire le coût des emprunts publics, le Ministère des Finances et du Budget projette de mettre en place le Compte Unique du Trésor (CUT). Fondé sur le principe de « l’unité de trésorerie », le CUT a l’avantage  de permettre à l’Etat un contrôle effectif de l’ensemble de ses liquidités, 

A l’approche des commémorations du 70eme anniversaire de la répression sanglante de 1947, la France va essayer d’améliorer son image à Madagascar en multipliant les signes de bonne volonté. Pour panser les plaies de cet ignoble génocide, elle fera preuve de charité chrétienne en donnant des ambulances retapées, des camions de pompiers reconditionnés et du matériel de guerre repeint.

Une information, pourtant de premier ordre, est passée sous silence. En effet, la semaine dernière, l’on a appris que les Etats-Unis ont offert un navire militaire à la marine malgache. Depuis des décennies que Madagascar n’ait reçu de ses bailleurs traditionnels, la moindre vedette, voire le moindre boutre… Voilà que nos amis, nos voisins, nos frères américains, souvent décriés à tort, se manifestent en donnant à l’Etat malgache un navire de guerre,  de taille moyenne certes, mais assez suffisant pour contrer les différents trafics relevés sur nos côtes.

Nikarakara atrik’asa ho fanentanana ireo vehivavy sy tanora mikasika ny anjara adidiny amin’ny maha olom-pirenena azy ireo amin’ny fisoratana anarana ao anaty lisi-pifidianana ny Vaomieram-pirenena mahaleo tena misahana ny fifidianana na ny CENI sy ny Fikambanan’ny maintimolalin’ny Sekoly ambony mampiofana ny mpitantan- draharaham-panjakana any Frantsa na ny AAENA eto Madagasikara (Association des Anciens de l’Ecole Nationale de l’Administration).

Fantatra izao fa miady an-trano ny mpikambana ao amin’ny HVM (Hery vaovao ho an’i Madagasikara). Raha ny loharanom-baovao azonay tamin’ity herinandro ity dia nisy fivoriana tao Ambohitsorohitra tamin’ny alatsinainy faha 20 febroary 2017 teo.

À Madagascar, l’ONG scientifique Blue Ventures (qui cherche à concevoir des approches novatrices pour favoriser la conservation de l’écosystème marin local par les habitants du cru) s’intéresse au potentiel du carbone bleu depuis 2011.

Les véhicules d’exploitations minières sont munis d’équipements lourds et sophistiqués, expliquent les techniciens d’une des entreprises travaillant dans ce domaine, à savoir la société Ambatovy.

Le Sehatra Fanaraha-maso ny Fiainam-pirenena (SeFaFi) ou Observatoire de la vie publique reste fidèle à sa raison d’être en émettant sans cesse des alertes malgré un régime sourd et muet.

Fin janvier dernier, un homme a été brutalement tabassé par la foule dans la Commune d’Ambohibary, région Alaotra Mangoro.

Les méfaits se sont produits dans la région SOFIA au nord ouest de la Grande-Île. Depuis le mercredi 22 février, la région a été le théâtre d’actes inqualifiables de 40 policiers armés. A en croire les sources, ces derniers se seraient vengés de la perte de 2 des leurs suite aux vindictes populaires qui se sont déroulés quelques semaines plutôt.

Nomarihina sy nankalazaina omaly ny Andro iraisam-pirenena ho an’ny tenin-dreny. Ho antsika teto Madagasikara dia ny Akademiam-pirenena momba ny teny no mba nanao valan-dresaka sy fampirantiana momba izany tenin-dreny izany fa ny fitondram-panjakana dia efa voadoroky ny tenin’ny mpanjanaka ny lohany ka tsy tsaroany akory fa misy izany « Andro 21 febroary izany ».

Ny tsioka avy any avaratra andrefana no manjaka eto Madagasikara hatramin’ny izao alarobia faha 22 febroary izao.

Namory ny mpisehatra amin’ny pôlitika sy ny fifidianana izay hodiavin’i Madagasikara amin’ny taona 2018 ho avy io omaly talata faha 21 febroary 2017 ny Pnud (Sehatrasan’ny Firenena Mikambana momba ny fampandrosoana) izay miasa eto Madagasikara.

A l’issue de la réunion qui s’est tenue entre les autorités d’Antsiranana et la délégation des transporteurs grévistes lundi  dernier, il a été décidé qu’un projet sur une révision à la baisse du prix de la licence taxi sera soumis au Conseil municipal. Une décision toutefois qui n’est pas du goût de certains  membres de cet organe délibérant.

Un meurtre a eu lieu hier dans le fokontany de Begavo II, Commune urbaine d’Ambanja aux alentours de 1h 45mn.

L’Académie malgache se bat pour que la langue maternelle, le malagasy, soit la première langue utilisée à Madagascar. Même si cette langue est notre langue nationale, le français reste encore la langue officielle appliquée dans l’île. Pourtant, a souligné le Président, Professeur Razanamparany Marcel, il n’est pas question d’exclure les autres langues, vu le thème de la célébration : «Vers des avenirs durables grâce à l’éducation multilingue ».

Ravalomanana en embuscadeDoucement mais surement, Marc Ravalomanana se prépare pour la prochaine élection présidentielle.

Telo volana katroka izao no nanaovan’ny fanjakana fanambarana miezinezina fa nahazo vola mitentina 10 miliara dôlara avy tamin’ny mpamatsy vola ny fanjakana malagasy noho ny fihaonana tany Parisy tamin’ny volana desambra 2016 lasa teo.

Niverina tamin’ny fanapahan-keviny ny sendikan’ny artista Malagasy ka nisintona ny fitoriana nataony ho an’ilay mpanakanto Hiary Rapanoelina, izay tompon’andraikitra voalohany an’ilay vondrona antsoina hoe “fifosana hanatsarana ny pipoles Gasy” ao anatin’ny tambazotran-tserasera sosialy Facebook.

Les locaux de l’Ecole Normale Supérieure, filière Education Physique et Sportive (ENS/EPS), fut la semaine dernière le théâtre d’un « bizutage » pas comme les autres. Un « bizutage » avec un traitement inhumain, faite par la promotion du Master 1 et Master 2, à l’endroit des nouvelles recrues (1ère année) de l’établissement de formation en enseignant d’Education Physique et Sportive (EPS).

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a reçu une contribution financière de 2,3 millions de dollars américains ainsi qu’un don en nature de 620 tonnes de riz du gouvernement du Japon au profit du programme d’alimentation scolaire mis en œuvre sous la conduite du  Ministère de l’Education Nationale.

Dans le cadre du programme Agriculture Urbaine, l’Institut des Métiers de la Ville (IMV) et la Commune Urbaine d’Antananarivo organisent un colloque international qui se tiendra le 23 au 25 mars 2017, à l’Institut Français de Madagascar.

Madagascar a perdu une grande partie de ressources forestières sur son territoire au début du XXème siècle et risque de perdre son capital forestier naturel restant très rapidement, compte tenu des tendances actuelles.

La BNI Madagascar avait lancé les offres bancaires packagées dans le pays depuis 2008 et continue à adapter ses offres selon les progrès technologiques.

Les conséquences de la sècheresse ne se sont pas dissipées. Au contraire, c’est à l’heure actuelle qu’elles se font le plus ressentir. Les habitants de l’Alaotra sont des exemples concrets de victimes. Les poissons, ou « laoka » pour les habitués de la région, s’y font rare.

Madagascar est le leader mondial de la production de vanille assurant environ 80% de la vanille dans le monde.

Le régime de mousson sur Madagascar continue jusqu’à ce jour. Et le régime d’alizé s’installe sur la partie Nord du pays. Pour les trois prochains jours, les activités orageuses en après-midi, le soir et la nuit suivant les progressions des nuages d’orage sur l’ensemble du pays.

Sans doute suite à ses excuses et à la demande de pardon de sa famille, le syndicat des artistes ont retiré leur plainte contre Hiary Rapanoelina.

L’ACD n’a rien à voir avec le code ISPS (The International Ship and Port Facility Security Code ).

C'est triste à dire mais les vindictes populaires se comptent aujourd hui de manière régulière avec un mutisme condamnable des autorités de tous bords, avec on se souvient cette légèreté dans la déclaration du Garde des Sceaux selon laquelle nous avons tous notre part de responsabilité. La dernière fois, ce fut deux policiers victimes à Befandriana Nord, mais avant cela il y a eu d'autres représentants des forces de l'ordre, de simples particuliers...et sur tous ces cas quasi hebdomadaires combien ont été sanctionnés, qu'a dit la justice, qu'ont dit les forces de l'ordre, n'y a-t-il jamais de décision de justice rendue sur ces cas?

Sous prétexte de faux visas, 14 ressortissants turcs ont été arrêté jeudi et leurs passeports ont été confisqués.

Depuis toujours, le processus électoral à Madagascar a été appuyé par la communauté internationale. La signature du document de projet Soutien Au Cycle Electoral de Madagascar (SACEM) avec le gouvernement malgache et la CENI s’est tenue ce lundi 20 février.

Comme le régime actuel aime à le répéter, le report des élections présidentielles est impératif. Les arguments présentés sont tous autant variés qu’infondés. Vers la fin de l’année passée, l’argument était d’éviter une nouvelle crise politique. Actuellement, la tendance serait plutôt d’ordre météorologique. Comme toujours, plutôt que de trouver des arguments qui tiennent la route, les tenants du pouvoir choisissent les solutions de facilité.

Personne ne sait si le président Rajaonarimampianina est au pays ou ailleurs... C’est le progrès version Hery !

La refonte du code minier est-elle vraiment sur les rails ou les tentatives initiées jusqu’à présent n’étaient faites que pour déstabiliser les opérateurs en place pour les objectifs que l’on sait en période électorale ?

«La Gazette » est sous la menace d’un nouveau procès pour diffamation et diffusion de fausses nouvelles. L’Asecna qui serait la plaignante, est très remontée contre nos deux articles sur la nomination du nouveau représentant de l’organisme à Madagascar.

Zovy no tsy nandre ny didim-pitsarana vao navoakan’ny fitsarana tamin’ny zoma teo momba ny fangatahan’ireo mpanolotsainan’ny tanànan’Antananarivo Renivohitra avy amin’ny fanoherana, izay tarihin-dRavololomanana Lalatiana sy Rakotondrazafy Lalatiana ary Rajerison Veronique ny fandravan’ny fitsarana an’ilay fanapahan-kevitry ny mpanolotsainan’ny tanàna avy amin’ny TIM momba ny raharahan-tany eny Andohatapenaka?

Mampiditra volabe ho an’ny firenena ny fitrandrahana harena an-kibon’ny tany. Misy ny tetikasa antsoina hoe “Pasie” (Tetik’asa ho fanatsarana ny fanaraha-maso ny orinasa mpitrandraka aty Afrika sy atsimon’i Sahara) izay ahitana ny Burkina Faso, Cameroun, Madagasikara ary Mali.

Inona indray no hitranga ato ho ato ?  Ahiana ny loza hianjady amin’ny fiainam-piaraha-monina ankapobeny ary sanatriavina hanjaka ny ratsy satria fihetsika mamoa-fady no re fa ataon’ny fitondram-panjakana amin’ireo pôlisim-pirenena..

Un questionnement existentiel de nos amis étrangers projetant de s’installer et d’investir chez nous est formulé comme suit : «  comment devenir millionnaire à Madagascar ? »  Et une boutade bien malgache leur revenait en écho «Il faut y venir en étant déjà milliardaire».

Niova tetika indray izao ny jiolahy ka tsy omby maromaro intsony no hangalariny miaraka fa iray na roa ary tsy hita intsony fa ny taolany sisa no tratra. Rehefa natao ny fanarahan-dia, tamin’ny sabotsy 11 febroary lasa teo noho ny halatr’omby vavy mifatotra ka nalain’olo-tsy fantatra dia tao amin’ny labatoara no hita. Novonoina tao ilay omby ka nanao fitoriana ny tompon’omby. Vokatr’izany dia niakatra fitsarana daholo ny mpiasan’ny labatoara ary tsy votsotra raha tsy andro vitsivitsy taty aoriana. Araka ny vaovao azo dia ny “patron” omby sy ny mpamono labatoara no voatazona vonjimaika. Vesatra roa no nampangaina azy ireo dia fangalaran’omby sy famonoana omby vavy voararan’ny lalàna.

Andron’ny sekoly: Tsy nanandanja loatra

Na dia tsy nanandanja loatra aza toy ny isan-taona ny fankalazana ny andron’ny sekoly izay tokony nosokafana tamin’ny talata 14 febroary dia nisy ihany ireo tany amin’ny sekoly samihafa tany toy ny fanadiovana , fambolen-kazo, fanatanjahan-tena ary vako-drazana sy kilalao, dia ny Alakamisy faha 16 febroary teo vao nosokafana tamin’ny alalan’ny carnaval nataon’ny mpianatra avy  amin’ny sekoly samihafa ny fampisehoana ny fanamarihana ny fankalazana 2017. Nisy koa ny fikarakarana, fifaninanana, filalaovana teatra tao amin’ny sale d’oeuvre catholique notarihin’ny DREN Vakinankaratra sy ny CISCO AntsirabeI.

Abel Ratsimbazafy

Atsimo Atsinanana : Tsy ho ravàna ny dina

Ny faran’ny herinandro teo no nanatanteraka ny fiarahabana nahatratra ny taona ireo kaominina folo mitambatra amin’ny dinan’ny 10 kaominina ka tao amin’ny kaominina Mahabo-Mananivo distrikan’i Farafangana no nanatontosana ny lanonana. Ny kaominina Lopary ihany ny avy amin’ny distrikan’i Vangaindrano fa ny sivy ambiny dia avy amin’ny tapany atsimon’ny distrikan’i Farafangana ahitana an’i Ankarana, Ambalavato-Antevato, Mahabo-Mananivo, Antseranambe, Efatsy, Ihorombe, Iabohazo,Tovona sy Etrotroka. Vory lanona tokoa ny olona avy amin’ireo kaominina ireo miampy ny ben’ny Tanàna sy ny komitin’ny dina satria notanterahina avy hatrany ny atrikasa izay hanaovana ny jery todika, tomban’ezaka sy ny fibanjinana ny ho avy ho an’ireto mpiray dina izay vao nifidy ny mpitarika azy tamin’ny volana novambra tamin’ny taona lasa. Nilaza ny lehiben’ny faritra Atsimo Atsinanana ny docteur Théodoret tamin’ny fandraisany fitenenana fa tsy ho foanana ny dina. Vaindohan-draharahan’ny fanjakana, hoy izy, ny fampandriana fahalemana ny tany ary mbola hisy solotenam-panjakana ambony hidina ety an-toerana hanamafy ny tsy fandravana izany dina izany. Eo amin’ny lafiny fampandrosoana dia nilaza izy fa hijery akaiky ny fametrehana barazy hanondraka ireo velaran-tany tokony hambolena vary ary nampanantena koa fa hitondra ny anjara biriky amin’ny fananganana ny CEG ao Mahabo-Mananivo satria efa nahavoaangona fanitso sy simenitra ny fokonolona fa mila vola ihany hanamboarana ny trano. Nahafaly ny olona ny nandrenesana fa tsy ho ravana ny dina satria nampandry fahalemana ny tany, tsy nahavery ny biby fiompy toa ny omby, nampihena ny halatra eny an-tanimbary sy ny voly fihinam-boa ary ny vono olona ary mba afaka namokatra tao anatin’ny filaminana ny olona noho io dina io. Iny trangan-javatra tany Vangaindrano izay nitakiana ny vono-dina iny no nampandeha mafy ny feo hamoanana ny dina. Ny vono-dina tamin’ny famonoana zanak’i Lopary tany Vangaindrano iny araka ny filazan’i Venot lehiben’ny dinan’ny folo kaominina dia vola dimy tapitrisa ariary miampy solotroky iray tapitrisa ariary ka mitontaly enina tapitrisa ariary, ny meloka moa dia efa eo am-pelatanan’ny fanjakana ka faizina araka ny lalàna velona sy manan-kery. Amin’ny maha fiarahabana nahatratra ny taona dia nanolotra lelavola dimy hetsy ariary, omby iray sy zava-pisotro ny faritra hanamasahana ny fety.

Morasata Marc

Isehoan-javatra mahatsiravina indray any amin’ny distrikan’Ikalamavony tao anatin’ny herinandro izay. Ny miaramila misatroka maitso avy ao amin’ny kompania ao Ikalamavony indray no ataon’ny mpanam-bola sy ny mpanana omby fitaovana mandroba.

Frappé d’Interdiction de sortie du territoire (IST) dimanche dernier à l’aéroport international d’Ivato alors qu’il fut en partance pour l’Europe pour continuer ses études pour la préparation du diplôme de doctorat en management du sport, des études financées par la Solidarité Olympique,

La protection de l’environnement demeure un enjeu majeur si l’on veut préserver notre écosystème.

Des régions n’appliquent pas encore l’obligation pour les éleveurs de munir chaque tête de leur cheptel d’une Fiche individuelle de bovin (FIB).

Un an après la première tentative de mise en place du système ACD, le secteur privé est de nouveau confronté à un projet similaire, sinon identique, matérialisé par la « Note explicative » de l’APMF en date du 19 janvier 2017.

Le domaine extractif demeure un atout majeur pour Madagascar.

Les stations de collection active appelée autrefois stations agricoles sont en cours de disparition. Il y avait une époque où les centres multiplicateurs de semences (CMS), antennes des stations de collection active ont couvert la quasi-totalité de pays.

Faut-il encore croire à la parole du gouvernement? Implicitement, le GEM (groupement des entreprises de Madagascar) se pose la question et brandit de nouveau la menace de rompre le dialogue public/privé, dans un communiqué qui fait suite à la note explicative de l'APMF ( agence portuaire maritime et fluviale) tendant à instaurer de nouveau l'ACD (advance cargo declaration).

La justice populaire a toujours existé à Madagascar, mais elle a été plus médiatisée récemment. Madagascar a connu 44 cas de vindicte populaire à l'encontre de simples citoyens jusqu'aux éléments des forces de l'ordre depuis l’année 2016.

L'actuel régime ne prend pas des leçons du passé, l'actuel régime croit dur comme fer qu'il restera éternellement là, l'actuel régime semble ignorer que ce qu'il est en train de faire aux autres il le subira plutôt tôt que tard...et l'histoire est un éternel recommencement! Il n'y a pas si longtemps un certain Lylison était du genre l'homme fort d'un régime, il était à la tête d'une Force d'Intervention Spéciale, il ne courbait jamais l'échine et inspirait la crainte.

La machine est-elle grippée ou est-ce le conducteur qui a perdu le sens de l’orientation ? A Madagascar, tout s’emballe. Le redressement coince, quelque part. Pas la moindre volonté de l’exécutif de prendre les mesures nécessaires afin de faire bouger les choses. Parallèlement, le peuple est devenu amorphe, il n’est plus motivé pour agir. Aucun débat, aucune réaction face à la difficile conjoncture économique.

La Place Foch dans la capitale du Nord a été hier le théâtre d’une manifestation contre la hausse du prix des licences taxi.

Pour essayer de fournir une explication qui tienne la route face au phénomène du délestage, les raisons évoquées se suivent et sont loin de se ressembler. D’une certaine manière, ces explications varient d’un responsable à l’autre. Et si la véritable explication à ce phénomène était en réalité la corruption ?

Une trombe ou un ouragan, qui se forme, commence toujours  par un mouvement qui tourne en vrille, tout en prenant de l’ampleur et de plus en plus de force. Voilà l’image qui vient à l’esprit quand on apprend tous les échos négatifs et  inquiétants de la vie de notre pays.

1 750 Ar à plus de 2 000 Ar/kg. C’est la fourchette des prix du riz dans de nombreuses localités du pays en janvier dernier. Cette flambée provoquée par des riches opportunistes et informels n’a toutefois pas atteint certaines zones.

Une gifle. Notre confrère ne croyait pas si bien dire en qualifiant ainsi la réaction de l’ambassade américaine sur l’entêtement de l’APMF et de la société ATPMS de remettre sur le tapis l’ACD (Advance Cargo Declaration). Soit l’APMF est vraiment incompétente, soit  elle est forcée par les instances supérieures.

Toujours est-il que si le copain de Henry Rabary-Njaka (directeur de cabinet limogé, mais toujours conseiller spécial du président de la République), Philippe Lecrec, est derrière toute cette tentative de racket d’Etat, il y a visiblement une mauvaise compréhension du code ISPS au niveau de l’AMPF.

La France fait partie des pays initiateurs de la Charte des Nations-Unies signée le 26 juin 1945 à San Francisco. Le préambule de ce traité commence en ces termes : « Nous, peuples des Nations unies, résolus :

Tiens donc, voilà du neuf, la bonne vieille méthode : manœuvre de diversion!

Pour situer votre déclaration monsieur le Président «  ce ne sont pas les étrangers qui décident sur l’élection 2018 ! » dans un contexte historique, faisant une incursion dans un passé pourtant pas lointain que vous semblez cependant avoir complétement occulté. Le peuple a un droit, vous le savez,  à la transparence.

Pas de communiqués relatifs aux conseils des ministres et du gouvernement. Sous ce régime de Hery Rajaonarimampianina, c’est la loi du silence qui prévaut…

«Rompez le contrat avec ZTE ! ». Sentant leur puissance, les syndicats de la Jirama n’en démordent pas et réclament plus que jamais l’annulation du contrat de fournitures de compteurs prépayés avec la société chinoise ZTE.

Nilahatra nanerana ny arabe teny amin’ny fokontany Ambolokandrina ny vahoaka tao amin’ity toerana ity omaly alahady faha 19 febroary 2017 nanomboka tamin’ny 2 ora tolakandro. Tsy nijanona izany raha tsy tamin’ny 5 ora hariva teo. Tsy nahasakana ny vahoaka ireto ny fihavian’ny orana.

Les représentants de Madagascar dans les compétitions africaines (C1) et (C2) ont connu des fortunes diverses durant le week-end. Si à Gaborone la capitale du Botswana, la CNaPS Sport s’est qualifiée pour les 16e de finale de la ligue des champions de la CAF (C1), après sa défaite 2-3, mais sauvée par le nombre de buts marqués à l’extérieur pour l’ensemble du match 4-4 (victoire 2-1 pour la CNaPS Sport à l’aller),

La crise socioéconomique est d’une grande ampleur et jette de nombreux ménages dans la rue.

Dans les salons comme dans les chancelleries et les cercles de réflexions des partis politiques, on se triture les méninges afin de trouver un visage et un nom pour le prochain président de la République de Madagascar.  Pour l’opinion et la population, le choix déjà fait depuis belle lurette. Pour la masse des futurs électeurs qui seront appelés aux urnes le jour fixé par les dirigeants en place, il ne sera plus question de faire du neuf avec du vieux.

Tranga niha-nahazo vahana tato ho ato ny fitsaram-bahoaka. Mitombo an-dalana toa dian’andriana kosa ny fitrangan’ny fifanolanan-tany eto.

Vary sy rano ve izany Ingahy filoha Tiorka, Erdogan, sy ny filoha malagasy, Rajaonarimampianina, ka tonga amin’ilay fitenenana hoe « an-tsaha tsy mifandao, an-tanàna tsy mifanary » ?

Manomboka ny fifanenjehana ao amin’ny olom-boafidy ao Fianarantsoa ao amin’izao fotoana izao.

Dans le cadre de ses actions visant à sensibiliser toutes les parties prenantes et à rehausser la conformité des entreprises aux principes et standards internationaux des droits de l’homme dans le contexte de l’exploitation des ressources naturelles et en vue de faciliter le dialogue entre la société civile, le gouvernement et le secteur privé, le HCDH, en coopération avec l’ONG Search for Common Ground (SFCG),

Bien avant l’annexe B qui avait interdit Air Madagascar de survol du ciel européen, Madagascar était déjà sous sanction en matière de transports internationaux.

Seulement très peu de jeunes malgaches osent encore se lancer dans l'entrepreneuriat. Ce n'est pas l'idée, la vision ou même la préparation qui manquent.

11% du PIB en 2017 contre 10,8% en 2016, le taux de pression fiscale demeure faible. La progression prévue par la loi de finances 2017 est trop faible pour changer quelque chose. Dans les Etats subsahariens fragiles pourtant, le FMI prévoit un taux moyen de 18% en 2017.

Afin de préparer et d’impliquer les élèves, les parents et les instituteurs dans les écoles primaires dans les activités et la promotion des messages clés de la réduction des risques et des catastrophes, la Croix-Rouge Malagasy, avec l’appui financier de la commission Européenne pour l’aide humanitaire et la protection civile (ECHO) à travers le projet Miatrika,  et en collaboration avec le BNGRC et la Météo Malagasy organisent des séances de sensibilisation en milieu scolaire pour la réduction des Risques de catastrophes.

Pas de grande surprise sur la popularité du groupe Mahaleo. Le dernier concert de Fafah et sa bande hier après-midi au Palais des Sports de Mahamasina l’a prouvé. Le public du groupe lui reste tout autant fidèle après 45 ans de spectacle, il a même tendance à se garnir encore et encore.

Tous ceux qui assistent aux spectacles de Francis Turbo doivent s’attendre à des blagues développées autour d’insinuation salace.

Le Projet Morondava autrement, lancé il y a exactement 2 ans est un modèle socio-économique de croissance, basé sur le concept du développement régional. Morondava autrement, tout le monde en parle.

La décision est tombée. Tous les établissements liés à l’Imam Fettulah Güllen à Madagascar ont été fermés, après avoir été le sujet de grandes polémiques au cours du deuxième semestre de l’année dernière. Il s’agit de l’école privée « International Light College » ou « Collège Lumière » de Talatamaty,

Lucie Le Renard et Eric Lauret de la compagnie Karanbolaz sont en tournée à Madagascar depuis le début du mois de février.

Hier, dernier jour des journées des écoles, le centre médico-éducatif «Les orchidées blanches» a clôturé cet événement d’une autre façon que d’amuser les enfants.

L’Ordre national des infirmiers de Madagascar a été constitué en 2007. C’est l’un des objets des assises nationales qui ont débuté dans les locaux de l’Institution de Sainte Famille à Mahamasina. Ils sont environ 350 venant des différents coins de l’île à y participer.

Mba hampatanjaka ny lalam-pihariana angovo sy herinaratra eto amintsika, dia mifanome tanana ny mpikambana rehetra ato amin’ny GDPEM, ka mifanampy sy mifanohana, satria izay tsy manam-bola kanefa manana fahaiza-manao dia atosika hivoatra kokoa ho tombontsoam-pirenena.

Tena mpitondra fanjakana mahay manely tsaho sy mpanodinkodina saim-bahoaka no misy amin’izao fotoana izao. Tsy misy izay tsy miresaka ny avoakan’ny avy ao andapan’i Iavoloha sy ny ao Ambohitsorohitra ao hatramin’izay mba ho entina mandrebireby ny vahoaka ka tsy hieritreretany ny olana mianjady aminy amin’ny fiainana andavanandro.

Tamin’ny fotoana nitondran-dRavalomanana no nampahalaza ny antsoina hoe “pôlitikan’ny seho ivelany”. Izany hoe ivelezana daba manerana ny tanàna ary iantsoana haino aman-jery hampita ny hetsika amin’ny raharaha iray, nefa rehefa ifotorana izany dia poaka aty, endrika ivelany ihany. Mampahatsiaro an’ilay fitenenana hafahafa hoe “madio ivelany toa fasana”.

Isan’ny mahasarotiny ny maro, indrindra fa ny tena tia tanindrazana sy ny mitsinjo ny ho avin’ny taranany ity famelana ny fandrobana ny harem-pirenena ity, indrindra fa ny harena ankibon’ny tany. Hatrizay io fa tsy ny ankehitriny ihany, saingy efa diso tafahoatra loatra kosa ny ataon’ny ankehitriny.

La date du 26 février prochain sera à marquer d’une pierre blanche pour la boxe tananarivienne. En effet, après des années et des années de cessation d’activité et de torpeur, les combats spectaculaires de boxe feront son retour en force le dimanche 26 février prochain au gymnase couvert de Mahamasina. Ce sera à l’occasion de l’inter-ligue d’Analamanga, une compétition qui s’annonce comme sulfureuse et qui verra la participation des boxeurs des provinces.

La clôture de la formation des jeunes futurs responsables dans les organisations paysannes, formés par le réseau SOA, dans le cadre du projet MAMPITASOA a eu lieu hier. Ces jeunes agriculteurs sont issus de trois régions de l’île (Menabe, Analamanga et Bongolava).

Des pénuries et rétentions de stocks artificielles se produisent presque tous les ans.

La totalité de l’argent nécessaire pour effectuer le troisième dénombrement exhaustif de la population malgache n’est pas encore complet.

Pour l’année 2016, de janvier à juillet, le Brésil constitue le premier pays où Madagascar importe le plus du sucre.

Les Etats partenaires de Madagascar ne lui font pas totalement confiance. Peu d’entre eux sont convaincus de coopérer avec Madagascar concernant le transport aérien. Notre pays ne possède que dix vols internationaux, qui comparé aux îles voisines,  Maurice par exemple, en possède 35.

Une campagne de sensibilisation est initiée actuellement au niveau de la gendarmerie.

M. Macron a provoqué un débat en affirmant que la colonisation est une barbarie, un crime contre l’humanité. Ce candidat à la présidentielle française a peut-être raison, mais dans une certaine mesure seulement. Concernant particulièrement Madagascar, les avis sont partagés entre ceux qui ont vécu et ceux qui ont subi la colonisation. Rappelons uniquement ici un épisode douloureux et sanglant de notre histoire récente : le soulèvement de Mars 1947. Une révolte qui devait engendrer près de 100 000 morts. Un chiffre avancé notamment par les autorités coloniales installées dans l’île, et présenté à l’Assemblée nationale française, à l’époque, au cours d’une session parlementaire à huis clos.

Qu’il est loin ce temps béni des dieux, durant lequel un chef d’Etat pouvait se permettre d’empêcher un président de l’Assemblée Nationale de procéder au lever de l’immunité parlementaire d’un député Pety, virulent opposant, au nom du respect de la pratique démocratique.

Dans ce pays : après le délestage, le délestage !

Entre 500 et 800 millions de dollars. La valeur des bois de rose exportés illicitement depuis la transition varie selon les sources et les estimations des experts.

Sous un fond politique dissimulé, pour cause de jalousie ou par simple haine, les propos diffamatoires envers une personnalité quelconque sont rarement le fruit du hasard. Encore moins à Madagascar. Raveloson Ludovic Adrien, député du district de Mahabo à Morondava, en a fait les frais au cours de cette semaine.

A l’aube d’une nouvelle ère dans les relations internationales, il est nécessaire de stabiliser les relations diplomatiques avec les autres pays. Une des raisons pour laquelle le CEDS organise un colloque international en vue de la stabilité du Grand Océan Indien ainsi que de son arrière-plan.

Une première à Madagascar. Le PNUD et UNFPA Madagascar ont mis en commun leurs efforts pour réduire la vulnérabilité des femmes et des jeunes sous le leadership du Ministère de l'Economie et du Plan(MEP). Marie DIMOND, Représentante résidente adjointe du PNUD a noté l'importance pour les agences onusiennes d'être unies dans l'action afin de mettre en œuvre des cadres programmatiques efficients et complémentaires et ainsi maximiser l'appropriation nationale.

14 janvier 2016, 14 janvier 2017. Après un an d’existence, le prestigieux club de basket chez les jeunes, Tana Shooters a soufflé sa première bougie mardi dernier à Mahamasina où se trouve le siège du club. Et pour marquer d’une pierre blanche ce premier anniversaire du club, Andriamahenina Patrick, plus connu sous l’appellation de Coco, le président fondateur de Tana Shooters a trouvé une idée très originale, celle d’initier les jeunes au devoir citoyen.

En août 2016, l’ong Tolotsoa a mis en œuvre un projet intitulé « lutte anti-corruption, où en sommes-nous à Madagascar ? ».

Pour savoir comment se porte la Santé Publique à Madagascar, il ne faut pas chercher bien loin. Bien que les informations semblent aller dans des directions opposées, la réalité est la seule vraie preuve factuelle. D’un côté, les organismes internationaux de santé rapportent une situation alarmante et de l’autre, le Ministère de la Santé Publique se veut rassurant. La santé à Mada, comment ça va ?

Suite à sa lettre de la prison, la famille de Hiary R. demande pardon et libération de son proche.

Tsy mifidy izay hasiana intsony ireo jiolahy. Ny EPP Antandrokomby, etsy Anosizato Andrefana indray no lasibatra, ny alin’ny alarobia hifoha omaly alakamisy.

Nantsoin’ny vadin’ny filoham-pirenena ho tonga eto Antananarivo avokoa ny fikambanam-behivavy sy ny vehivavy rehetra manerana an’i Madagasikara amin’ny fankalazana ny andro iraisam-pirenena ho an’ny vehivavy amin’ny faha 8 martsa 2017 izao.

Tsy antenaina ny fanjakana malagasy amin’ny fampiroboroboana ny lafin'ny fampianarana. Andrasana vahiny avy any ivelany no manampy misolo toerana azy toy ny OIF (Organisation Internationale de la Francophonie).

Raha nitokana zava-bita teny Sabotsy Namehana Avaradrano Ingahy filohampirenena Rajaonarimampianina ny alarobia teo dia nohararaotin’ny mpanao gazety nanontaniana momba ny raharaham-pifidianana ho avy. Nisy feo nambaran’ny masoivohon’ny Vondrona Eraopeanina fa “tokony tsy hisy intsony ny fanilihana olona ho tsy afaka hofidiana rehefa mahafeno ny fepetra takian’ny lalàna”.

Omaly alakamisy faha 16 febroary 2017 dia namory mpanao gazety ny vondrona Mapar (Miaraka amin’ny prezidà Rajoelina) tetsy amin’ny foibeny tetsy Ambodivona.

Nanao fifampiarahabana tamin’ny nahatratrarana ny taona ny mpikambana eo anivon’ny antoko MARINA (Manapa-kevitra iombonana ho an’ny fampandrosoana) teny amin’ny “Espace Verte” teny Ambatomirahavavy  omaly alakamisy faha 16 febroary 2017 tontolo andro.

L’univers de la mode se développe autant que le monde du mannequinat.

Face aux difficultés que subissent les producteurs malgaches, une délégation de la NCBA (National Cooperative Business Association), association fédérant les coopératives aux Etats-Unis est venue spécialement de New York. Pendant le forum des coopératives, les 16 et 17 février à la CCI Ivato, réunissant les parties prenantes, la NCBA échange les meilleures pratiques afin que les coopératives puissent profiter de son expertise.

La corruption est un des obstacles majeurs au développement économique et ses effets sur le développement local sont désastreux.

Le paquebot MS Island Sky fera escale dans la Baie de Bombetoka, à Mahajanga, ce dimanche 19 février. Une visite du Parc National Ankarafantsika est au programme des touristes. Classé dans la catégorie 4 étoiles, le paquebot MS Island Sky est destiné à des croisières de luxe partout dans le monde.

L’inflation est actuellement une réalité. Le prix de certains produits de première nécessité (PPN) connaît déjà une hausse généralisée. Après la hausse du prix du riz, le prix du sucre a également augmenté il y a deux semaines déjà dans la capitale.

Une fois encore, Hery Rajaonarimampianina s’était fait tromper par ses proches. En juillet 2015, c’est avec fierté qu’il a procédé à la pose de la première pierre marquant le début des travaux d’extension de l’aéroport international d’Ivato. Il ne savait sans doute pas que les fonds nécessaires à la réalisation du projet n’étaient pas encore réunis sinon il ne serait pas soumis à cette piètre comédie qui pourrait coûter cher à leurs auteurs.

La pluie commence à tomber en abondance, mais cela semble encore insuffisant pour rétablir les situations de délestage et de coupure d’eau dans certaines régions. La commune d’Analavory Itasy en est un exemple concret de cette situation où les habitants sont privés d’eau et d’électricité au quotidien. Les coupures d’eau causent de longue queue au niveau de pompes publiques.

Le Grand Cercle du Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques (CEDS Madagascar) se fixe comme objectif de contribuer au développement de Madagascar dans le cadre de renforcement des capacités nationales.

Le président de l’UCTU n’a cessé de martelé depuis le courant de la semaine dernière que les frais de transport pour les bus de la capitale sont désormais à 500 ar, au lieu de 400 ar. Il a notamment indiqué que 60% des coopératives rassemblées dans l’Union des coopératives de transport urbain ont décidé d’appliquer ce nouveau tarif. Pourtant à l’exception de quelques uns d’entre eux, les taxi-be ont maintenu leur frais à 400ar.

Mass’in, une chaîne de magasin informatique des grandes marques, avait lancé un jeu concours sur facebook en utilisant le principe du maximum de « j’aime ». Le jeu avait débuté en mi-décembre et s’est achevé le 31 décembre dernier.

Pour pouvoir faire concurrence aux presses étrangères et surtout pour que les journalistes puissent s’épanouir et mettre leurs capacités en pratique, l’ordre des journalistes ont décidé de créer un magazine d’investigation.

Sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) du 6 au 18 mars au Swaziland, réunion inaugurale de la plateforme économique africaine du 20 au 22 mars à Maurice, 32ème conseil des ministres de la Commission de l’océan Indien (COI) le 1er mars à la Réunion. Ce sont autant de réunions d’envergure régionale et continentale auxquelles Madagascar participera. Ces dates ont été annoncées en conseil des ministres mercredi dernier. Il faut toutefois souligner que l’intégration de l’économie malagasy aux blocs régionaux laisse à désirer. En 2012, les exportations de Madagascar vers les pays de la SADC ont représenté 3% du total, contre 5,3% pour les pays du COMESA et 3,1% pour la COI, d’après le Plan national de développement (PND).

En réponse à un article paru dans notre rubrique Politique du 08 février 2017,  Moshine HASSANALY, se rétorque aux propos diffamatoires tenus à son encontre. Il qualifie les informations rapportées concernant sa personne, sa situation vis-à-vis des autorités de Nosy-Be,des libelles visant à le calomnier.

Madagascar est la chasse gardée des orfèvres du blanchiment et des trafics en tous genres.

Suite à la rumeur de remaniement qui se fait de plus en plus entendre, des machinations secrètes semblent se tramer à travers la Grande île pour concocter des postes stratégiques au sein des ministères.

Le pli  est pris. Le régime du parti présidentiel HVM a pris goût au pouvoir et à tout l’arsenal répressif utilisable  et destiné faire comprendre à tous que le pouvoir est dans de bonnes mains.

Les délestages se font rares ! Est-ce à dire que Rajaonarimampianina est un miraculé des eaux ? Pas sûr !

Faut-il attendre que le personnel de la Jirama se mette en grève pour que le président Rajaonarimampianina réagisse ? 

Hatramin’ny talata teo, andro nivoahan’ny didim-pitsaran’ny Fitsarana momba ny ady heloka teny Anosy, ka nanamelohana sy nanagadrana ny Loholona Lylison, higadra herin-taona an-tranomaizina, dia maro ny hevitra niseho tetsy sy teroa. Amin’ny ankapobeny dia teboka telo no niompanan’ny fanamarihan’ny maro : Tsy mahazaka demokrasia ny mpitondra fanjakana, manohy ny asa fampihorohoroany ny mitana ny fahefana, mbola tsy manana ny fahaleovan-tenany ny fitsarana.

Niteraka ady hevitra teo amin’ny mpanao pôlitika omaly alarobia faha 15 febroary 2017 ny fahenoana fa nogadrana iray taona an-tranomaizina ny senatera Lylison de Réné izay kolonely eo anivon’ny zandarimaria ihany koa.

19,3% des élèves sont des fumeurs, avec 30,7% des garçons et 10,2% des filles.

Une exposition collaborative et multidisciplinaire intitulé « Les murs qui nous parlent », aura lieu  à partir de ce jour jusqu’à 8 mars 2017, à l’Is’art galerie sis Ampasanimalo. Cette exposition se repose sur le fameux adage « Ny rindrina aza manan-tsofina ».

Les employés étatiques se plaignent actuellement des retards dans le renouvellement de leur statut de fonctionnaire au sein des différents ministères.

Naneho ny heviny tamin’ny mpanao gazety omaly alarobia faha 15 febroary 2017 ny depiote voafidy avy ao Brickaville Ramahatodisolomanana Vaonalaroy izay minisitra teo aloha koa.

Tafintohana noho ny vato tsy voakojakoja tamin’iny arabe mirary vato eny Ambohitsorohitra iny omaly tolakandro ny renim-pianakaviana iray, ary tsy tra-drano araka ny fitenenana fa maty avy hatrany.

Maty tampoka teo ampikabariana omaly ny talem-paritry ny fanabeazam-pirenena any Boeny (Dren), dia i Samuel Christophe. Araka ny fanampim-baovao, nandritra ny lanonana fanokafana tamin'ny fomba ofisialy ny andron’ny sekoly tany Mahajanga omaly maraina teo amin’ny CEG Mahabibo no nitranga ny loza.

La faiblesse de la croissance économique devrait encore peser sur les revenus fiscaux en 2017. Les dépenses publiques courantes, notamment les salaires (environ la moitié du total des dépenses budgétaires) devraient rester élevées. Par ailleurs, le gouvernement devrait augmenter ses dépenses d’investissement.

« Pour que le citoyen sache où va son argent », c’est le mot d’ordre d’une série de séances d’informations au sujet du budget de l’Etat et de la transparence budgétaire. Entre autres, les textes et processus régissant la préparation du budget de l’Etat sont détaillés durant ces séances.

Suite à la tombée des pluies de la semaine dernière, les bas quartiers sont en danger d’inondation.

De son vivant, Nelson Mandela disait que : « L’éducation est l’arme la plus puissante que vous pouvez utilisez pour changer le monde ». A Madagascar, dans les faits, l’éducation est bien loin des priorités des gouvernants. Sur la base de ces sages paroles, il est correct de croire qu’il n’y a aucune chance de voir de réels changements pour les années à venir.

La Jirama lance un appel au calme à l'endroit de la population après les manifestations des étudiants à Vontovorona et la manifestation des habitants d'Itaosy. Un tel appel suivi des injonctions de la Jirama à l'endroit de ses abonnés pour payer dans les temps les factures est une manifestation de mépris ou une insulte à l'endroit des usagers.

Selon le rapport de TRAFFIC - the wildlife trade monitoring network - relatif au commerce du bois précieux à Madagascar entre 2010 et 2015, l'exploitation du bois précieux dans le pays est généralisée. Au cours de cette période de cinq ans, au moins 350 000 arbres ont été abattus illégalement à l'intérieur des aires protégées et au moins 150 000 tonnes de grumes ont été exportées illégalement vers diverses destinations, dont la Chine, la Malaisie et Maurice, selon ce rapport.

Le président de la république a inauguré hier dans la capitale des salles de classe supplémentaires. Mais les offres sont encore loin de répondre aux besoins. « Le nombre d’élèves dans les grands centres urbains de Madagascar est prévu augmenter de 55% entre 2008 et 2020, ce qui supposerait le recrutement de plus de 10 000 enseignants et la construction d’environ 2 640 salles de classe supplémentaires, juste pour conserver les niveaux d’accueil actuel ! ». C’est ce que l’on peut lire dans une étude de la Banque mondiale sur l’urbanisation à Madagascar.

L'environnement des affaires est très difficile. Les bilans des entreprises sont très rarement disponibles et quand ils le sont, ils sont rarement fiables. Le système  juridique rend le recouvrement de créance très aléatoire. Les institutions présentent des insuffisances majeures pour les transactions interentreprises.

On voit bien que la Jirama est un caillou dans la chaussure du régime qui ne fait que bricoler. Après avoir limogé le DG de la Jirama qui avait déclaré que la capitale souffrirait d’une pénurie d’eau, le Premier ministre devrait démissionner à son tour. En effet, Olivier Mahafaly avait annoncé la fin prochaine des délestages.

Le ministre sri lankais de l’Industrie est en ce moment sur le territoire  malgache. Accompagné d’une délégation de plusieurs personnes, lui et ses compatriotes sont à la recherche d’activités à faire dans la Grande Ile. Le ministre a rencontré hier son homologue malgache.

Hier, son frère a partagé sur les réseaux sociaux la lettre de Hiary Rapanoelina de la prison d’Antanimora.

Ce n’est pas la première fois que les échos des vilaines manières et pratiques condamnables dans l’exécution des textes de lois régulièrement votés et promulgués parviennent jusque dans les rédactions.

Vivement les grandes vacances, car l’ambiance dans laquelle nous vivons est pourrie !

Par rapport à la hausse des prix observée en novembre 2016, en décembre 2016, les prix augmentent fortement compte tenu de la fête de fin d’année.

Somary nanaitra ny be sy ny maro ihany omaly ny fandrenesana fa namoaka didy izay manameloka ny loholona Lylison René de Rolland higadra herintaona an-tranomaizina sazy mihatra ny fitsarana ambaratonga voalohany etsy Anosy, omaly atoandro.

Tany Alakamisy Itenina tany Fianarantsoa ingahy Hery Rajaonarimampianina tamin’ny faran’ny herinandro lasa teo iny.

Le ministre des Transports Rabenjamina Ramanantsoa ferait de la résistance face aux exigences d’en haut de remplacer par une autre personne celui qu’il a nommé au poste de représentant de l’Asecna à Madagascar. L’avenir de son fils serait beaucoup plus important pour lui qu’une carrière politique dans un régime chancelant.

Les chaînes d'information françaises parlent beaucoup de l'affaire François Fillon, de sa femme ou plus particulièrement de l'emploi fictif qu'aurait exercé  sa femme et pour lequel elle a été rémunérée, ainsi que de l'emploi qu'auraient exercé leurs enfants.

La loi sur le contrôle des stupéfiants est vielle de 20 ans cette année. Il s’agit, en effet, de la loi n°97-039 de 1997.

L’affaire Lylison continue toujours de faire des vagues. Il faut dire que la décision du tribunal d’Antananarivo d’émettre une condamnation d’un an de prison ferme à l’intention du Sénateur Lylison avait étonné plus d’un.  Cette décision fut prise suite à l’appel à la ville morte qu’il avait lancé l’année dernière. 

Depuis le début de la semaine, de mauvaises odeurs émanent des rues de la capitale malgache.

Usagers ou non, tout le monde est d’accord : les transporteurs en commun n’en font qu’à leur tête. En marge de la hausse des tarifs ? qui a fait couler beaucoup d’encre, c’est le comportement irrespectueux qui est régulièrement pointé du doigt. Certains se demandent même si ces individus sont dotés d’une notion minimum de respect.

«Il faut respecter la souveraineté nationale et avoir de la fierté nationale ». Cette phrase a été lâchée par le président de la république la semaine dernière lors de sa descente dans la Haute-Matsiatra. Mais qu’en est-il de l’inertie totale du pouvoir concernant la récupération des îles éparses dont Juan de Nova de la main de la France ? Situé à moins de 150 km de la côte ouest de Madagascar, cet îlot qui doit logiquement faire partie du territoire malagasy, est riche en hydrocarbures. L’exploration effectuée par deux compagnies ayant été autorisée par la France pour y mener ces travaux ont été très intéressants.

Le régime envisagerait de former un gouvernement d’ouverture. L’initiative est intéressante pour deux raisons. Premièrement, le régime a la lucidité et l’humilité de reconnaître qu’il vaut mieux partager le pouvoir plutôt que le perdre.

En mettant sans  cesse en avant dans les discours officiels une autosatisfaction sur une prétentieuse, mais combien trompeuse réussite au niveau des aspirations populaires, le régime dirigé par Hery Rajaonarimampianina se complait dans l’illusion.

Après la Saint-Valentin, la Saint Glinglin !

La gueule de bois des amoureux ! C’est ce que le régime Rajaonarimampianina  réserve aux opérateurs et entreprises en ce lendemain de la Saint-Valentin. Fatigués par les harcèlements fiscaux, le délestage, la hausse incessante des carburants, ils vont de  nouveau devoir mettre la main à la poche pour s’acquitter de la taxe maritime, la fameuse ACD (Advance cargo declaration).

Fanjakana mpanao kitoatoa no misy eto amin’ity Madagasikara ity raha fehezina ny resaka nataon’ny filohan’ny MMM na ny Malagasy Miara Miainga, Hajo Andrianainarivelo, nandritra ny valan-dresaka ho an’ny mpanao gazety nataon’izy ireo teny amin’ny foibeny etsy Ankerana, omaly.

Récemment, des descentes dans la rue ont été enregistrées pour manifester contre le délestage persistant.

Les frais des taxi-be à 400 Ar dans capitale vont-ils se maintenir assez longtemps ? Cette question demeure dans le sens où l’Etat ne dispose même pas d’une stratégie claire pour le développement des transports et les transports publics en font partie.

Bientôt la Saint Valentin, la fête de l’amour paraît-il. Ce fort sentiment qui est une élévation de l’esprit à aimer quelqu’un d’autre que soi, que ses parents ou même Dieu. Effectivement, pourquoi ne pas sublimer cette transcendance capable de rendre meilleure une personne ? Oui, faisons une fête pour le plus beau cadeau que Dieu nous ait donné qu’est cette capacité d’aimer.

Face à la sècheresse qui a frappé les différentes régions de Madagascar, les productions sont menacées. Les paysans sont tous comblés face à la tombée de la pluie il y a quelques jours. Durant le mois de février, la tombée de la pluie va être très forte. A noter que la pluie va se poursuivre durant les deux jours à venir.

Le service internet de Telma a actuellement retrouvé ses pleines capacités et ce depuis le week-end dernier.

«Les conditions sont remplies pour développer le pays ». Le président de la république a réitéré à Vohibato, Fianarantsoa la semaine dernière ce qu’il a déjà déclaré lors de la présentation de vœux à Iavoloha en début d’année. Parmi ces conditions, il y a le Plan national de développement (PND) soutenu par les bailleurs de fonds et les investisseurs étrangers, toujours d’après le président.

Qui est cette Yvette, présentée comme une femme « connue et puissante » et qui serait la commanditaire de l’exportation illicite de bois de rose sur le bateau « Lumina » ? Son nom circule car auditionnés à Toamasina, les membres d’équipage de ce navire auraient pointé la dame du doigt.

L’APMF « agence portuaire maritime et fluvial » est elle aussi doché ou est-ce le prix à payer pour son directeur général afin de pouvoir rester à son poste ? Toujours est-il que d’écrier un animement par les opérateurs et lincecherie, advanced cargo declaration est de nouveau remis sur les rails, par le DG de l’APMF.

Avec son étroitesse d’esprit qui le caractérise, le régime a minimisé la gravité des délestages.

Déjà en 2014, dans ses communiqués rendus publics et par une large majorité d’observateurs les constats sans complaisance de Sefafi faisaient état de la situation désolante  qui prévaut à Madagascar. Le verdict est sans appel surtout quand « l’impasse dans laquelle se trouve à nouveau plongée la Grande Île est éthique plus encore que politique. »

Qu’on se le dise : de nos jours, il n’y a que les idiots et les idiotes qui célèbrent la saint-Valentin !

Les résultats de la lutte contre la corruption déçoivent lorsqu'on voit le classement de Madagascar qui a régressé lors de la présentation de l'IPC par Transparency international. Les résultats de la lutte contre le blanchiment d'argent déçoivent  également lorsqu'on regarde le rapport fait par la Banque mondiale.

Isan’ny nandray fitenenana teny Antaninarenina nandritra ny tafa tamin’ny mpanao gazety nataon’ny Dinika ho fanavotam-pirenena (Dfp) omaly i Julien Radanoara, mpampianatra momba ny lalàna iraisam-pirenena.

Marina fa tsy voalazan’ny lalàna ny tetiandro hanatanterahana ny fifidianana any amin’ny vodrom-bahoaka itsinjaram-pahefana eto Madagasikara.

Mampiteny ny moana mihitsy ny fahatapahan-jiro avy amin’ny Jirama manerana an’i Madagasikara.

Nirehareha aoka izany ny Praiminisitra Mahafaly Olivier Solonandrasana tamin’ny faha-6 janoary teny Mavoloha hoe “nandritra ny taona 2016 dia tsy nisy intsony ny fanondranana andramena avy eto Madagasikara”.

Miharatsy hatrany ny toe-draharaha misy eto amin’ny firenena noho ny tsy fahaiza-mitantan’ny mpitondra ankehitriny.

Quelques mois après son inauguration en 2016, les retombées positives pour le sport malgache de la construction des nouvelles infrastructures sportives aux normes internationales au complexe culturel et de loisirs de la CNaPS à Vontovorona sont déjà tangibles.

D’après le programme du président de la république, les districts à travers Madagascar doivent recevoir des rémunérations. Pourtant, nombreux sont les communes qui n’ont pas reçu leur rémunération. Les maires dans certaines communes se plaignent actuellement face à cette situation.

En partenariat avec le PSD (Parti Social Démocrate) et dans le cadre de la célébration du 60ème anniversaire du parti, Michel Rakotobe expose ses archives à la bibliothèque nationale Anosy.

Les constructions à l’enceinte de l’EPP Antanimbarinandrianina posent toujours problème actuellement. Les responsables de la Commune d’Antananarivo ont récemment fait une descente à Antanimbarinandriana concernant les constructions illicites dans ce lieu.

L’équipe du secrétariat du fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques (CEPF) ou « Critical Ecosystem Partenership fund » et l’équipe régionale de mise en œuvre représentée par la fondation Tany Meva, organise un atelier de rencontre des récipiendaires de fonds, pendant 2 jours depuis hier, à l’hôtel Ibis, Ankorondrano.

Comme à chaque année, le Nouvel an malagasy sera célébré le mois de mars (mois Alahamady).

La Fondation Japonaise pour la Coopération Internationale en matière de Pêche (OFCF Japan) a procédé à l’inauguration des nouvelles installations des pêcheurs pour l’association Tazara à Toamasina hier.

La pluie d’une seule soirée, celle du 8 février dernier, a provoqué des embouteillages monstres le lendemain, soit hier et plus particulièrement dans la matinée.

Une rencontre entre la Direction Générale des Impôts (DGI) et les contribuables s’est tenue, hier, à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo (CCIA), à Analakely. Les changements apportés par la loi de finances 2017 au niveau de la fiscalité intérieure, ont été présentés à l’occasion.

Le secteur agricole fait partie des domaines où la fiscalité a vu une modification notable apportée par la loi de finances 2017.

La plateforme du secteur privé s’est finalement manifestée concernant les problèmes interminables de coupure de courant. Ce fut à l’occasion d’une rencontre avant hier avec le ministre de l’Industrie et du développement du secteur privé, dans le cadre du Dialogue Public-Privé (DPP).

Le problème de délestage s'intensifie. Dans certains quartiers d'Antananarivo, trois coupures de trois heures en moyenne ont été enregistrées.

Le projet d’extension du port de Toamasina se confirme.

Depuis un certain temps, la rue a commencé à faire parler sa colère et vu la situation actuelle, cela ne pourra qu’empirer. Les jours qui passent ne tendant pas à diminuer la frustration de la population. A termes, cela aboutira à un bras de fer entre la population et le pouvoir en place. Si la première est motivée par un ras-le-bol, dû au manque de considération flagrant du second, ce dernier refuse de faire face à la réalité et prend des mesures répressives à l’encontre de toute entité qui souhaite remettre les choses dans l’ordre.

Le Dinika ho Fanavotam-Pirenena (DFP) avait maintes fois martelé que la tenue d’une concertation nationale reste la seule solution pour sortir notre pays de la crise .

Il n’y a jamais eu autant de vindictes populaires que sous l’ère Rajaonarimampianina.

La représentation de l’ASECNA à Madagascar (agence de sécurité de la navigation aérienne) est de nouveau en effervescence.

Depuis le temps qu’on en parle, les gens commencent à trouver que la plaisanterie n’a qu’assez duré.

A condition que les élections présidentielles se passent bien !

Si Hery Rajaonarimampianina ne fait pas attention, les délestages, la nuit, le noir vont l’engloutir.

La patience des Malgaches n’est pas éternelle !

Avant et après sa construction, la nouvelle d’Ivato fait jaser.

Vao maraina ny talata faha-7 febroary teo dia efa nihatrana teny Antaninarenina sy ny manodidina ny herim-pamoretan’ny fitondrana jadona Hvm, notarihin’ny Jeneraly Rakotomahanina Florens.

Tsy misy miteny intsony ny mpanao pôlitika Malagasy amin’izao fotoana izao, fa indrindra ireo milaza azy fa mpanohitra ny fanjakana.

Suite à un article de presse paru dans un quotidien de la place le week-end dernier, le président de la Fédération malgache d’haltérophilie, Harinelina Randriamanarivo, non moins Secrétaire Général du Comité Olympique Malagasy (COM), est sorti de son silence et a tenu un point de presse hier à Ivandry (siège du COM) pour mettre les points sur les « i ».

Un imposteur se prend pour un conseiller de la commune urbaine d’Antananarivo et fait des usurpations de fonctions à Antananarivo.

Cette émission télévisée a soufflé ses deux bougies le 5 février dernier.

Les habitants continuent d’appeler à l’aide sur le niveau alarmant d’insécurité à Bejofo et ses environs, dans la région Alaotra Mangoro Ambatondrazaka.

Io no fanambaran’Andriamatoa Minoharisoa mpanentana faritra Vakinankaratra antoko Leader fanilo.

Raha atao bango tokana dia tsikera ranoray ny fitondran-dRajaonarimampianina no nataon’ny praiminisitra teo aloha Jean Omer Beriziky raha nivahiny tao amin’ny fandaharana “Ambarao” ao amin’ny onjam-peo Alliance FM, omaly.

La réparation du câble Eassy se poursuit avec un peu plus de difficulté.

La tempête tropicale Carlos a été située ce mercredi 08 février à 9 heures du matin à 482km à l'est de Manakara.

L’huile alimentaire venant du Kenya est nettement plus chère que celle provenant de la Malaisie.

Enfin, la population a osé s’affirmer. Hier soir, la population d’Itaosy et des quartiers avoisinants sont descendus dans la rue pour se manifester face à la persistance du délestage qui s’empire de jour en jour. Dans le quartier où la descente a commencé, il n’y a pas eu d’électricité depuis 5 jours.

10,6% par an depuis 2014. C’est le taux moyen de la pression fiscale à Madagascar, c'est-à-dire depuis l’avènement du régime Rajaonarimampianina, si l’on fait un petit calcul à partir des données du FMI.

Les appréhensions des opérateurs tendent à se confirmer : Philippe Leclerc et les barons du régime tenteraient de relancer l’ACD.

On ne le répètera jamais assez : Madagascar est incapable d’absorber 10 milliards USD, ni même la moitié, qui ont été promis lors de la Conférence des Bailleurs et des Investisseurs à Paris. Le régime ne possède pas les ressources humaines aptes à gérer en toute transparence une telle somme pour des projets structurants exigés par l’intérêt général. Si la notion d’intérêt général a encore un sens, c’est uniquement grâce aux efforts inestimables d’associations laïques et religieuses sur le terrain.

Interrogé sur le sort des lingots d’or saisis à l’aéroport d’Ivato, Alain Rasolofondraibe, gouverneur de la Banque Centrale a répondu ainsi : « Ces lingots sont déposés dans les coffres de la Banque Centrale.

Jean Omer Beriziky, ancien premier ministre de Madagascar a été l’invité de l’émission « Ambarao » de la chaîne de radio locale « Alliance FM » hier.

Les maux qui rongent le bien-être de la population de cette île ne datent pas d’aujourd’hui.

A cause de ces coupures d’électricité, tôt ou tard, les Malgaches vont se… délester de Hery R. !

Ton triste et résigné hier lors de la présentation du bilan 2016 du Samifin (service de renseignement financier contre le blanchiment d’argent).

Hier, les agents de la banque de sang du HJRA ont manifesté leur mécontentement face au non paiement de leur subvention depuis 4 ans. Ils ont affirmé que leur manifestation persistera en cas d’absence de solutions pertinentes à leur demande.

À l’occasion de la venue à Madagascar de Monsieur Jean-Pierre LEVAYER, Directeur Général de BPCE International et de la prise de fonction de Monsieur Alain MERLOT à la tête de la Direction Générale de la BMOI Groupe BPCE, le Président du Conseil d’Administration Monsieur Naina ANDRIANTSITOHAINA a convié de nombreux clients et partenaires à un cocktail qui s’est tenu au Toit de Tanà du CARLTON ANOSY le 01er Février 2017.

Tout au long de la RN2, l’atmosphère est toujours alourdie par les fumées. Elles proviennent pour la plupart des feux de forêts en tout genre. La rétention des pluies auraient dû amorcer un profond changement de comportement auprès de la population malgache.

Le Fonds Dag Hammarskjöld pour les journalistes accepte dès maintenant les demandes de bourse des journalistes professionnels du développement programme issus des pays pour les STI 2017. La date limite de candidature est le 20 Mars 2017.

« RDJ Mozika » est un évènement culturel organisé par la RDJ ayant pour objectif de permettre au grand public et à ses auditeurs de récompenser les œuvres de leurs artistes malgaches préférés de l’année 2016.

Après que le rideau est tombé dans la compétition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) au Gabon, et à pratiquement un mois de l’Assemblée générale élective de la Confédération Africaine de Football (CAF) à Addis-Abeba en Ethiopie, le mois de mars prochain, le débat est relancé sur l’intérimaire à la présidence de la Fédération Malgache de Football (FMF), en cas de victoire d’Ahmad dans sa candidature à l’élection de la présidence de la CAF.

«La forte envolée des prix de denrées alimentaires à cette période est un système pour favoriser les opportunistes et les informels. Cette pratique a cours presque tous les ans. Une année, c’est le sucre qui est touché, et pour une autre, c’est l’huile alimentaire. Cette fois-ci, c’est le riz ».

La situation économique de Madagascar vire à la catastrophe à cause du manque de transparence qui règne au sein du gouvernement.

La coupure de l’internet depuis plus d’une semaine a démontré l’intérêt croissant des abonnés et des internautes en mode prépayé, que ce soit par clé ou sur téléphone mobile. En réalité, l’internet est devenu un service courant comme l’électricité et la moindre coupure fait monter la grogne chez les usagers.

Incohérence dans le domaine du tourisme pour le bilan de 2016. La rentrée de devises de ce secteur au cours de l’année dernière est en effet en décalage par rapport au nombre de touristes ayant été enregistré durant la même période. Du moins selon les données diffusées par l’institut national des statistiques (Instat). Le tourisme n’a rapporté que quelques sous en matière de devises au cours de 2016, en les comparant aux chiffres enregistrés d’il y a deux ans. 438 millions de dollars de devises provenant des touristes non-résidents ont été enregistrés en 2015, alors que 2016 n’a pu rapporter que 157 millions de dollars dans les caisses de l’Etat.

Il ne reste plus que deux ans de pouvoir pour Hery Rajaonarimampianina. L’action de développement qu’ils ont menée s’étant révélée stérile, les gros bonnets du régime se tournent vers la propagande pour s’assurer un autre mandat. Ils s’attachent maintenant à arrimer l’administration au parti HVM, et y mettent le paquet.

Nosy Iranja, la petite île paradisiaque située à l’Ouest de Nosy Be est de nouveau en effervescence. Appartenant à la société AM Hassanaly et ses fils, le domaine ainsi que les 17 km de plage située en face et la petite île dénommée Berafia d’une superficie de 3 000 ha serait inexploitée.

Ce jour est à marquer d’une pierre blanche pour l’histoire des transports aériens à Madagascar en particulier et la bonne gouvernance en général. Le Conseil d’Etat doit, en effet, rendre aujourd’hui sa décision sur le recours interjeté par des compagnies aériennes et des tours opérateurs sur les redevances aéroportuaires institués en contrepartie de l’extension des aéroports d’Ivato et de Nosy Be.

Sous l’oppression d’un pouvoir dictatorial qui tyrannise spolie sans vergogne le peuple, la réaction   de la masse après avoir enduré suffisamment longtemps est de réagir avec violence. Parce que les administrés ne peuvent espérer d’autres alternatives que le refus de subir plus longtemps encore des dirigeants qui ne respectent plus rien.

Le récent cyclone dans l’Océan indien, Carlos, était hier à La Réunion avec un vent dépassant les 100km/heure. Mais, comme les précédentes dépressions tropicales, Carlos snobe Madagascar qui souffre pourtant d’un déficit pluviométrique sans précédent. Pourquoi ?

Rue jonchée de corps étendus, blessés graves aux yeux vitreux, cadavres sanglants empilés dans la cour de l’hôpital, etc.

Miharatsy isan’andro ny toe-draharaha misy eto amintsika ary anisan’ny manamafy izany ny antoko Leader Fanilo raha nanao valan-dresaka ho an’ny mpanao gazety omaly. Potika ny firenena, mikorontana ny fiaraha-monina, ary raha mbola mitohy izao zava-misy eto amintsika izao dia vao mainka ho sarotra ny hanarenana ny firenena.

Tsy mahagaga raha sahirana ireo pôlisy misahana raharaha momba ny fampandriana fahalemana ny tany ama-monina satria ny rafitra antanan-tohatry ny fifampitondrana sy fifampifehezana eo anivon’ny vovonan’ny pôlisim-pirenena mihitsy no misy lesoka.

Après avoir tenu en échec, 2-2, le représentant de Madagascar dans la Coupe de la Confédération de la CAF, à savoir l’équipe d’Elgeco Plus, l’équipe du Jet Mada a surpris tout le public du stade de Vontovorona lors de la première journée de compétition du Grand tournoi de l’amitié la semaine dernière.

Les marchands ambulants à Behoririka et ses alentours se sont entretenus avec la maire d’Antananarivo, Lalao Ravalomanana et ses collègues ce lundi 6 février à l’Hôtel de ville Analakely. Le but de cette entrevue est de trouver un arrangement avec ces marchands ambulants.

« L’Etat est responsable de la pauvreté des Malagasy », affirme Rabetsara Rakotolova alias Lita, président du Réseau National de Défense des Consommateurs ou RNDC. Une de ses principales missions est de protéger la population contre l’inflation.

Le taux d’inflation pour l’année 2017 est escompté à 7,1%, en tenant compte du niveau d’inflation national qui restera fortement tributaire de la parité de l’ariary avec les devises étrangères.

La Lettre de politique énergétique 2015-2030 a été publiée en grande pompe en 2015.

Toujours dans un souci de transparence, le groupe Telma ne cesse d’informer le public sur l’évolution des travaux de réparation du câble sous-marin Eassy. Selon les prévisions données par Telma, les travaux de réparation se feront pendant une durée de quinze jours.

En continuum à l’année 2016 qui fut riche en évènements tant de classe mondiale que régionale ou locale, 2017 s’annonce tout à fait exceptionnelle. De fait, l’agence Première Ligne va produire et organiser 7 manifestations, lesquelles seront le reflet des efforts menés pour renfoncer sans cesse la crédibilité de la Grande île.

Dimanche 29 janvier, dans le stade de Mahamasina-Antananarivo, était célébrée une grand-messe présidée par le Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège. Ce dernier était venu à l’occasion du 50ème anniversaire des relations diplomatiques entre Madagascar et le Saint-Siège, et pour signifier aux fidèles de l’Église catholique toute l’attention que leur porte le pape François.

C'est une réalité connue de tous, en dehors du fait de tenir un train de vie de pacha pour les dirigeants dans un pays en peloton de queue dans le classement des pays pauvres, Madagascar est aussi un pays champion en ateliers et formations en tous genres. Des ateliers qui accouchent de résolutions, toutes aussi intéressantes sur le papier, mais jamais sinon rarement appliquées.

Comme à chaque année, l’AV7 (Association des Victimes de 7 février 2009) déposera des gerbes de fleurs sur la stèle d’Ambohitsirohitra en mémoire des victimes du coup d’Etat ce jour. Ce fameux samedi rouge fut un carnage. Essuyant des tirs provenant des gardes du Président assurant la sécurité des lieux, plusieurs victimes ont été tuées et blessées. Les rescapés ont donc fondé l’AV7 avec les membres des familles des victimes de cet événement.

Il est interdit aux fonctionnaires américains de prendre les vols d’Insel Air

Le Consulat Général des Etats-Unis Curaçao informe les citoyens américains qu'il a temporairement interdit au personnel du consulat américain de voler sur Insel Air. Le Consulat adopté cette politique à la suite d'un examen interne des considérations liées à la sécurité.

Actuellement, rien ne va dans la province de Mahajanga. La population vit dans la misère et dans l’inquiétude.

47 personnes ont péri dans un accident en faisant une embardée dans la rivière Mananara sur la route d'Anjozorobe, 47 personnes membres de deux familles qui ne pensaient pas qu'une journée de festivité se terminerait ainsi, 47 malgaches habitant un village, un lieu dit, à peine visible sur une carte routière, un village oublié des pouvoirs publics, un village où les gens doivent marcher plusieurs kilomètres à pied quand ils ont besoin de sortir de leur "lieu dit".

Mille bravos à nos confrères du journal satirique Le Canard Enchaîné !

Bizarre, en ce moment, les hommes politiques civilisés s’excusent et font leur mea culpa, sauf à Madagascar…

La rétention de stocks de riz existe bel et bien, puisque des grossistes ont été pris en flagrant délit dans la ville de Tsiroanomandidy, d’après des sources locales. Dans cette ville du Moyen-Ouest, le riz a grimpé jusqu’à 3 000 Ar/kg.

Vahinin’ny namana mpanao gazety Théodoree Ernest Randrianasolo tao amin’ny fandaharana Tsikaritra ao amin’ny onjam-peon’ny Aceem Radio omaly alahady atoandro Rtoa Ravololomanana Lalatiana.

Tsy ampy iray volana akory izay no nanosorana ho filohampirenena amerikanina any Etazonia an’Ingahy Donald Trump dia efa miseho lany sahady ny fivadihany tamin’ireo fampanantenana nifamatorany tamin’ny vahoaka amerikanina ka nifidianan’ny maro azy.

Mbola lohahevitra miteraka resabe eny anivon’ny fiaraha-monina amin’izao fotoana izao ny fisondrotan’ny vidim-piainana izay mampimenomenona ny olom-pirenena rehetra. Na niverina tamin’ny fanapahan-keviny aza ireo kaompanian-tsolika eto amintsika tamin’ny famerenana ny vidin’ny solika amin’ny teo aloha ihany, dia tsy tahaka izany kosa ny an’ireo mpivarotra eny an-tsena, indrindra fa ireo mpivarotra sakafo sy ireo entana ilaina amin’ny andavanandro.

Lafin-javatra iray mampanahirana ny vahoaka izao ny fidangan’ny vidim-piainana, ka isan’izany ny vary. Mandindona rahateo ny tsy fisian’ny voka-bary betsaka amin’ity taona ity noho ny hain-tany. Dia miakatra ny vidiny.

Lafin-javatra iray mampanahirana ny vahoaka izao ny fidangan’ny vidim-piainana, ka isan’izany ny vary. Mandindona rahateo ny tsy fisian’ny voka-bary betsaka amin’ity taona ity noho ny hain-tany. Dia miakatra ny vidiny.

     Malgré des rumeurs incessantes de remaniement gouvernemental, les différents ministères continuent de procéder à dénomination qui sont en fait la résultante du limogeage de haut responsable. Ce serait notamment le cas de Hanta Rabetalianina, secrétaire générale du ministère de l’Environnement et des eaux et forêts.

     Malgré des rumeurs incessantes de remaniement gouvernemental, les différents ministères continuent de procéder à dénomination qui sont en fait la résultante du limogeage de haut responsable. Ce serait notamment le cas de Hanta Rabetalianina, secrétaire générale du ministère de l’Environnement et des eaux et forêts.

Après s’être fait oublier pendant un certain temps, Philippe Leclerc est de nouveau vu en ville avec ses gardes du corps : cet avocat de carrière amis proche de Henry Rabary-Njaka qui est lui-même très proche du président Rajaonarimampianina et réputé, à tort ou à raison d’être l’instigateur et/ou le facilitateur des gros coups.

Un épicier sait évaluer ses stocks et se réapprovisionner quand c’est nécessaire.

Le matin 1er février 2017, 14 coopératives, sur les 62 que compte l’UCTU ont décidé de fixer à 500 Ar le prix d’un ticket de transport urbain dans la capitale. De même, l’OMH (Office Malgache d’Hydrocarbures) a fixé une nouvelle hausse du prix du carburant à la pompe, de 120 Ar pour le gasoil et de 160 Ar pour le sans-plomb. Le prix des Produits de Première Nécessité, notamment le riz a fait l’objet aussi d’une inflation : passant de 1350 Ar le kilo à 2000 Ar.

Le secteur primaire a connu, une reprise avec une croissance estimée à 2,2% Par rapport à 2015.

A Marolinta Androy, le cash for work a permis aux populations de participer à la réhabilitation de leur bassin de rétention d'eau. Une initiative qui a non seulement permis d'améliorer l'accès à l'eau dans la zone, mais surtout de dynamiser les communautés sans les assister.

La région d’Atsimo Andrefana, particulièrement la commune de Maromiandra du District de Tuléar II, a été touchée par une inondation causée par des pluies diluviennes pendant le mois de Janvier 2017. 800 ha de culture ont été détruits ne laissant aucune perspective de récolte pour les habitants.

14 communes du District de Maevatanana se sont regroupées en 2008 en intercommunalité en créant l’OPCI (Organisme Public de Coopération Intercommunale) Volamena (« Or » en Malgache) et bénéficient depuis cette date de l’appui d’un Centre d’appui aux Communes (CAC) devenu, en 2013, le Service Technique Intercommunal (STI) de l’OPCI.

Durant plusieurs jours, la sècheresse a sévit la majorité des régions de Madagascar. Et nombreux sont les conséquences néfastes engendrés à cause de cette situation. Tous les lacs sont à sec et les productions sont détruites voire même réduites. Devant cette situation, la population vit dans l’inquiétude.

On est encore sidéré par l’indifférence et la désinvolture manifestée par l’Etat après le tragique accident d’un camion qui a fait 49 morts à Anjozorobe. Aucune personnalité de haut rang n’était allée au chevet des rescapés dans les hôpitaux. Le « père de la Nation » (Hery Rajaonarimampianina) et la « mère de tous les Malgaches » (son épouse Voahangy) n’ont pas cru utile de se déranger, peut-être car le district d’Anjozorobe a voté majoritairement pour le candidat Jean-Louis Robinson à la dernière élection présidentielle. Aucun geste officiel également (ne serait-ce que la mise en berne temporaire des drapeaux) pour marquer l’affliction de la nation, alors que pour un bilan moindre après le passage d’un cyclone, le deuil national a été décrété.

La France ne désire absolument pas dédommager Madagascar pour ses crimes coloniaux. Etant donné que, paradoxalement, les autorités malgaches ne le souhaitent pas non plus, il appartient aux Malgaches animés d’un sens patriotique de se manifester.

Après avoir un moment fait la fine bouche, le parti gouvernemental HVM est actuellement décidé à organiser ses réunions à l’hôtel A&C d’Ivato. Lors du dernier réveillon de la Saint-Sylvestre, les ténors du parti ont préféré ne pas s’afficher dans cet établissement qui sent le soufre.

Le public a découvert que l'EPP d'Antanimbarinandriana va se voir doter d'une bibliothèque toute neuve et le public a découvert que cette construction n'aurait pas forcément suivi la procédure de demande d'autorisation de construire et le public a découvert que le ministre en charge des projets présidentiels a annoncé que cette construction rentre dans les projets présidentiels! Et c'est là que le public se demande : quand il s'agit donc de projets présidentiels, les lois n'ont pas à être respectées ?

Chauds débats la semaine dernière à Addis Abeba entre chefs d’Etat sur le retour du Maroc au sein de l’Union africaine. Les échanges se sont déroulés à huis clos, et la décision a été prise par consensus (sans passer par un vote), mais des échos des discussions ont filtré au dehors.

Les échos qui nous parviennent des provinces lointaines ne sont guère rassurantes en ce qui concerne la sécurité des personnes et des biens en général et de l’impartialité de la justice en particulier.

Donalp Trump a voulu empêcher les musulmans d’entrer aux Etat Unis. Décidément, le fascisme qui sommeille en lui est en train de se réveiller !

Didier Ratsiraka observe certainement l’évolution de la situation actuelle avec une nostalgie mélancolique.

L’année 2017 était pourtant bien partie. Du moins, pour les fonctionnaires dont les salaires ont connu une hausse de 7 %. Mais plus les jours et les semaines passent, plus les revenus des malgaches deviennent de plus en plus vides. Seule explication : la hausse des prix.

Madagascar est parmi les rares pays à enregistrer un déclin en matière de croissance et de développement depuis 1960, selon une étude de la Banque mondiale publiée vers la fin de la transition.

2017 vient de débuter et la population ne voit aucune amélioration dans son quotidien.

Il s’agit ici de l’île Maurice notre voisine et surtout concurrente sur beaucoup de domaine et de Madagascar ce pays qui regorge de potentialités qui a toujours fait pâlir d’envi les autres îles sœurs.

           En raison d’une conjoncture effervescente, le régime est alarmé au plus haut point.

Fomba fiteny matetika io nofidianay ho lohatenin’ny « Inty sy nday » io. Ny tena anehoan’ny maro azy dia amin’ny fiteny vahiny hoe « jamais deux, sans trois ».

Vao maraina omaly dia efa niantso mpanao gazety nitondra fitsipahana ny lahatsoratra nivoaka an-gazety omaly, toy ny teto amin’ity La Gazette de la Grande Ile ity ny foibe fandraharahana ny fadin-tseranana (Direction Générale de douanes).

Les dépenses de solde occupent une part non négligeable dans le budget de l’Etat. Celles-ci représentent actuellement 5,1% du PIB, 41,4% du Budget Général hors financement extérieur et 45% de la recette totale hors dons.

Les grands chantiers d’infrastructures ont disparu du paysage socioéconomique de Madagascar depuis 8 ans, soit depuis 2009.

Le « Kabary » fait partie intégrante des us et coutumes du peuple malgache. La tenue d’un événement n’a de sens sans un discours officiel (kabary) au rendez-vous.

Le taux de fréquentation des salles de sports amateurs ne cesse d’augmenter. Mais les salles de sports amateur, c’est quoi ?

Le gouvernement du Japon, au profit du programme de l’alimentation scolaire a financé 2,3 millions de dollars ainsi que de 620 tonnes de riz. Des milliers d’enfants dans les régions du Sud de Madagascar vont bénéficier de ces appuis.

Nanazava omaly ny tale jeneralin’ny hetra, Razafindrakoto Iorigarince, fa tamin’iny taona 2016 iny dia nahatratra 42.000 tapitrisa ariary (42 miliara) ny hetra tsy noefain’ireo orin’asa lehibe tao amin’ny kitapom-panjakana ka nahatonga ny fandraisana fepetra tamin’ny fisintonana ny volan’ireny orin’asa ireny tany amin’ny banky.

Depuis le rapprochement entre Gégé Bosco et le président élu de la Fédération malgache de boxe (FMB), Rabarisoa Herimamy pour relancer le noble art dans la Grande île, beaucoup de choses ont été faites par ce tandem pour passer à l’acte.

Des rumeurs ont été lancées que les agents de l’administration douanière de Madagascar allaient passer en grève générale à partir de lundi 6 février prochain. Cela a même été diffusé par la presse hier.

Les équipes de Telma s’attellent jour et nuit afin de résoudre au plus vite les problèmes concernant la réparation du câble optique sous marin Eassy et ainsi rétablir à la norme la qualité de service internet de Telma.

Casino, combat de coqs et autres loisirs nécessitant de l’argent attirent 26% des jeunes.

De plus en plus de jeunes choisissent de passer les concours d’entrée à l’école de police, de la gendarmerie ou de l’armée. D’après une enquête menée auprès de ces jeunes recrues, cette carrière dans le camp des forces de l’ordre est leur dernier choix.

Le tournoi de football entrant dans le cadre du Grand Tournoi de l’Amitié de la CNaPS Sport entamera cet après-midi à Vontovorona dans le magnifique complexe sportif de la CNaPS sa deuxième journée de compétition. Une deuxième journée décisive pour les deux favoris, à savoir la CNaPS Sport et Elgeco Plus.

La construction du nouveau siège de la Centrale d’Achats de Médicaments SALAMA a été officiellement lancée, hier, par la pose de la première pierre. D’ici quelques mois, la centrale d’achats sera dotée d’un nouveau bâtiment situé dans la commune rurale d’Anosiala, dans le District d’Ambohidratrimo.

La quatrième semaine de l’année marque la fin de la campagne de commercialisation des litchis de Madagascar.

Les coupures d’électricité durent plus de 8h par jour dans tous les quartiers de Mahajanga depuis lundi 30 janvier. La majorité des quartiers sont privés de l’électricité. Les habitants vivent dans l’obscurité.

Seha-pitantanan-draharaham-panjakana isan’ny miantoka ny ampaham-bola be miditra ao amin’ny kitapom-panjakana ny fadin-tseranana na ny ladoany.

Manambara ny tsy fandraisana andraikitra ataon’ny fanjakana ny sendikan’ny mpitsara Malagasy tamin’ny alarobia faha 01 febroary 2017 raha nanao valan-dressaka tamin’ny mpanao gazety izy ireo.

Oha-pitenenana vahiny nanana lanja teo amin’ny tontolom-piaraha-monina ny hoe “dokotera aorian’ny fahafatesana” na “médecin après la mort”.

Mihamaro isan’andro isan’andro ny lozam-pifamoivoizana eny amin’ny làlam-pirenena manerana ny Nosy.

A pratiquement une semaine de son entrée en lice dans la compétition africaine le 11 février prochain, dans le magnifique complexe sportif de la CNaPS à Vontovorona, le représentant de Madagascar dans la ligue des champions de la CAF, à savoir la CNaPS Sport est au top forme.

Les terres de Madagascar se dégradent de plus en plus par la pratique de la culture sur brûlis et du « Tavy ».

Hifamotoana eny Ivato anio ny mpiara-miasa ao anivon’ny ministeran’ny Tontolo iainana.

Une envolée sans précédent des prix est observée sur le marché.

Même si la pluie est attendue à cause de la sècheresse qui a duré plusieurs jours à Antananarivo.

L'UNESCO vient d’organiser, à Antananarivo, un atelier de formation à l'intention des responsables des centres de documentation et d'information dans le cadre du projet « Institutions démocratiques intègres, crédibles et représentatives à Madagascar ».

Les élections approchent et la guerre proprement dite commence au sein du parti HVM. Mardi, à son quartier général, les membres dudit parti se sont disputés sur qui va « régner ».

«Madagascar, vers un avenir incertain… ». « Madagascar manque d’hommes sages ».

A croire les engagements de l’Etat, la lutte contre la corruption serait cette fois-ci effective. Bianco retrouverait ainsi la place qu’elle devait occuper depuis sa création. Son budget a été augmenté et sa structure renforcée malgré ce nouveau départ, le Bianco est fortement handicapé par sa mauvaise réputation.

Voilà un des aspects horribles du régime Rajaonarimampianina : à Ivato, un quartier où résident beaucoup d’investisseurs étrangers, les délestages commencent à 9 heures du matin jusqu’à midi, et de 19 heures à 21 heures...

Contrairement à ce que nous avions annoncé à maintes reprises, Air Mauritius n’a finalement fait aucune offre pour la reprise des 49 % du capital d’Air Madagascar.

Anisan’ny tombony lehibe ho an’i Madagasikara amin’ny maha nosy midadasika azy ny fananany ranomasina. Raha voatrandraka araka ny tokony ho izy ny ranomasina dia azo antoka fa hiroborobo ny toekarena Malagasy.

Les conseillers municipaux unissent leur force à l’encontre du maire Lalao Ravalomanana pour faire face au manque de transparence qui règne au niveau de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA).

Les conseillers municipaux unissent leur force à l’encontre du maire Lalao Ravalomanana pour faire face au manque de transparence qui règne au niveau de la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA).

Jusqu’alors, les salariés de la commune urbaine d’Antananarivo se plaignent du retard de paiement de leur solde.

2ème grenier à riz de Madagascar, Marovoay souffre de la sécheresse, alors qu’il produit jusqu’à 1 300 000 tonnes de riz par an. L’appel lancé par le député de cette circonscription relayé cette semaine par la radio nationale s’adresse aux autorités et porte sur la nécessité de provoquer des pluies artificielles dans cette zone.

Les techniciens au niveau de la commune urbaine d’Antananarivo ont fait une descente hier à Behoririka pour pouvoir résoudre les problèmes des marchands ambulants. Ils ont décidé que les marchands ambulants vont être déplacés sur le marché où se placent les marchands de matelats à côté de l’EPP et devant l’EPP Behoririka.

La révision des prix à la pompe poursuit une tendance à la hausse.

Dans le cadre des préparatifs du Recensement Général de la Population (RGPH), des matériels informatiques ont été acquis. 85 ordinateurs de bureau et 250 tablettes d’une valeur totale de 100 000 USD ont été remis officiellement par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

L'application du nouveau tarif du ticket des taxi-be à 500 ariary n'est pas effective.

La coopérative de transport Ambinintsoa affiche elle aussi 500 ariary le coût de son service.

Cet établissement fondé par Christian Randriam a décroché le Prix du public Qwant dans le cadre du concours « Startup africaine de l’année 2017 ». La remise des prix a eu lieu le 26 janvier dernier à Casablanca au Maroc.

Par courrier adressé à notre Rédacteur en Chef en date du 31 janvier dernier, BFV-Société Générale Madagascar a renoncé à son droit de réponse : « Nous vous remercions pour votre retour et ces explications sur le droit de réponse. Il a été cependant décidé hier que nous ne diffuserons pas de droit de réponse sur ces articles. Cordialement »

Au moment où le régime fait des pieds et des mains pour attirer des investissements directs étrangers, il faut être réaliste et accepter l’évidence : Madagascar n’est pas à la hauteur de ses ambitions.Seuls les investisseurs qui ont de l’argent à perdre ou à blanchir ont intérêt à venir dans la Grande Ile. Madagascar a besoin des 10 milliards d’investissements mais elle ne peut pas les recevoir car le contexte ne le permet pas. En effet, il faut une équipe capable de gérer cette somme à bon escient et de rendre des comptes. Ce n’est pas le cas avec la mauvaise gouvernance notoire. Il faut un cadre judiciaire sérieux. Ce n’est pas le cas avec la corruption légendaire de nombreux juges à toutes les instances et dans toutes les juridictions. Il faut de l’électricité pour bâtir des infrastructures. Ce n’est pas le cas avec les délestages à n’en plus finir. Il faut une sécurité optimale. Ce n’est pas le cas avec de nombreux policiers et gendarmes qui jouent un jeu trouble. Les investisseurs qui veulent absolument investir en Afrique doivent se détourner de Madagascar. Ils ont plutôt intérêt à placer leur argent dans d’autres pays, où les dirigeants ont affiché leur volonté réelle de progresser tels que le Maroc, le Kenya, le Sénégal, le Togo et le Rwanda.

M. GASPARD

Hawa Ahmed Youssouf, représentante permanente de l’Union africaine à Antananarivo, ne sera pas la commissaire aux Affaires politiques de l’Union africaine.

Quémander de l’argent à gauche à droite est rapidement devenue une habitude pour le pouvoir en place.

La bible, ce livre saint qui a toujours servi de repère moral pour des générations depuis toujours, nous enseigne dans Ecclésiaste 1 verset 9 « Ce qui a été, c'est ce qui sera, et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera, il n'y a rien de nouveau sous le soleil.

Affaire africaine mais retentissement mondial : le Maroc a réintégré l’Union africaine après l’avoir quitté en 1984.

Tsy kely lalana ny ratsy ary miitatra ny toerana itrangana fanafihana. Sambany tokoa ity nitranga tamin’ny alin’ny asabotsy 29 hifoha 30 janoary ity tokony ho tamin’ny sasakalina tamin’ny toerana 44 kilaometatra avaratr’i Manakara amin’ny lalam-pirenena faha 12.

Miteraka resabe eo amin’ny tontolon’ny fiaraha-monina amin’ny ankapobeny ny momba ny fanodinkodinnam-bola ataon’ny olona ambony eto amin’ny firenena amin’izao fotoana izao.

fin de réduire la vulnérabilité des populations face aux effets néfastes et pervers du changement climatique et des phénomènes météorologiques, le PNUD a procédé au lancement à Antsirabe du projet « Amélioration des capacités d’adaptation et de résilience face au changement climatique dans les communautés rurales à Analamanga, Atsinanana, Androy, Anosy et Atsimo Andrefana ».

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a octroyé 100 millions de dollars tirés du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) des Nations Unies pour soutenir les opérations d'aide dans neuf situations d'urgence négligées.

Les 50 ans de collaboration entre le Saint-Siège et Madagascar ont été marqués par la célébration d’une messe œcuménique au Stade Municipal de Mahamasina. Célébration menée par le Cardinal Pietro Parolin. Si ce moment devait être un instant de communion pour les diverses religions chrétiennes, le véritable fondement de ce regroupement laisse vraiment perplexe.

Les journalistes de la ville de Sambava sont en colère contre la brutalité faite par un responsable de ladite Commune chargé de la jeunesse des sports et loisirs appelé Gustave à l’endroit d’un confrère d’une sJ8 tation privée de la localité hier.

Le complexe hôtelier IBIS depuis son ouverture en 2009, est devenu un établissement incontournable et de prestige dans monde antananarivien du tourisme en général et l’hospitalité malgache en particulier.

Commerce extérieur, 9103,4 milliards d’ariary d’importation (soit 2872,6 millions de dollar US) ont été liquidés par la Douane en incluant les opérations des entreprises franches et les autres opérations non taxables tandis que 34,6 milliards d'ariary de droits et taxes à l'importation ont été exonérés de façon exceptionnelle durant l'année 2016.

Insécurité et vols de bovidés:  Un député pointe du doigt les réseaux mafieux

La mafia est impliquée dans les attaques perpétrées par des « dahalo », surtout dans les zones riches en cheptel bovin. C’est ce que le député de Betafo a affirmé récemment sur les ondes d’une radio. Il corrobore ainsi l’existence de réseaux mafieux. Et cette mafia implique des autorités et responsables étatiques. C’est la raison pour laquelle les propositions des députés pour maîtriser les vols de zébus n’ont reçu aucun écho de la part de l’exécutif. Le député rappelle qu’elles n’ont pas été refusées par les dirigeants, mais que ces derniers n’ont engagé aucune action allant dans ce sens. Il avance également que la situation actuelle favorise les vols massifs dans des zones comme Betafo, Mandoto, sans parler du Sud du pays, du Bongolava et du Melaky. Cette situation se matérialise par la continuité des transactions sur le marché intérieur et pour l’exportation. Et c’est surtout les nouveaux abattoirs et l’exportation qui semblent dynamiser les réseaux mafieux de vols massifs. Car l’on n’assiste plus à des vols comptant quelques têtes comme auparavant. Il s’agit depuis la transition de plusieurs dizaines et de centaines, voire d’un millier de têtes raflées en une seule nuit. Dans quelques communes de l’Anosy en effet, près de 1 000 têtes ont été volées en une nuit en 2013 par une horde de « dahalo » armés jusqu’aux dents.

Et ce n’est pas parce que Remenabila et consorts ont cessé de faire parler d’eux que les vols de bovidés ont cessé. Au contraire. Ils tendent à devenir banals, alors que les « dahalo » ne cessent de sévir. L’année dernière, la chaîne européenne Arte a parlé d’une guerre des zébus à Madagascar. Et dans cette guerre, les militaires censés affronter les « dahalo » et les maîtriser semblent jouer le mauvais rôle. En effet, la chaîne a avancé que la campagne militaire anti-dahalo atteignait rarement son but et s’enlisait. Il s’agissait de l’opération « Fahalemana ». Mais ce n’était pas pour la première fois qu’une telle mesure a rencontré les mêmes problèmes. Pire, elle s’accompagne d’exécutions extrajudiciaires, de spoliation d’éleveurs et de paysans, etc. Malgré tout, les autorités qui se sont succédé ont toujours opté pour les opérations militaires dont les résultats laissent toujours à désirer. La preuve en est que les vols de bovidés de plus en plus accompagnés d’autres actes violents demeurent toujours. Ils n’ont plus grand-chose à voir avec la pauvreté rurale, sauf pour les exécutants qui sont des jeunes ruraux. Ils ne sont qu’un petit maillon de la chaîne mafieuse. Celle-ci est notamment formée par des responsables de collectivités décentralisées et services déconcentrés, ainsi que de l’Etat central.

Sans cela, comment expliquer l’entêtement des autorités concernées à adopter toujours la même méthode inefficace quant à la lutte contre les vols de bovidés ? Courant 2015 pourtant, un groupe de députés issus des circonscriptions, grandes victimes des vols massifs, a proposé d’arrêter sur une période toute transaction commerciale tant sur le marché local que pour l’exportation. L’idée est d’assainir la filière, neutraliser les réseaux mafieux et laisser le cheptel se reproduire et se développer. Mais l’exécutif a seulement fermé pour une durée très limitée quelques abattoirs pour les laisser ensuite reprendre leurs activités. Elles ont également parlé d’instaurer une politique de ranching à laquelle les abattoirs devraient être des parties prenantes. Et l’abattage devrait se faire suivant la capacité des fermes. Mais cette mesure n’a pas été appliquée. Et les vols continuent de plus belle au détriment des éleveurs et des paysans.

Fanjanarivo  

Le gouvernement japonais continue sa coopération financière avec Madagascar avec l’octroi d’un financement de deux Micro-Projets tels que le projet de réhabilitation et d’extension de Collège d'Enseignement Général (CEG).

Le délestage est de retour dans la ville de Mahajanga depuis le 30 janvier.

Sommes-nous encore gouvernés ? C’est actuellement la question que se pose principalement la population malgache. Certes, les entités publiques sont encore théoriquement en place, mais sont-elles toujours actives ?

Grande communion à Mahamasina dimanche 29 janvier dernier, messe au cours de laquelle des "hauts" responsables de ce pays se sont retrouvés le temps de cette communion. Des anciens présidents, l'actuel président, des ministres actuels et anciens qui ont réussi à s'arranger pour porter d'autres titres et toujours faire partie des invités lors de ces cérémonies au cours desquelles au fond le plus important est d'y être invité, le plus important est d'être présent physiquement.

L’amiral Didier Ratsiraka présent au culte catholique de dimanche dernier au stade de Mahamasina, c’était l’une des rares fois où on le voyait assister à un office religieux.

Andriamosarisoa Jean Anicet, ministre de la Jeunesse et des Sports, est inconsolable depuis que la Confédération Africaine de Football (CAF) a enlevé à Madagascar l’organisation de la Coupe d’Afrique des moins de 17 ans (U17), prévu se dérouler en août prochain.

L’effervescence, après le Sommet de la Francophonie à Antananarivo et la Conférence des bailleurs et des investisseurs à Paris, est très vite retombée. Les investissements ne se bousculent pas au portillon.

Encore suite à la grande messe célébrée par le Cardinal Pietro PAROLIN, les fidèles catholiques étaient choqués du comportement du Premier Ministre Mahafaly Olivier RASOLONANDRASANA.

résent au 28ème sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, Hery Rajaonarimampianina a répondu aux questions des journalistes malgaches qui ont couvert l’évènement.

François Fillon est foutu ! Il ne peut plus être le candidat de la droite à la présidentielle. Alors qu’Alain Juppé refuse d’être un recours, faut-il donc conclure que Sarkozy soit le remplaçant ? Dans tous les cas, le PS se maintiendra au pouvoir. P…, encore cinq ans !

Gilles Filiatreault n’est pas seulement un incompétent, c’est aussi un fieffé menteur.

Tranga iray nanamarika ny fiainan’ny mpino katôlika Romanina ny lamesa lehibe notarihin’ny kardinaly Pietro Paolin, sekreteram-panjakana ao amin’ny fanjakana Vatikana teny amin’ny kianjaben’i Mahamasina ny alahady teo. Mazava ho azy fa ny fiangonana katôlika no tompon-draharaha, ka izy no tokony ho nametraka ny fepetra isan-tokony, toy ny mahazatra.

Miroso mankany amin’ny ady an-trano Malagasy ankehitriny.

Suite à toutes les menaces de mort proférées par maître Alain Herilalaina Rakotonirina, un Huissier de justice de formation, à l’endroit des présidents des ligues régionales du rugby, à l’issue de l’élection du président du Malagasy Rugby le vendredi 27 janvier à Toliara, ces derniers ont décidé de porter plainte. Une plainte collective dit-on.   

e gouvernement Américain fournit 2,7 millions de dollars d’aide supplémentaire pour faire face aux impacts de la sécheresse, et lance un appel pour une déclaration formelle d’urgence.

Daouda Sembene, Administrateur du FMI représentant Madagascar, accompagné, du Ministre des Finances et du Budget Rakotoarimanana François Gervais, et le Gouverneur de la Banque Centrale de Madagascar,

Les latrines et bassins publics du fokontany Imamba Soavimasoandro ont été inaugurés hier.

Ce constat navrant est malheureusement d’actualité.

Située au 14ème rang derrière Sikkim en Inde et devançant Chypres, la Grande Ile figure ainsi parmi le top 15 des meilleures destinations touristiques au monde, d’après le récent classement dressé par le magazine Financial review. Et il y a de quoi si l’on jette un œil sur les potentiels du pays. Citons la biodiversité qui attire les amoureux de la nature, les plages dont celles de Sainte-Marie, d’Analalava parmi les plus romantiques au monde, l’Isalo dans le Sud et ses reliefs originaux construits jadis par la mer, sans parler de la diversité des cultures et des reliefs des régions…

La culture du « copier-coller » est tellement ancré chez certains au point d’en faire une émission.

Le Premier Ministre britannique Teresa May accélère la sortie de son pays de l’Union Européenne.

Je suis toujours étonné par la relation des malgaches avec les lois qui les régissent à Madagascar.

Les Américains ont de la chance d’avoir un imbécile, un débile comme Trump à la tête des Etats Unis !

2 000 Ar/kg et plus, c’est le kilo du riz makalioka hier. Même s’il va falloir accepter de se rabattre sur le maïs ou encore le manioc pour la soudure 2017-2018, une grave insécurité alimentaire guette bon nombre de ménages.