Les critiques sur le projet d’extension du port de Toamasina ont fusé depuis les prémices du programme.

L’avenir de la filière vanille à l’allure où se présentent les choses est plus que jamais préoccupant.

Les 13 enseignants le l’école privée « International Light College » ou « Collège La Lumière Internationale» de Talatamaty arrêtés par les forces de l’ordre le 20 mars dernier ont été relâchés.

Le stress scolaire est aujourd’hui devenu une maladie. Une maladie moderne. Et plus encore, une épidémie. On en connaît les causes : la crainte du déclassement social, la mondialisation des compétences, des compétitions féroces entre jeunes diplômés… Les professeurs, les parents témoignent, et se rendent compte des ravages de cette nouvelle pandémie. Il est urgent de poser ce diagnostic. Reste à trouver l’antidote.

La vie à Madagascar est chère et particulièrement difficile à vivre. Si pour beaucoup, cela ne relève pas du scoop, pour d’autres cela semble tout simplement impensable. Face au coût de la vie en constante augmentation, il serait impensable de contracter une maladie qui nécessiterait une hospitalisation.

A partir des dernières constatations polies, édulcorées et combien diplomatiquement hermétiques de la mission du F.M.I pour la première revue de la FEC de cette année 2017, n’importe quel profane peut se faire une idée très précise de la situation économique actuelle de Madagascar.

L’armée malgache n’a qu’un seul missile. Elle a maintenant prouvé que ce n’était qu’un pétard mouillé !

Alors qu’Ahmad fête son élection à la tête de la CAF (confédération africaine de football), la FIFA (fédération internationale de football amateur) ouvre une enquête sur le nouveau président, plus précisément sur les conditions de sa re-élection à la tête de la FMF (fédération malgache de football) en 2010. C’est le site web du très sérieux groupe Bloomber qui l’a annoncé hier.

Omaly alarobia faha 22 martsa 2017 no tokony ho tanterahana tetsy amin’ny fitsarana tetsy Anosy ny fitsarana ny raharahan’ilay mpitsara mpanao famotorana antsoina hoe Rehavana Michel izay novonoin’ny pôlisy tany Toliara taona vitsy lasa izay. Tao amin’ny efi-trano faha-4 no tokony hanatanterahana izany.

Namoaka fanambarana izay hanehoany ny ahiahiny amin’ny mety hisian’ny korontana mialoha na aorian’ny fifidianana filoham-pirenena ho tanterahina eto amintsika amin’ny taona 2018 ny fikambanana fiaraha-monim-pirenena CRAM na ny « Cercle de Réflexion pour l’Avenir de Madagascar ».

Ny tatitry ny fanadihadiana nataon’ny Banky Mondialy, hono, dia namoaka fa « nahantra kokoa ny vahoaka malagasy tamin’ny fitondrana Ravalomanana sy nandritra ny fitondrana Rajoelina. »

Selon l’EDBM, 153.000 français ont visité Madagascar en 2016.

Les actions de remise en activité de la société agricole et sucrière malagasy ou SASM (ex SIRAMA) continuent et vendredi dernier, 17 mars, a eu lieu la signature de la convention tripartite entre les acteurs principaux du projet de la société.

La journée mondiale de l’eau célébrée hier avait pour thème « les eaux usées » pour cette année. A Madagascar, les eaux usées tuent, selon l’agence de presse internationale IRIN. En effet, les eaux usées se confondent avec les eaux de pluies et inondent de nombreux quartiers en cas de cyclone ou d’inondations.

Hier après midi vers 15 h, une déflagration a fait paniquer les riverains du le Régiment d’Artillerie Anti-aérienne de Betongolo (R3A) à Betongolo.

Une mission des services du Fonds monétaire international (FMI) conduite par M. Marshall Mills, Chef de Mission pour Madagascar,

Le trafic des tortues endémiques dans la Grande île, l’Angonoka, a connu une régression depuis la mise en œuvre du projet Alarm par l’ONG Alliance Voahary Gasy (AVG) en 2016.

Le chocolat malagasy sera mis à l’honneur à travers 20 stands durant le « Salon du chocolat et de la gourmandise » ce 8 avril prochain à l’hôtel Carlton. Les recettes issues de cet évènement iront directement au bénéfice du bidon-ville d’Ankorondrano, selon les organisateurs, à savoir le Wednesday Morning Group.

Le cyclone Enawo avait laissé derrière lui de nombreux sinistrés au niveau des bas quartiers.

La révolution technologique a fait en sorte que le monde d’aujourd’hui ne peut plus se passer des outils informatiques et autres technologies.

La transformation des permis de conduire et des cartes grises en version biométrique est censée améliorer le respect des droits à la vie, mais également de détecter les faux permis et les cartes grises falsifiées.  Ce qui n’est pas du tout le cas car le procédé de conversion favorise la pratique de la corruption à toutes les étapes du processus.

Akory ny hatairan’ny maro tetsy amin’ny tobin-tafika « Hangar » etsy Betongolo omaly hariva fa teo ampanadiovana ny « missile », izay karazana fitaovam-piadiana mahery vaika (toy ny tafondro maoderina) ireto miaramila misahana izany ao no nipoaka tampoka ilay izy.

Enawo nous aura appris que si on a fini par ne plus s'indigner face à l'inertie du pouvoir par rapport aux délestages, c'est une très mauvaise habitude. Il est vrai qu'entre la promesse d'ivrogne selon laquelle il mettra fin aux délestages trois mois après son arrivée au pouvoir, et les programmes de délestage tournant que la Jirama ne respecte même pas, les coupures d'électricité qui dure plus de 12 heures d'affilée ou les coupures d'eau, les victimes du délestage ont fini par insulter à chaque délestage la Jirama et les tenants du pouvoir!

Lors d’un déplacement en Algérie, Emmanuel Macron a provoqué une polémique en déclarant que « la colonisation a été un crime contre l’humanité et une vrai barbarie » Il a été vivement critiqué par une partie de la droite et de l’extrême-droite qui l’ont accusé de dénigrer la France.

Dans le cadre de l’application des décrets 2014-018 et 020 ainsi que 021, des changements ont été apportés  sur les documents administratifs publics au niveau des « fokontany » selon les représentants des préfets de toute l’île.

En date du 19 février dernier, Dilavarhoussen Reza Mohamed, opérateur économique exerçant son activité à Diégo, accompagné de son fils a été victime d’une fusillade à Ambatobe. Selon les informations recueillies par le quotidien L’inf, basée sur l’île de La Réunion, l’embuscade aurait été revendiquée par l’Etat Islamique. Que l’information soit exacte ou non, la situation à Madagascar serait plus alarmante qu’il n’y paraît, et pour cause.

La population d’Ankazoabo tremble de peur depuis quelques jours. Les bandits y sèment la terreur le jour autant que la nuit. C’est une situation inacceptable car vendredi dernier, c’était au marché que la foule a commencé à se lâcher au beau milieu de la journée. Avec la mort tout au bout. 

Que les maniaques atteints de paranoïa aigu avancé et qui voient de la déstabilisation partout, même sous leur taie d’oreiller la nuit se rassurent. Il s’agit ici en tout et pour tout de jeter un coup d’œil panoramique dans le  rétroviseur du passé récent de cette île.

Un militaire, qui aurait voulu, hier, utiliser son arme anti-aérienne contre Ambohitsirohitra, s’est trompé de cible. Primo : le missile est tombé à Tsiadana. Deuxio : le missile en question n’était pas chargé…

3 500 Ar le kilo ou 1 000 Ar le « kapoaka » ou le contenu d’une boîte de lait concentré.

L’école privée « International Light College » ou « Collège La Lumière Internationale» de Talatamaty est actuellement dans de mauvaise passe à cause de l’avis d’expulsion qui pèse sur 13 enseignants turcs qui y enseignent. En effet, 13 professeurs turcs avaient été arrêtés le 20 mars dernier et détenus par la police d’Anosy.

La célébration de la semaine de la météorologie se déroule depuis le 20 jusqu’au 25 mars,  à Ampandrianomby.

Seules 4 sur les 16 communes du district de Soavinandriana sont desservies par l’électrification de la Jirama.

L’initiative SRJS (ou ressource partagée, solution commune) acquit à la grande île dans le but d’assurer la durabilité des biens publics mondiaux (BPM) basés sur les écosystèmes notamment l’approvisionnement en eau, la sécurité alimentaire, la biodiversité et la résilience climatique pour une amélioration des conditions de vie des communautés. En partenariat avec MAE, IUCN et WWF, tous de Nederland, 

Nanao tatitra  momba ny fanadihadiana nataony amin’ny zava-nisy teto Madagasikara eo amin’ny lafiny toekarena, teo anelanelan’ny taona 2005 sy 2012, ny Banky iraisam-pirenena. Tatitra izay voarakitra ao anatina pejy miisa 36 ary manazava ny fahantrana sy ireo antony mahatonga izany eto amintsika.

Tsy manaiky hampiharana ny lalàna amin’ireo polisy voarohirohy noho ny raharaha nahafaty an’ilay mpitsara tany Toliara antsoina hoe Rehavana Michel ny fianakavian’izy ireo, hoy ny akom-baovao. Tranga tany amin’ny volana desambra 2011 izy ity, ary voatonona ho tompon’antoka tamin’io ny polisy.

Ambato sy Farafangana

Tamin’ny sabotsy faha 18 martsa 2017 lasa teo no notanterahana tao Ambatofinandrahana ny fanambadian’i Dama Andrianarisedo Marius sy ramatoa Andriamifidy Nomenjanahary.

Tao anatin’ny tapa-bolana izao dia voaantso foana teny amin’ny pôlisy miandraikitra ny fifindra-monina etsy Anosy ireo mpampianatra « Turques » miisa 13 mianadahy miasa ao amin’ny « Collège Lumière internationale » etsy Talatamaty Ivato. Voalaza fa noho ny fahazoan-dàlana na “Visa” hosoka no itanana azy ireo.

De source bien informée, Un dossier brûlant est sur le point d'exploser. Il concerne des « karana », d'une même communauté, basés à Andravohangy. De prime abord, leur activité principale peut sembler anodine: quincailleri<we, importateurs de PPN, et grossiste. Ils sont, à l'heure où nous mettons sous presse, dans la ligne de mire des autorités compétentes (Ministère des Finances et du Budget, SAMIFIN et chaîne pénale).

L’environnement social et économique de Madagascar se dégrade conduisant à la perdition de la culture sociale malgache. Autrefois, le fihavanana était le plus important dans la société malgache.

Mais que se passe-t-il au sein du ministère de l’emploi de l’enseignement technique et de la formation professionnelle ?

La naissance du régime actuel conçu par insémination artificielle ne s’était pas passée sans quelques complications.

Comme nos cours d’histoire de l’époque nous ont si bien dit et répétés, la journée du 29 mars est dédiée à la commémoration de l’insurrection des patriotes malgaches qui s’est produite en 1947. Cela fera soixante-dix ans la semaine prochaine que ces événements se sont produits.

Soixante-dix ans qu’un groupe de Malgaches ont décidé de s’insurger contre le colonialisme français. Un anniversaire qui devrait être marqué d’une pierre blanche, et pourtant. Si l’on compare à la surmédiatisation effectuée lors de l’accueil du sommet de la francophonie en 2016, la lutte effectuée par la plupart de nos ancêtres n’a pas la moindre importance.

Une des raisons de non achèvement des affaires de blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT) est le manque de compétence au niveau des enquêtes. COMESA a ainsi décidé d’appuyer le Samifin (service de renseignements financiers de Madagascar) dans la sensibilisation des magistrats et enquêteurs.

Dans le top 15, mais en partant de la fin. C’est là que se trouve la population malgache dans le classement des peuples les plus heureux dans le monde.

Les Etats-Unis ont exprimé leur préoccupation face à la condamnation à un an de prison ferme de Hiary Rapanoelina, administrateur de blog. La justice malgache a eu la main lourde, puisque le Ministère Public a continué les poursuites, malgré le retrait de plainte de la partie civile. Cette condamnation, excessivement dure car politiquement motivée, constitue une violation flagrante de la liberté d’expression.

L’hiver arrive, sans tambour ni trompette. Sous d’autres cieux, on pense à acheter des pulls. Chez nous, une question s’impose : y a-t-il de la bouffe demain ?

Le jugement des 39 policiers suspectés sur l’affaire de lynchage à mort du Premier Substitut du Procureur du Tribunal de première instance de Tuléar, survenu le 9 décembre 2011 commencera aujourd’hui au tribunal d’Anosy.

Le prix de riz vaut de l’or, à l’heure actuelle dans la quasi-totalité du pays. Le passage du cyclone Enawo n’a fait qu’aggraver cette situation. Au cours de ces deux derniers mois, cette situation concerne 75% des régions de la grande île.

Les coûts de l’inscription au bac est de 15.000 Ar pour les candidats d’école, 50.000 Ar pour les candidats libres et 100.000 Ar pour les étrangers.

La déconcentration du secteur Eau, Assainissement et Hygiène (EAH) est encore loin d’être effective vu que le taux d’accès à l’eau reste faible à l’heure actuelle. Effectivement de nombreuses localités n’ont pas encore accès à l’eau potable. Le faible taux d’accès à ces services sociaux de base reflète la défaillance du mode de gouvernance dans le secteur EAH.

L’affaire concernant la tentative d’exportation illicite de huit bébés tortues « Angonoka » sera jugée au tribunal d’Anosy ce jour, d’après l’Alliance Voahary Gasy. Quatre personnes ont été arrêtées par les agents de la douane le 02 mars dernier à l’aéroport d’Ivato.

Au même titre que le bois d’ébène, le bois de rose est classé parmi les bois précieux. Si ce bois est réputé comme ayant une grande valeur, c’est notamment pour ses vertus curatives qui en font une matière très prisée. De là, on peut aisément comprendre que le bois de rose peut constituer une réelle valeur ajoutée pour l’économie malgache, si seulement il était exporté de manière totalement licite. Pourtant.

Un projet du ministère de l’éducation qui est de reculer de quatre mois les examens empiétant sur les vacances, est en gestation paraît-il.

Voatery nakatona mihitsy ny CEG Morondava tamin’ny herinandro lasa teo.

Tamin’ny faha 04 janoary 2017 teo no nisy naka ankeriny (kidnapping) ny karana tompon’ny orinasa CAROMAD tetsy Tanjombato.

Chasser les marchands de rue le matin pour les voir revenir en cours de journée dès que la police municipale tourne le dos.

History for people empowerment De « la tragédie oubliée dans la ruelle citoyenne d’Antaninandro » en 2016 à… « la popularisation de l’histoire au jardin de Mahamasina » en 2017 …

L’émission télévisée Kopi Kole fait des vagues chaque année et crée à la fois le buzz au niveau des réseaux sociaux.

La question de la nécessité d'avoir aboli la peine de mort  est volontairement provocatrice et pourtant elle est très souvent sur toutes les lèvres. L'indifférence ou le peu d'indignation ces temps-ci  face à des cas de vindictes populaires inquiète.

Les vindictes populaires touchent des endroits où il y a des forces de l'ordre, où il y a des tribunaux, où il y a des représentants du pouvoir central. Elles touchent également des endroits excentrés, difficiles d'accès et que la grande majorité de la population malgache découvre non pas "grâce à" mais "du fait" des vindictes populaires. Combien de Malgaches ont entendu parler d'Antsakabary avant l'affaire d'Antsakabary?

La semaine dernière, les principaux bailleurs de fonds de Madagascar auraient tenu une réunion dans une capitale européenne. Rien n’a filtré de cette rencontre qualifiée d’informelle. Néanmoins, des bruits circulent que le cas de Madagascar pose problème parmi les intervenants.

La corruption est tenace à Madagascar. Une des raisons est la peur de la dénonciation mutuelle qui règne dans de nombreuses administrations.

L’autre jour dans le Nord, il a appelé de tous ces vœux son auditoire à ne pas tomber dans les filets de la déstabilisation.

Donald Trump a, le week-end dernier, refusé de serrer la main de la Chancelière allemande, Angela Merkel. Voilà un président américain rustre, sauvage, mal éduqué, non-civilisé…

L’unité antidahalo à Mahabo dans le district de Betroka apporte ses fruits.

Velon-taraina ireo mpiasan’ny kaominina Antananarivo Renivohitra efa misotro ronono amin’izao fotoana izao.

Dans le dictionnaire Le Petit Robert édition de 1973, sont considérés comme " sinistrés" ceux qui ont subi un sinistre et le sinistre y est défini comme « événement catastrophique naturel, qui occasionne des dommages, des pertes ( incendie, inondation, naufrage, tremblement de terre...) ». 

À ce titre les victimes d'Enawo sont des sinistrés car en l'espace d'une nuit ou une journée elles se sont retrouvées  dans des maisons sans toit, inondées, elles ont perdu leurs biens, leurs enfants ne peuvent pas aller à l'école et tout cela du fait de dame nature.

Depuis quelques jours, les services internet de l’opérateur Telma laissent à désirer.

Après les français, les mauriciens, les indopakistanais et les chinois, voici que les japonais se mettent à mépriser les droits fonciers des malgaches.

La population souhaite avec une impatience certaine la fin de ce festival des promesses non tenues et celles des ivrognes.

Propre, ambiance calme et plutôt sécurisante, peu ou prou de circulation tant automobile que piétonne : c’est un visage agréable que le coeur de la capitale a offert hier.

La production de vanille se retrouve considérablement réduite en raison des mauvaises pratiques des planteurs, mais également à cause du passage du cyclone Enawo qui avait détruite environ 30 % des cultures.

La justice populaire gagne du terrain au niveau de la Grande Ile frôlant ainsi l’inquiétude dans la société d’autant plus que l’insécurité ne cesse de s’accroître dans le pays.  Une conférence débat s’est tenue à l’Arrupe Faravohitra le 18 mars dernier ayant pour thème « La vindicte populaire : y a-t-il d’autres alternatives ? ».

Est-elle vraiment malade ou était-ce le moyen d’échapper à ses patrons ? Toujours est-il que la presse koweitienne rapporte qu’une femme malgache s’est baladée à moitié nue dans les rues de la ville de Nuzha. D’après le quotidien Al-Seyassah, la femme malgache a été aperçue par une femme koweitienne qui faisait du jogging.

Maro ireo olona mangalatra ny fitaovan’ny Jirama ka izany no isany mahatonga ny fahatapahana, araka ny voalazan’ny Jirama. Izany indrindra no antony nandraisana mpiasa vaovao mba hanao fanaraha-maso ireo fitaovana ary ialana amin’ny fahatapahan’ny jiro sy ny rano, hoy hatrany ny fanazavana.

Namela takaitra mavesatra ho an’ny vahoaka ny rivo-doza Enawo. Ny faritra Sava toa ny distrikan’Antalaha, ny any Analanjirofo toa an’i Maroantsetra, Fenoarivo Atsinanana, Mananara Avaratra, ny faritra Atsinanana, toa an’i Toamasina, Mahanoro, Brickaville, Vatomandry, ny faritra Vatovavy Fitovinany, toa an’i Nosy Varika, Mananjary, ny any Alaotra….sy ny hafa dia nitondra faisana avokoa, ary samy dobo rano amin’ny ankapobeny.

Le Programme alimentaire mondial, en coordination avec le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes, a commencé la distribution de coupons électroniques pour 5 000 bénéficiaires dans la commune d’Amboasary. Il s’agit d’une nouvelle stratégie pour venir en aide d’urgence aux communautés les plus affectées par la sécheresse dans les régions du sud de Madagascar.  

             Quelle île préférez-vous pour passer vos vacances ?  La question a été posée par le voyagiste « Go Voyages ». 9000 Français ont participé au sondage rapporte le magazine « Pleine Vie » en publiant les résultats.

L’état déjà pénible des routes nationales a fortement empiré.

Les produits douteux remplissent les marchés de Madagascar, notamment ceux de la capitale.

Fepetra iray azo ambara fa tena fahotana mahafaty ara-politikan’ny fitondrana Hvm noraisdiny tamin’ity herinandro ity tamin’ny alalan’ireo mpikambana ao amin’ny Filankevi-pitondrana ny orin’asam-pitaterana an’habakabaka Air Madagascar ny fanomezana ny vahiny amin’ny alalan’ny vondrom-barotra ara-pitaterana an’habakabaka Air Austral ny 49%-n’ny renivola miasa ao amin’ity orin’asam-pirenena malagasy Air Madagascar ity.

Mangina tanteraka ny tampontanana ao Ambanja ary maro ny sekoly nampiato fianarana amin'izao fotoana izao noho ilay savorivory nikasàna hanaovan'ny mponina fitsaram-bahoaka ilay lehilahy voarohirohy namono nahafaty tovolahy iray mpivarotra Katy.

Nidiran’ny dahalo ny renivohitra ny distrikan’Ambatofinandrahana ny alarobia alina mifoha alakamisy faha 16 martsa 2017 tokony ho tamin’ny misasakalina. Tao amin’ny “secton-4”, na Atsinanan’i Vazaha no nitranga ny fanafihana. Lasibatra tamin’izany ny ombin-dramatoa Raberthe mianakavy izay miisa 16.

Le charbon de bois reste le combustible domestique le plus prisé par les ménages malgaches.

David Owen, le Directeur Adjoint du FMI du Département Africain; Rasolofondraibe Alain Hervé,  le Gouverneur de la Banque Centrale de Madagascar ; Mamy Rajaobelina, un conseiller auprès de la Présidence de la République et le Ministre des Finances et du Budget Rakotoarimanana François Gervais, ont été reçus hier par le Premier Ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier. 

Hier a été célébrée la journée mondiale de l’énergie nucléaire et Madagascar la fêtait aussi. Tout en coïncidence avec le 60ème anniversaire de l’Agence internationale de l’énergie atomique ou AIEA, la célébration à Madagascar a été honorée par le Pr Abdoulrazak Shaukat, directeur de la division Afrique du département de la coopération technique de l’AIEA. Ce dernier a exprimé sa satisfaction vis-à-vis de l’évolution de la recherche atomique à Madagascar.

Deux des parcs nationaux malgaches ont souffert du passage du cyclone la semaine dernière.

Une aubaine pour les transporteurs en commun de la capitale. La notation des taxi-be de la Commune urbaine d’Antananarivo pour l’année 2016 vient de se terminer. Elle a été effectuée par une organisation œuvrant pour l’amélioration du système des transports en commun dans la capitale, l’ONG Làlana.

La remise de matériel de pêche à Bemelo pour deux associations, le vendredi 10 mars dernier marque le début d’une série de remise de matériel pour le Fonds Régional de Développement Agricole mise en œuvre par le CRS. 

Le mercredi 15 mars s’est tenue dans le local du projet WHH à Ambodifirapay, la remise de don de la congrégation chinoise aux victimes du cyclone Enawo, siège du centre opérationnel d’urgence. Ce don comprend 300 kg de sel, 16 cartons de savon et 1 tonne 300 kg de riz blanc.

Tsy fantatra na inona na inona ny antony fa dia maty nisy namono tao amin’ny efitrano nipetrahany tao amin’ny hotely Paon d’Or eny Ivato ny teratany Sinoa miisa 2. Omaly maraina vao hitan’ireo mpiasa ao anatin’ity trano fandraisam-bahiny ity ny razana efa nangatsiaka.

Taratasim-bola na « chèque » misy sora-bola 2.444.900 ariary omaly no natolotry ny orin’asa mpanao savony « Savonnerie Tropicale » ny Vokovoko Mena malagasy. Ny tale jeneralin’ity orin’asa malagasy ity, Ramaroson Thierre, no nanolotra izany ary ny filoha nasionalmin’ny Vokovoko Mena malagasy, Rakotondranja Claude no nandray izany teny amin’ny foiben-toeran’ny « Savonnerie Tropicale » teny Ankorondrano.

Efa notanterintsika  teto omaly ilay raharaha an’ilay lehilahy antsoina hoe  A.M., izay voarohirohy tamin’ny famonoana an’ I ramatoa Ravohandrisoa Rivonirina na I maman’i Tantely izay mipetraka eny Tsiadana ( jereo ny la gazette nivoaka omaly pejy faha-12).

A en croire certains étrangers, la plupart des opérateurs touristiques, Antananarivo serait une ville très hospitalière. Peut-être, mais pourquoi est-ce que les résidents de la ville n’ont pas le même sentiment ? Peut-être parce que dans notre localité, l’argent règne encore en maître ? Et qui dit argent dit devise.

L’Affaire Antsakabary n’a cessé de faire des vagues depuis déjà quelques semaines. Les membres de l’Emergence de Madagascar avaient même donné le ton concernant les enquêtes qui étaient au ralenti lors d’une conférence qu’ils avaient tenue à l’Arrupe Faravohitra le 16 mars dernier.

D’un côté, les stations de radio et de télévision privées appartenant à des sympathisants du régime se développent comme des champignons. D’un autre côté, celles appartenant à des personnes hostiles au HVM subissent toutes les misères pour obtenir les autorisations requises.

Et si l’on parlait un peu de nous. Nous en tant que « La Gazette de la Grande Ile », en tant que journal qui « ose » encore et toujours faire sa Une, ses gros titres, en français. En vérité, nous ne sommes plus qu’une petite poignée à s’afficher comme résolument francophones. Rien ne nous oblige, certes, à le faire, mais si on devait titrer en malgache ou en anglais, du jour au lendemain, ce sera alors une véritable révolution… culturelle.

Ce n’est pas par hasard si quelque jours seulement après le séjour officiel du président de la République à Ambanja, une émeute tourne mal dans cette ville à cause d’un Barabas local qui échappe trop souvent aux mailles des filets de la justice. Tout le reste n’est que les effets pervers des failles de la bonne administration de la justice.

Pas de cyclone, pas de pluies en vue, mais qu’est-ce qu’ils foutent là haut ?

Une grosse, très grosse faute, a été rapportée hier (édition du 17 mars 2017),  dans notre article en page une "Grosse affaire au Bianco: trafics de 3 T d'or pour 100 milliards Fmg". Ces chiffres ramèneraient le gramme d'or à 34 000 Fmg alors que les cours sur le marché sont d'environ 20 fois plus.

3,5%. C’est la part de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) par rapport aux réalisations totales quant au financement du Programme d’investissement public (PIP 2015), si l’on se réfère à la loi de règlement 2015.

La ville d’Ambanja était en ébullition hier.  Une foule de personnes  en colère s’est donnée rendez-vous près de la prison où est gardé le présumé auteur du meurtre d’un marchand de khat survenu dans le fokontany de Begavo II il y a 24 jours de cela afin de le lyncher.

Non, l’ACD de Philippe Lecrec et de Jean Codo n’est pas morte. Elle est toujours sur les rails malgré la sourdine opérée par ses initiateurs au terme d’une conférence de presse et d’une intervention sur les réseaux sociaux de l’ambassade des Etats-Unis réitérant l’inexactitude des arguments pour racketter 85 euros par conteneur et 15 par véhicule sur toutes les importations et les exportations de Madagascar.

 C’est la quatrième fois que la société de Sûreté Aéroportuaire de Madagascar (SAMADA), filiale de CSPI France, intervient en faveur de la population du Sud.

L’agriculture malgache souffre d’importants handicaps dus aux aléas climatiques induisant ainsi une faible productivité alors que le secteur agricole constitue une composante essentielle de l’économie du pays. Les dérèglements climatiques en tout genre suivi des catastrophes naturelles ne sont nullement adéquats pour le secteur agricole.  En vue de ces enjeux, l’agriculture urbaine pourrait apporter des solutions dans les grandes villes africaines.

Pendant deux jours, hier et aujourd’hui, l’International trade board of Madagascar ou ITBM forment les petites et moyennes entreprises (PME) sur le trade map, globalement traduit par « comment avoir accès aux informations commerciales internationales ? » C’est en fait un outil utilisé internationalement afin de savoir quels sont les produits demandés, quels sont les pays demandeurs, quel est le prix appliqué au niveau mondial.

Chaque fin de journée est la même pour les habitants et les riverains d’Andohatapenaka.

La rentrée officielle de l'année universitaire 2017 de toutes les universités de Madagascar a été marquée ce jeudi 16 mars 2017 à la Cathédrale Médecine à l'Université d'Antananarivo. De hautes personnalités sont venues assister à cet événement : le président de la Haute cour Constitutionnelle, le ministre de l’Enseignement supérieur, tous les présidents de l’université dans les régions de Madagascar, les directeurs de l’Institut Supérieur de Technologie à Antananarivo, Ambositra et Antsiranana.

La série noire continue…C’est comme si personne parmi les hauts responsables n’avait retenu la leçon des retombées des récents évènements dramatiques qui avaient coûté la vie à de simples citoyens et des éléments  des forces  de l’ordre morts dans des conditions désolantes.

Mirehareha ny mpitondra fanjakana fa “mijery sy miahy ny vahoaka”. Hita izany amin’ireo fitetezam-paritra sy fitsidihana ny toerana misy ireo tra-pahavoazana vokatry ny loza voajanahary, toa iny rivo-doza Enawo iny. Na amin’ny fotoana tsy itrangan’ny loza voajanahary koa aza dia adidin’ny mpitondra ny mitsinjo sy mikarakara vahoaka.

Hafaliana ny an’ny mponin’i Tsiadana raha naheno afak’omaly alarobia fa voasambotry ny pôlisy misahana ny heloka bevava sakelika faharoa Anosy ilay lehilahy antsoina hoe A.M, izay voarohirohy tamin’ny famonoana  an-dramatoa Rahovandrisoa Rivonirina na i maman’i Tantely izay mipetraka teny tamin’ny fahavelony.

Nisavoritaka tanteraka ny tao Ambanja omaly. Lehilahy iray izay voampanga ho namono sy nahafaty mpandraharaha amin’ny sehatra ny katy iray no notadiavin’ny andian’olona atao fitsaram-bahoaka.

Dans la commune d’Ankadikely Ilafy, dans l’angle du PPP a été inauguré hier le terminus bus pour les coopératives desservant Ilafy.

A Madagascar, les milliardaires ne sont pas ce qui manque. Les uns sont connus pour leurs persévérances et leurs sacrifices dans leurs parcours pour arriver à leurs places actuellles. Les autres, notamment les politiciens, se sont enrichis du jour au lendemain sans que l’on ne sache exactement pourquoi…

        Une grosse, tres grosse faute, a été rapportée, hier (édition du 17 mars 2017),  dans notre article en page une "Grosse affaire au Bianco: trafics de 3 T d'or pour 100 milliards Fmg". Ces chiffres ramèneraient le gramme d'or à 34 000 Fmg alors que les cours sur le marché sont d'environ 20 fois plus.

Quelques bénéfices sur ces dernières années et des manifestations syndicales à volonté. C’est ce que l’on peut dire, entre autres, de la compagnie réunionnaise, Air austral (Voir, notre édition d’hier). Et Air Madagascar, pour ne pas dire l’Etat actionnaire majoritaire, a opté pour cette compagnie pour son ouverture de capital. Cette entrée est censée apporter un souffle nouveau à la compagnie nationale malagasy. Ainsi, Ethiopian airlines, en lice avec Air austral, a été repoussée. Cette compagnie, vieille de 70 ans, est pourtant réputée être le géant de l’Afrique dans le secteur aérien. Elle a augmenté ses bénéfices nets de 70% sur l’exercice 2015-2016.

Il y a peu de temps, l’on a été amené à se demander que fait le président de la fédération malgache de football au ministère de la pêche ? A partir de ce jour, on n’arrêtera pas de se demander que fait le ministre de la pêche à la tête de la confédération africaine de football ?

L’insécurité règne partout dans la Grande Île, aussi bien pour les vivants que les morts. Au cours de la journée d’hier, il nous a été révélé que le caveau familial des époux Andriamanjato a été profané. Selon les informations reçues, les dépouilles des époux ont été sorties du caveau.

Le 7 mars 2017 a vu la création de la Plateforme de Protection des Lanceurs d’Alertes en Afrique (PPLAAF), à l’initiative de Baltasar Garzon (magistrat espagnol), William Bourdon (avocat français) et Alioune Tine (responsable sénégalais d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre).

Des investisseurs internationaux hésitent à venir à Madagascar. Pire, des millionnaires malgaches, installés en Europe, n’ont pas envie de rentrer au pays. On ne sait plus à qui se fier !

Une affaire en or. Au propre comme au figuré, c’est bien le qualificatif qu’ont peut donner au dossier qui vient d’être instruit par le Bianco lequel a de nouveau l’occasion de montrer son efficacité en s’attaquant à de gros dossiers. Cette fois-ci, les investigations du Bureau anti-corruption  se sont concentrées dans la commune rurale de Betsiaka (dans le nord-ouest du pays près d’Ambilobe sur la route de Vohémar).

Le président du syndicat des magistrats de Madagascar ou SMM, Fanirisoa Ernaivo tient à éclaircir l’histoire de l’emprisonnement de Hiary Rapanoelina.

L’enquête concernant l’incendie de plusieurs villages à Antsakabary-Befandriana Nord n’a pas encore abouti alors que cela fait déjà près d’un mois. C’est à se demander si l’Etat veut réellement mettre au clair le drame qui était survenu dans la localité d’Antsakabary.

Le concours paramédicaux pour devenir fonctionnaire s’est déroulé au mois de janvier.

Le rapprochement entre Madagascar et le continent asiatique va encore s’amplifier. Une foire internationale s’intitulant ASIA va se tenir dans la capitale du 23 au 26 de ce mois. Il s’agit avant tout d’une rencontre économico-commerciale qui en est à sa deuxième édition, selon les organisateurs.

Hier a été lancé officiellement la politique nationale de la jeunesse ou PNJ. Pendant son discours, le premier ministre, Solonandrasana Olivier insiste sur le point que la jeunesse est l’avenir du pays. Il serait donc du devoir du ministère de la jeunesse de se pencher de près sur le développement des jeunes.

Navoakan’ny fitondram-panjakana Rajaonarimampianina omaly ny didim-panjakana manambara ny maha-tra-boina an’i Madagasikara. Ny takaitra navelan’ny rivo-doza Enawo no niteraka izany voina izany, hono.

Niteraka ady hevitra teo amin’ny olom-pirenena maro, ary isan’ireny ny manam-pahaizana sy mpandalina tantara ny hevitra naroson’ny teratany malagasy iray mitady ravin’ahitra any ampita (Frantsa),

Tsy misy na inona na inona azo antenaina intsony amin’izao fitondrana entin’i Hery Rajaonarimampianina izao. Saika izay daholo ny teny nataon’ireo olom-pirenena tsotra nanaovana fanadihadiana teny amin’ny rehetra teny.

Raharaha iray mbola miteraka resabe eto amintsika amin’izao fotoana izao ny raharaha Antsakabary, izay nampiongana ny minisitry ny Filaminam-bahoaka, Anandra Norbert, teo amin’ny toerany.

Miseho miandalana ny tsy firaharahian’ny fanjakana Hery Rajaonarimampianina ny mpiasam-panjakana Malagasy.

« On peut vivre aisément de l’agriculture, mais il faut améliorer les techniques, les semences utilisées...

Ce produit très courant dans le Grand Sud malagasy est le nouveau must dans l’industrie cosmétique mondiale. Appelée « le nouvel or vert » du Maroc qui en est le principal producteur, son huile se vend entre 800 et 1 000 euros le litre sur le marché international.

A chaque cyclone, Madagascar part à la chasse aux dons, en allant quémander auprès des capitales occidentales. Certains hauts responsables politiques ont notamment  frappé à la porte des Nations Unies dans le dessein d’obtenir des aides plus substantielles. Ainsi, les représentants locaux des systèmes de l’ONU ont octroyé hier des dons (médicaments, vivres, semences, etc.) d’une valeur de huit millions de dollars à l’Etat malgache.

La Grande braderie de Madagascar, édition mars se tiendra le mercredi 29 mars au dimanche 2 avril 2017 au Stade annexe Mahamasina.

Le prix du kilo du riz a observé une hausse depuis quelques jours. Cela signifie pour certains que les grossistes spéculent encore une fois de plus, en raison du passage du cyclone Enawo, mais de leur côté, ces grossistes se plaignent de rupture de stock dû aux routes coupées.

Air Austral a été choisi par le conseil d'administration d'Air Madagascar pour la reprise des 49% de la compagnie nationale. "La décision de recommander à l’Etat Malagasy la désignation de la compagnie Air Austral en tant que soumissionnaire préféré (preferred bidder)" a été prise lundi dernier, indiqué un communiqué d'Air Madagascar.

Le bilan du cyclone ENAWO est lourd et il n’est que provisoire. On dénombre au moins 50 morts et des milliers de blessés et de sans-abris. Autant de maisons ont été emportées par les eaux déferlantes, les écoulements de boues et les rafales de vent.Des milliers d’hectares de cultures ont été dévastées et d’innombrables têtes de bétail ont été décimées. La famine, la peste et le choléra pointent leur nez. Ce cataclysme naturel a été un premier choc pour les sinistrés. Le second choc vient du fait que les secours de la part des autorités malgaches ont tardé à venir.

Madagascar est passé à l’heure du biométrique, c’est du moins le cas en ce qui concerne les permis de conduire. Cette décision est venue au cours du dernier trimestre de 2016. Si cette avancée technologique se veut rassurante, les faits bien qu’habituels sont méprisables.

Cette énorme bavure  que le général Mamizara désignait sous l’appellation horrifiante de «lynchage policier » ne doit pas nous faire oublier qu’il y a pire quelque part.

On ne s’entend plus crier, comme avant, à propos de Barea (ex-Club M). En effet, nos footballeurs sont fatigués, terrassés, affamés, sinistrés… Et nous avec !

Par les temps qui courent, nombre de pays amis viennent à nos chevets, surtout après le passage du « prétendu » cyclone Enawo. Mais ce qui fait défaut, c’est l’absence, le silence de beaucoup de nos élites. Toutefois, des organismes non gouvernementaux, des associations d’intellectuels militent pour promouvoir le pays, notamment sa démocratie. Leurs actions méritent considérations.

La commune d’Antakavana, dans la région Analamanga et limitrophe de la région Betsiboka, est complètement enclavée.

Une fois de plus, la Compagnie Vidzar met en honneur son slogan « Za Malagasy » en venant en aide aux sinistrés d’Enawo. Hier, le groupe Vidzar a décidé de faire des actions sociales en faveur de ses compatriotes à Anosizato ouest.

Herinandro aty aorian’ny namoahan’ny fitsarana ny didy, izay nanameloka an’i Hiary Rapanoelina higadra herintaona an-tranomaizina, dia namoaka fanambarana momba ity raharaha niteraka resabe teto amin’ny firenena ity ny masoivoho Amerikanina eto amintsika.

Nitsidika Distrika maromaro tany amin’ny faritra Sofia sy Diana omaly ny filohampirenena Hery Rajaonarimampianina. Nandalo tany Antsohihy (Sofia) izy, ary tany izy no nanisy fitenenana iraim-bava momba ny trangan-javatra tany Antsakabary any Befandriana Avaratra. Tsy inona izany fa ny hoe « tsy maintsy averintsika ny filaminana sy ny fifampitokisana, ary anjaran’ny tsirairay ny miezaka misoroka ny tsy hisian’ny lolom-po… »

Notorian’ny mpanolotsainan’ny kaominina any amin’ny fitsarana indray ny ben’ny tanànan’ny kaominina ambonivohitra ao Antsohihy antsoina hoe Mara Donné. 

Nanao valan-dresaka ho an’ny mpanao gazety tetsy amin’ny amin’ny EKAR Faravohitra ny fikambanana maromaro izay ivondronan’ny mpandinika ny raharaham-pirenena. Omaly talata faha 14 Martsa 2017 tamin’ny 10 ora maraina no nanaovana izany. Mahakasika ny raharaha Antsakabary tany Befandriana Avaratra manokana no anton’ny famoriana.

2 400 litres d’huile, 80 sacs de riz, 20 fûts capables de stocker 20 000 litres d’eau potable.

Le bilan du passage du cyclone Enawo est pesant, vu sa puissance qui serait supérieure à celle de l’ouragan Katrina qui s’est produit aux États-Unis en 2005.

Une semaine après sa nomination, le ministre chargé de la Sécurité publique, Mamy Jean Jacques Andrianisa, a choisi le DG de la Police nationale communément appelé DGPN. Il s’agit de Erick Michel Wouli Soumah Idrissa. Contrairement à que son nom l’indique, ce commissaire divisionnaire est malgache de père et de mère.

A partir du régime PSD du brave bouvier d’Anahidrano devenu éducateur et finalement premier président de la République de Madagascar à qui, on a reproché son réalisme politique trop favorable à l’ancienne puissance colonisatrice jusqu’à cette 4ème République à propos de laquelle des analystes crédibles constatent que « Le pays, malgré le processus électoral de 2013, est aujourd’hui toujours dans l’impasse. »

Qui n’a pas encore entendu parler des coups de téléphone dont le seul but est d’assouvir les besoins pervers de détraqués sexuels ? D’une manière générale, on les regroupe sous l’appellation de « téléphones roses. »

Enawo est passé par là et toutes les manifestations culturelles prévues le 8 mars ont été annulé et ce pour le grand bonheur des femmes qui ne sont pas dans l'apparence, pour le grand bonheur des hommes et des femmes qui savent très exactement ce que signifie les droits de la femme. Aujourd'hui à Madagascar le 8 mars est devenu jour férié pour les femmes et dans plusieurs endroits on impose aux femmes de défiler devant les autorités du coin qui sont pour la plupart des femmes habillées de la même couleur, on ne sait au juste pourquoi et en quoi c'est en lien avec les droits de la femme.

Dans le cadre du renforcement du système de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme (LBC/FT) et la mise en œuvre du plan d’action, Samifin avec l’appui technique et financier du PNUD et Comesa organisent des ateliers de sensibilisation et de formation des parties prenantes du système LBC/FT durant ce mois de mars.

7 mars dernier, le verdict est tombé pour Hiary Rapanoelina : un an de prison ferme! Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes affirment leur déception face au jugement et affichent leur chagrin. C’est aussi le cas de son avocat qui a, vers la fin de semaine, déposé l’appel contre la décision du tribunal d’emprisonner son client. Ce dernier étant même absent lors du jugement final.

Toutes les nations font le maximum pour préserver leur souveraineté. Toutes, sauf Madagascar. Comment se manifeste cette perte de souveraineté ?

C’est en dormant, comme le fait si bien Hery Rajaonarimampianina, que Madagascar va obtenir des millions de dollars des bailleurs de fonds !

Un accord a été bel et bien signé entre Madagascar et la Turquie en matière d’éducation. Conformément à ce que nous avions rapporté lundi (« Diplomatie : de l’argent coûte que coûte »), cet accord a été conclu plus d’un mois après la visite au pays du chef d’Etat turque Recep Erdogan. La raison est simple : l’Etat malgache a mis du temps pour trouver le moyen de répondre positivement aux exigences de la Turquie.

Madagascar constitue un terrain de choix pour la migration internationale. Non seulement, le pays bénéficie d’une très faible densité de la population mais ses richesses naturelles demeurent quasiment sans protection. Depuis le début de cette année, la communauté internationale, notamment les Nations Unies par le biais du Haut-Commissariat pour la défense des réfugiés (UNHCR) fait pression.

Après chaque complot et prise de pouvoir insurrectionnel réussi, les agitateurs patentés ont toujours fait croire à la populace que les partis au pouvoir  qu’ils ont  écarté de la conduite des affaires étatiques ne survivent pas après la chute de leur président fondateur. A tort, ils distillent de telles âneries afin de mieux fixer sous leurs jougs les badauds qui ont eu la naïveté de subir leur manipulation populiste tactique.

La solidarité citoyenne vaut mille fois plus que les gesticulations des gens du pouvoir. Bon nombre de groupements de citoyens lambda se mobilisent pour différentes causes, des causes qui relèvent de la responsabilité de l'Etat et pour lesquelles les citoyens apportent leur appui. Seulement l'Etat est défaillant malgré le déni de ses hauts responsables. Lorsque de simples citoyens se mobilisent dans le cadre d'action comme un repas pour milles à titre d'exemple, lorsque de simples citoyens se mobilisent pour venir en aide aux sinistrés de l'affaire Antsakabary, lorsque de simples citoyens se mobilisent pour venir en aide aux victimes d'Enawo on ne peut que féliciter pareilles initiatives et déplorer quand des hommes ou femmes politiques incapables de songer un seul instant à ces initiatives louables se montrent et en profitent question de ne pas se faire oublier.

La capitale aura droit à de fortes précipitations pour les cinq jours à venir, selon une note de l’agence de météorologie malgache.

Moins d’une semaine après le passage du cyclone qui a inondé leurs habitations, les sinistrés se sont vus exiger de rejoindre leurs anciens lieux de vie. Dès dimanche matin, le camp établi à l’ANS Ampefiloha a été vidé.

Les élus sont confortablement installés à leur poste, sur la base de promesses électorales non tenues. Ils souhaitent être réélus en répétant les mêmes engagements qu’ils ne respecteront pas. Tout cela se fait sur le dos de la population et au mépris de celle-ci.

J’ai plus voyagé à l’extérieur de Madagascar que dans mon propre pays. Au soir de ma vie, il m’est venu l’idée de vouloir mieux connaître les diverses contrées de mon île. Bien m’en a pris car la réalité malgache est loin d’être ce que l’on pensait. Il m’est apparu une nation qui vit à deux vitesses.

La communauté internationale souhaite que des migrants syriens viennent à Madagascar. En tout cas, dans ce pays, nous sommes tous des migrants, qu’on soit Betsileo, Sakalava, Merina, etc.

Le bilan du cyclone Enawo – encore provisoire pour l’instant – a été lourd, si lourd d’ailleurs que son passage continue encore de faire les choux gras des organes de presse, mais pas qu’eux d’ailleurs. Les dirigeants, représentés par le président Hery Rajaonarimampianina ont tenu personnellement à tirer profit d’une telle situation pour, officiellement montrer sa solidarité aux populations qui ont été victimes de ces récentes intempéries.

La France présente ses condoléances aux familles des nombreuses victimes du cyclone Enawo, qui a frappé Madagascar la semaine dernière.

Le gouvernement joue le lent, comme d’habitude, pour déclarer l’état d’urgence, rien que sur le plan alimentaire. Or, la situation est plus que catastrophique et inquiétante. En effet, la sécheresse de ces derniers mois a été suivie d’inondations dans plusieurs régions et ces deux aléas climatiques extrêmes ne vont pas aider à afficher une bonne récolte pour la campagne agricole 2016-2017.

Zovy moa no mahita ny fihetsiketsehan-dRavalomanana etsy sy eroa ka tsy hiteny hoe « manao fampielezan-kevitra pôlitika izy » ?

Tao anatin’ny andro vitsy dia voasoketa ho mamono olona tao amin’ny “violon” ny pôlisy. Tsy marina velively anefa izany fa misy amin’ireo olona tanana ao an-toerana no efa reraka ny fitadiavana ka tsy mahita ny harapaka intsony, koa rehefa mamoy ny ainy dia ahilika any amin’ny pôlisy foana ny raharaha.

Ady hevitra amin’izao fotoana izao ny mahakasika ny fifidianana izay ho filoham-pirenena Malagasy amin’ny taona 2018 ho avy io. Samy manana ny hambarany avokoa ary samy milaza ny heviny na mpanao pôlitika na olona tsotra. Na tsy manao fanambarana an-gazety aza izy ireny dia mba tsara ihany koa no ilazana ny feony sy ny eritreriny mahakasika ny raharaham-pirenena fa indrindra ity fifidianana amin’ny taona 2018 ity.

Vao omalin’ny omaly izahay teto no nanao fanamarihana miharo fanakianana momba ny fihetsiky ny fitondram-panjakana amin’ity mitady tombontsoa manokana ero anoloan’ny fahoriam-bahoaka ity.

Miverina amin’ny fomba fanaony hatramin’izay indray ingahy Ravalomanana Marc. Asa na hadinon’ity filoha teo aloha ity fa voasazin’ny fitsarana hiasa anterivozona mandritra ny 10 toana izy tamin’ny raharaha 07 febroary 2009 iny noho ny fandripahana olona tsy manan-tsiny tetsy Antaninarenina.

Jacques Iltis (IRD/Espace pour le développement) a donné une conférence intitulée "Les mangroves, des forêts pas comme les autres"  le 10 mars 2017 au Domaine départemental de Restinclières – Maison départementale de l'environnement - Prades le Lez.

Les récoltes de riz de cette année sont perdues d’avance à cause des alinéas climatiques qui sont loin d’être favorables à la culture.

A Mahaboboka, les Chinois exploitants de gaz naturel étendent leur terrain d’exploitation jusqu’aux tombes. Une décision qui ne ravit guère les habitants de cette région.

Des grandes stars de la chanson invitées à la campagne pour élire le président des étudiants du campus de l’école supérieure de la polytechnique de Vontovorona, des opérations soupe, des bonbons distribués pour toutes les étudiantes, des manifestations en tous genres accompagnées de sono de grande puissance…

A peine un mois après, les internautes clients de Telma ont été de nouveau privés de connexion hier. Cette fois-ci, ce n’est plus le câble sous-marin Eassy qui est coupé mais plutôt le backbone national qui est tombé en panne. D’après la permanence chez Telma, des problèmes survenus à Ambositra seraient la cause de l’interruption du réseau sans qu’on ait été capable d’expliquer pourquoi des problèmes survenus à 250 km puissent affecter le début du réseau.

Quoique concentré ailleurs, l’industrie de l’aérien n’est pas moins terre à terre et vit aussi avec l’ensemble de la population vr sui se passe dans le pays. Aussi à la suite du passage de la tempête tropicale Enawo, les professionnels du secteur se sont regroupés au sein d’un Comité d’urgence de l’Industrie de l’aérien (CUIA).

Ironie du sort ou tout simplement inconscience, manque de prudence et à la fois amateurisme de tout un système étatique qui  a fait le mauvais choix de se fier à un chef de gouvernement qui avait tous les défauts imaginables pour ne pas devenir le locataire de Mahazoarivo. 

Actuellement, il n’y a pas que les pro-régimes qui se prosternent à Iavoloha munis des curriculum-vitae, mais les soi-disant « contre-régime » s’y mettent également. Une centaine de CV reçus, seulement en l’espace de deux mois.  Incroyable !

Un investisseur étranger doit s’accrocher s’il veut rester à Madagascar ou s’il ne veut pas perdre tous ses sous. Quand il ne se fait pas racketter par de hautes personnalités, il se fait dépouiller dans les rues de la capitale. C’est la triste réalité. Un investisseur étranger a intérêt à prendre ses jambes à son cou, s’il craint de croupir en prison pour avoir porté plainte contre un escroc ou s’il refuse d’être inoculé par le virus de la corruption.

Ce n'est pas une parodie de y a-t-il un pilote dans l'avion ? Mais on est en droit de se poser la question sur ce que fait réellement l'actuelle ministre de la population.  Le ministère de la population s'occupe du bien-être social de la population dans son ensemble.

Plus de 3 mois se sont écoulés depuis que le Conseil d’Etat a prononcé le sursis à exécution des décisions du Ministère de l’enseignement technique sur la suspension de fonction de 5 enseignants du lycée technique d’Antsiranana mais jusqu’à ce jour le Directeur régional de l’enseignement technique de la Diana, Samuel, et le proviseur dudit établissement Abdou Charles refusent de s’y conformer et interdissent l’accès de celui-ci à ces enseignants.

Le cyclone Enawo a provoqué tellement de dégâts, même n’étant de passage que quelques jours dans l’île. Hier, 12 mars à 14h, 20 personnes sont portées disparues, 50 décédés, 295 950 sinistrés, 195 blessés et 13 220 cases inondées. Le 11 mars, 110 693 personnes ont été déplacées et le nombre de sans abris et/ou personnes déplacées dans des sites communs atteint les 65 331. 58 districts sont concernés par les dégâts et les sites accueillant les victimes sont au nombre de 222. 

Un couvre feu a été instauré dans la ville d’Ambatondrazaka depuis une semaine.

Face à la situation politique et économique en dégradation à Madagascar, de nombreux partis politiques et plateformes avaient proposé la refondation  comme voie de sortie pour notre pays.

Sommes-nous tellement pauvres que nos dirigeants se couchent devant les bailleurs de fonds ? Toujours est-il que l’Etat malgache a toujours répondu positivement aux exigences du FMI et de la Banque mondiale, mais aussi celles exprimées par le président turc Recep Erdogan lors sa de récente visite en fin janvier 2017.

Raha ny vaovao farany dia nilaza ny tsy ho isan’ireo mpilalao handrafitra ny ekipam-pirenena Malagasy eo amin’ny taranja baolina kitra na ny Barea de Madagascar i Abel Anicet, mpilalao Malagasy ao amin’ny ekipan’i Ludogorets any Bulgaria.

Afaka ny ahiahy an’ireo mponina izay manamorina ny reniranon’Ikopa sy Sisaony, nanomboka ny faran’ny herinandro teo.

Hatairana ny an’ny vahoakan’Ankasina raha naheno fa maty  tao an-tranony ny sekreteram-pokontany teo aloha antsoina hoe Lolona, ny sabotsy atoandro lasa teo.

Tsy hitondra filaminana eto Madagasikara ny lalàna momba ny fampihavanam-pirenena izay efa nolanian’ireo solombavam-bahoaka teny Tsimbazaza, raha ny hevitry ny profesora Tsiavaliky Célestin, mpitarika ny fikambanana “12 apôtres” any amin’ny faritanin’i Fianarantsoa.

Tsy mbola tena afa-doza ny vahoaka taorian’ny fandalovan’ny rivo-doza Enawo. Mbola misy ny takaitra navelany, toy ny faritra na toeram-ponenana dobo rano.

Minisitera maro ao amin’ny governemanta Solonandrasana Olivier Mahafaly io no tsy ahitana mivaingana ny asa ataony.

Après son premier sacre en 2013, le Français d’origine malgache, Johanne Beausejour a décroché un deuxième titre mondial samedi soir à Aman en Jordanie.

Le passage du cyclone Enawo a laissé derrière lui de nombreux dégâts au niveau des infrastructures.

A moins d’attendre un soutien massif des bailleurs de fonds, les dépenses publiques ne signifient pas grand-chose pour faire face aux travaux de reconstruction post-Enawo. Ce problème concerne notamment cette année 2017 si l’on se réfère à la loi de finances.

Les mannequins ont également tenu à marquer la journée du 8 mars à travers une mannifestation durant la nuit de samedi.

Les habitants convertis en boucheurs de trous dans les rues de la capitale ont davantage de travail ces derniers jours.

Quoique concentré ailleurs, l’industrie de l’aérien n’est pas moins terre à terre et vit aussi avec l’ensemble de la population vr sui se passe dans le pays. Aussi à la suite du passage de la tempête tropicale Enawo, les professionnels du secteur se sont regroupés au sein d’un Comité d’urgence de l’Industrie de l’aérien (CUIA).

« Manjifa ny vita gasy aho, tombony ho an’ny rehetra », tel est le slogan qu’on essaye de médiatiser au maximum pour inciter les consommateurs à acheter les produits fabriqués à Madagascar.

Nous parlons hélas de « ces » projets de réhabilitation des routes, certes vastes chantiers ; l’état des lieux en 2014, statistiques officiels, indiquait que 10% de routes tracées étaient en bon état, 28% étaient dans un état moyen et 64% étaient en mauvais état sur un linéaire routier de 32 000Km (50 000km dans les années 60) ;

Il n’y a pas que les crises gouvernementales à répétition qui constituent un risque systématique majeur pour la population  malgache, mais aussi la dépendance à la communauté internationale.

Ironie du sort ou tout simplement inconscience, manque de prudence et à la fois amateurisme de tout un système étatique qui  a fait le mauvais choix de se fier à un chef de gouvernement qui avait tous les défauts imaginables pour ne pas devenir le locataire de Mahazoarivo. 

Le palais des sports de Mahamasina fut aux couleurs de la Chine hier.  C’était lors de la signature de partenariat entre le ministère de la Jeunesse et des Sports représenté par le ministre, Docteur Jean Anicet Andriamosarisoa et la Chine, représenté par l’Ambassadeur de Chine à Madagascar, Mme Yang Xiaorong.

La relation bilatérale entre Madagascar et la France connaît de multiples dimensions.

L’état des routes nationales s’est dégradé avec le passage d’Enawo. Celles qui étaient réputées être mauvaises le sont devenues encore plus, démontrant à quel point les aménagements de ces infrastructures sont négligés.

Les grands transporteurs (transporteurs de camions) se plaignent actuellement à cause de leur retard pour joindre Antananarivo. A noter que ces transporteurs sont regroupés dans une association dont les membres sont au nombre de 400.

Alors qu’Enawo s’éloigne d’Antananarivo depuis jeudi et que la capitale est passée en alerte bleue le même jour, la montée des eaux menace plusieurs villes de Madagascar et le risque d’inondation est permanent. Tanjombato commence déjà à être inondé.

Depuis quelques jours, les actualités locales ont été totalement accaparées par le passage du cyclone Enawo, qui n’est désormais plus qu’un souvenir. Parmi les actualités qui ont été éclipsée, la date du 08 mars, correspondant à la journée mondiale de la femme, dont la célébration a été quelque peu laissée de côté.

Le Rotary Club Agnambahy Farafangana et l’association Marao ont remis des manuels scolaires aux écoles primaires publiques de la commune de Vohilavan’i Manampatra dans le district de Farafangana le vendredi 3 mars dernier.

Près de 980 000 Ar ou 320,2 dollars en septembre 2016. C’est le prix moyen du kilo de la vanille de Madagascar sur le marché international, d’après les chiffres de la loi de finances 2017. C’est plus de 5 mois de revenu d’un pauvre.

Le blanchiment d’argent est un processus par lequel des fonds générés par des voies illégales sont dissimulés (la corruption, trafics illicites...).

Rien que sur ces trois dernières années, le pays a fait face à non moins de 5 catastrophes majeures.

31 MW. C’est le gap par rapport aux besoins de la capitale (210 MW) et c’est ce qui fait revivre les affres des délestages aux Tananariviens.

Pour assurer son développement, Madagascar a cruellement besoin d’investissements étrangers massifs.

Le conseil des ministres de la semaine dernière a vu le limogeage du ministre de la sécurité publique.

C’est la première fois depuis Kamisy et Géralda, deux cyclones pourtant dévastateurs, virulent, qu’une simple tempête a obligé les autorités de décréter deux jours de congé aux élèves et étudiants. Pire, d’inviter les fonctionnaires et salariés du secteur privé à rester chez eux. Pour beaucoup, ce fut un énorme gâchis, notamment pour l’économie nationale. Dans tous les cas, Enowa n’a jamais constitué un réel danger pour Madagascar. A Antananarivo, ce cyclone merdique n’a provoqué que des pluies fines, minables, les 7 et 8 mars, deux jours, jugés par le gouvernement comme dangereux, censés générer une catastrophe nationale.

Antalaha, le 10 mars 2017 –  Trois jours après le passage du cyclone Enawo dans les régions Nord Est de Madagascar, le bilan s’alourdit.

Non seulement, ils sont très vieux jeux et très arriérés sur le plan de la compétence professionnelle et administrative, mais plus graves, les décideurs centraux de ce régime ne sont pas capables de suivre le rythme d’un président déjà en mode second mandat, au sein de la direction politique comme dans le cercle de réflexion du pouvoir.

Saluons l’initiative de Viva TV qui a diffusé hier soir un reportage sur les exactions, les animosités perpétrées à Antsakabary, par certains membres des forces de l’ordre. Que font les autres média ?

Un seul jour d’inactivité est synonyme de privations alimentaires pour les ménages pauvres.

Omaly zoma faha 10 martsa 2017 dia nanao atrikasa tetsy amin’ny toeram-pandraisam-bahiny Colbert tetsy Antaninarenina ny Samifin (Sampan-draharaha miady amin’ny famotsiam-bola sy ny fampihorohoroana) sy ny Pnud (Sampan-draharahan’ny Firenena Mikambana momba ny fampandrosoana).

Nohon’ny fandalovan’ny rivodoza Enawo tao anatin’ny ora vitsy teto Antananarivo renivohitra sy ny toerana manodidina azy dia tondraka izay tsy izy ny toerana ambany rehetra. Vaky ny fefiloha ao Ambohimanambola tamin’ny faha 09 martsa 2017.

Isan’ny fanapahan-kevitra noraisina teo anivon’ny fivorian’ny filankevitry ny minisitra ny alakamisy teo ny didim-panjakana manafoana ilay didim-panjakana nanendrena an-dRajaobelina Joachim tsy ho tale jeneralin’ny polisim-pirenena intsony. Dia io didim-panjakana noraisina tamin’ny alakamisy io koa no nanendrena an’i Erick Michel Wouli Sownah Idrissa hisolo azy. Izany hoe ity farany izany no tale jeneraly vaovao mitantana ny pôlisim-pirenena.

Fotoana iray ihetsiketsehan’ny mpitondra fanjakana hanaovana fampielezan-kevitra pôlitika ny vanim-potoana isehoan’ny voina voajanahary toy ny mitranga amin’izao fotoana.

Lors de son passage à Farafangana récemment la chanteuse Fyiah rendue célèbre par son tube « Nata za love »  nous a accordé un interview.

Nommée en mai dernier, la Sénégalaise Fatma Samoura, première femme numéro 2 de la Fifa a assuré de sa neutralité avant l'élection à la présidence de la Confédération africaine (CAF), durant laquelle le Malgache Ahmad tentera de déloger le Camerounais Issa Hayatou.

C’est par un « Non » catégorique que le ministre de la Jeunesse et des Sports, Docteur Jean Anicet Andriamosarisoa a opposé à l’élection de M. Abel au poste de président de l’ASOIMI ou l’association qui gère les compétitions sportives des fonctionnaires le mois dernier.

La délégation malgache pour le championnat du monde de boxe arabe (combats professionnels) a quitté le pays hier en direction d’Aman, la capitale de la Jordanie. Cette délégation composée de trois personnes dont deux boxeurs est dirigée par le président de la Fédération malgache de kick-boxing et disciplines assimilées, Brillant Andrianirina.

Noho ny fandalovan’ilay rivo-doza Enawo teto Madagasikara dia maro ireo fahasimbana hita saika manerana ny faritra. Ohatra amin’izany ny fahavakisan’ny fefiloha an’i Malaza Fenoarivo,  ny fahatapahan’ireo lalam-pirenena (RN2, RN6, RN5, RN44, sns), ny fahasimbana tanimbary maro.

Nampahafantarina tamin’ny fomba ofisialy tamin’ny talata 7 martsa lasa teo ny fivoahan’ny boky mitondra ny lohateny hoe “Fanorenana ifotony, federalisma sahaza” izay novolavolain’ny mpitari-dalana ny antoko ADN na ny Antoka sy Dinan’ny Nosy, Edgard Razafindravahy, sy ireo mpiara-dia azy ao anatin’ny antoko.

Namela takaitra mavesatra ho an’ny vahoaka ny rivo-doza Enawo. Ny faritra Sava toa ny distrikan’Antalaha, ny any Analanjirofo toa an’i Maroantsetra, Fenoarivo Atsinanana, Mananara Avaratra, ny faritra Atsinanana, toa an’i Toamasina, Mahanoro, Brickaville, Vatomandry, ny faritra Vatovavy Fitovinany, toa an’i Nosy Varika, Mananjary, ny any Alaotra….sy ny hafa dia nitondra faisana avokoa, ary samy dobo rano amin’ny ankapobeny.

Notafihin’ny dahalo ny tanàna ao Marerano, Soavina ao Ambatofinandrahana tamin’ny alarobia 01 martsa 2017 lasa teo.

Hatramin’ny androany faha 10 martsa 2017 dia olona 6 no maty ary 5000 eo ho eo no tsy manan-kialofana manerana an’i Madagasikara.

Tout aussi intense que Gafilo en 2004, le cyclone Enawo risque fort de provoquer d’importants dégâts sur les habitations, les rizières, les infrastructures socioéconomiques (barrages hydro agricoles, routes, marchés, écoles, centres de santé etc.). Et l’on ne doit pas oublier les pertes enregistrées par les ménages victimes.

Les festivités pour la célébration de la journée internationale des droits des femmes ont été annulées pour cause de cyclone. Mais si les autorités disposent de quoi financer ces festivités, qu’est-ce qu’elles ont comme stratégie pour soutenir les femmes et les sortir de la pauvreté ?

On croyait la France comme le pays de la liberté. Nés avant ou après la colonisation, les Malgaches rêvent tous d’y séjourner. L’immense majorité des demandeurs de passeport au ministère de l’Intérieur projettent tous de visiter Paris et la France, y apprécier le vin et le fromage, découvrir le métro et le confort matériel des ménages.

Les nécessiteux largement considérés. Pour soutenir les enfants habitant dans les zones affectées par la sècheresse dans le Sud de la Grande île, l’Ambassade de l’Allemagne et l’Unicef à Madagascar ont décidé d’octroyer des Kits en appui pour 62 000 enfants localisés dans la DREN Androy (CISCO Ambovombe, CISCO Tsihombe,

Le 07 mars 2017, le Cyclone Tropical Intense Enawo a frappé à pleine intensité les côtes Nord-Est de Madagascar aux alentours de 12h00 locales. Il enregistrait alors des vents allant jusqu’à 290 km/h avec des rafales pouvant atteindre 300 km/h.

Les problèmes entre les genres s’incrustent dans les esprits dès le bas âge.

C’était annoncé, et ce, bien avant son arrivée sur l’île, le cyclone Enawo allait faire de terribles dégâts. Comme à l’accoutumée, les mesures prises par les autorités et les différents responsables sont très contestables. Si un bilan provisoire a fait état d’au moins 6 morts et d’une dizaine de milliers de sinistrés, un constat encore plus inquiétant concerne la mentalité de certains Malgaches. En un mot : lamentable.

Sur injonction du Président turc Recipe Erdogan, lors de son passage dans la Grande île, les autorités malgaches se sont empressées d’ordonner la fermeture de deux établissements (Collège International La Lumière et Ravinala Institut de Culture et de Dialogue) en raison de leur lien supposé avec l’Imam Fethullah Gülen.

On a tendance à oublier que ce qui s'est passé à Antsakabary à Befandriana Nord n'est pas une grande première étant donné que le sénateur actuellement recherché et introuvable lorsqu'il était à la traque de Remenabila a arrêté la fameuse Tokanono et que des villages entiers ont été brûlés...

Il n’est pas du tout trop tôt pour scruter d’ores et déjà l’horizon électoral de  la prochaine présidentielle. Les élites de ce pays doivent dès à présent prendre leurs dispositions et leurs responsabilités pour que désormais, l’homme qu’il faut parvienne à s’installer à la place qu’il faut.

Malgré ses faibles précipitations et l’absence de vent, Enawo est qualifié, par Météo Madagascar, de tempête forte, de tempête tropicale. Finalement, ce n’est qu’une tempête dans... un verre d’eau !

Une catastrophe est une catastrophe. Quoique une partie des Tananariviens s’étonnent et vont même jusqu’à critiquer les mesures gouvernementales interdisant l’école alors que le climat était plutôt clément hier, la tempête Enawo n’a pas fait l’unanimité dans la capitale.

Azo ambara fa fahombiazana no vokatra azo tamin’ny fanentanana Tolo-tanana izay natao ny tolakandron’ny sabotsy teo tetsy amin’ny Kianjan’ny Kanto etsy Mahamasina.

Hiatrika loza voajanahary indray ny firenena Malagasy manomboka amin’ity anio ity. Raha ny vinavinan’ny sampana mpamantatra ny toetr’andro eny Ampasampito dia anio maraina, eo anelanelan’ny amin’ny 9 ora sy amin’ny 11 ora, no hiditra an-tanety eto amintsika ilay rivodoza ENAWO rehefa avy namakivaky an’iny faritra avaratra andrefan’ny ranomasimbe Indianina iny.

Anisan’ny mampiavaka an’ity repoblika fahefatra ity tamin’ireo repoblika rehetra nifandimby, ankoatra ny maha repoblikan’ny “malette” azy, ny fisian’ireo toe-javatra tsy lojika maro eo amin’ny tontolo pôlitika amin’ny ankapobeny.

Le match de classement pour la 9e au 15e place du Circuit CAT U-14, étape 2 s’est déroulé hier en Egypte.

Un rapport d’enquête, effectué par les Objectifs du millénaire a révélé que 14% des jeunes filles de 15 à 19 ans sont victimes d’abus sexuels. Si ces cas d’abus ont été révélés, d’autres formes d’exploitation sexuelle ne font hélas l’objet d’aucun type d’enquête. Bien que de nombreuses personnes en parlent, très peu osent le mettre au grand jour, par exemple les salons de massage et les masseuses à domicile, les racolages…

Le constat est amer, dans tous les domaines d’activité, nous malgaches manquons singulièrement de créativité.  En effet les innovations qu’on voit surgir un peu partout sont les œuvres d’étrangers travaillant au pays. La réalité est telle qu’on se demande actuellement le pourquoi  de ce manquement ? Est-ce le fait de notre isolement parce que nous habitons sur une île ou autre chose ?

Tsy hoe dridran’ingilo fa tena manafintohina mihitsy ny tsy mbola ahombiazan’ny Jirama sy ny fitondram-panjakana manafoana ny fahatapatapahan’ny herin’aratry ny Jirama na ny delestazy. Tamin’ny herin’ny androany dia nitsidika an’ireo toeram-pamokarana herin’aratra eny Mandroseza ny Administratera delege eo anivon’ny Jirama, Lantoniaina Rasoloelison. Tamin’izany no nilazany fa “tapitra hatreto ny delestazy satria hita ny vahaolana maharitra”.

Simba tanteraka ny lalana eny amin’ny kaominina Iarinarivo, lasa feno kitoatoana noho ny fitaomana tany nataon’ireo Sinoa nanam-boarana ilay lalana vaovao teny Andohatapenaka. Velon-taraina ireo mponina eny an-toerana manoloana izany fahasimban’ny lalana izany satria dia lalana fivezivezen’izy ireo.

Tranga iray tsy mbola tena ahitana mangirana momba ny marina aminy ity resaka fanondrana andramena avy eto Madagasikara ity. Ny marimarina kokoa dia tsy misy ny finiavana hikatsaka ny tena marina ka hihaza izay tena tompon’andraikitra amin’ny fanondranana azy io.

En vue de véhiculer les valeurs et la culture malgaches, Dzama event et Madagascar all stars organisent divers spectacles, dont trois cette fin de semaine. Les 10, 11 et 12 mars, respectivement à l’Institut français de Madagascar à 19h, au CC Esca à 15 et au Jao’s Pub à 16h.

La direction de la météorologie d’Ampandrianomby annonce que la dépression tropicale touchera terre ce jour vers 7h. Ainsi, le BNGRC ou Bureau national de gestion des risques et catastrophes a envoyé par voie routière un convoi dans la partie Nord-Est de l’île. Et depuis samedi, une équipe d’intervention est présente à Analanjirofo.

Lors du point effectué par Météo France à 16h (heure Mascareignes), ENAWO était classé cyclone tropical intense situé par 14.1 Sud / 53.1 Est. Le cyclone qui se dirige en direction de l'ouest sud-ouest s'est intensifié au cours des dernières heures. C'est un cyclone dangereux qui va s'abattre sur le nord-est de Madagascar ce jour.

À Madagascar, le prochain scrutin présidentiel est prévu fin 2018, mais de nombreux analystes craignent déjà qu’il ne soit précédé – ou suivi – d'une nouvelle crise politique, aussi dévastatrice que les précédentes. Responsables de cette situation : les élites dirigeantes.

L’agriculture, les services et l’industrie sont les secteurs qui ont porté la croissance en 2016, selon le ministère de l’économie. Et le même département avance que si le pays veut augmenter la croissance économique, il faut travailler ces secteurs-là et plus particulièrement l’agriculture englobant également la pêche et l’élevage. D’ailleurs, plus de 70% de la population active travaillent dans le secteur agricole.

Lu dans l'édition de vendredi 3 mars dernier d'un journal proche du régime, l'actuelle ministre des affaires étrangères aurait déclaré que "l'insécurité n'empêche pas le développement du pays" et pour ce faire elle prend comme exemple l'Afrique du sud où règne la violence et qui pourtant est un pays développé!

Actuellement, la route au niveau de la commune d’Iarinarivo, district d’Ambohidratrimo est complète dégradée à cause du transport de terre par les Chinois pour la construction de la nouvelle route à Andohotapenaka.

A quelques jours du 70 ème anniversaire du 29 mars 1947, des voix s’élèvent sur la manière de respecter la conscience nationale. De Paris (France), un chercheur historien Bearisoa Rakotoniaina réclame le transfert des restes du nationaliste Monja Jaona au Mausolée national.

Un meurtre a été commis il y a moins de 10 jours dans la maison centrale de Nosy Be.

Doucement les basses ! Bande de manipulateurs, caisses de résonnances des fausses nouvelles, colporteurs de ragots et rumeurs alarmistes, arrêtez de nous casser les pieds avec vos racontars à propos de « militaires en train de préparer on en sait plus quoi »…

Un cyclone est attendu par la population, mais pas Hery Rajaonarimampianina !

Ce cyclone appelé à devenir intense selon les prévisions météo risque de traverser le pays de part en part.

Pourquoi l’aéroport international d’Ivato est-il redevenu une passoire (lire notre édition du 03 mars 2017) alors que les différents articles de presse rapportaient la modernisation du terminal avec la dotation de matériels ultra-modernes et de système de surveillance de dernier cri (portiques, scanner, système de surveillance vidéo avec des caméras très perfectionnés, bridages cynophiles…) ?

Devenu cyclone tropical ce matin du dimanche 5 mars 2017, Enawo devrait toujours se diriger vers Madagascar dans les prochains jours. La Grande Île devrait être frappée de plein fouet par le système : plusieurs régions sont déjà en alerte cyclonique.

Douze mois avant l’accueil du Sommet de la Francophonie, les autorités malgaches ont raclé les fonds de tiroirs et déployé tous les efforts pour être à la hauteur de l’évènement. Rien n’était trop beau, ni trop grand, ni trop cher pour la grand-messe de la Francophonie, symbole du néocolonialisme triomphant.

La journée mondiale des femmes est célébrée le 8 mars.

Par déduction, rien que 10% des citoyens ont voté pour l’actuel Président de la République.

Selon Irène Andriamampandry de la défense de droits des consommateurs, l’Etat ne fait rien face à la situation critique du pays. Ainsi, avec les autres défendeurs de droits des consommateurs, ils ont décidé de rester muets pour le moment et attendre.

Pendant que le reste du monde  s’extasie sur les succès cinématographiques des meilleurs films  présentés festival après festival, à Madagascar on est tous condamnés à se farcir d’un feuilleton de mauvaise facture. Les acteurs d’un système pourri par la cupidité et la corruption, depuis qu’ils sont au pouvoir, nous obligent à  supporter sans pouvoir réagir, le spectacle de leurs détestables prouesses dans l’exercice des prérogatives étatiques qui relèvent des tribunaux.

Puisqu’il n’y a rien à faire dans pays, il ne reste plus qu’à attendre ce cyclone pour qu’on s’amuse un peu !

«Il y a toujours en nous quelque chose de … politique ». Cette parodie du tube de Johnny Hallyday  a peut-être bloqué certains de nos concitoyens à répondre à l’appel à la solidarité avec les villageois d’Antsakabary Befandriana Nord.

Cette histoire de bibliothèque de l'EPP d'Antanimbarinandriana est une preuve vivante du côté plus que malsain de la politique malgache concentré sur la personne du dirigeant et non sur les personnes des administrés dont les enfants. Construire une bibliothèque dans une école primaire publique est une très bonne chose,   il faudrait en construire dans toutes les écoles primaires publiques de Madagascar, d'Antanimbarinandriana à Antsakabary en passant par Ambalatsiefa, Bekaraoka, Ambolofotsy et en faisant des projets présidentiels que la première dame pourrait inaugurer sur 52 semaines ou sur 365 jours...

Les taxi-villes de la capitale vont bientôt circuler avec de nouvelles lanternes conçues selon les normes internationales. La commune urbaine d’Antananarivo (Cua) a fait savoir cela, samedi dernier, lors d’une conférence de presse à l’Hôtel de ville Analakely.

Douze mois avant l’accueil du Sommet de la Francophonie, les autorités malgaches ont raclé les fonds de tiroirs et déployé tous les efforts pour être à la hauteur de l’évènement. Rien n’était trop beau, ni trop grand, ni trop cher pour la grand-messe de la Francophonie, symbole du néocolonialisme triomphant.

12 buts marqués pour 0 but encaissé. Après cinq journées de compétition, le moins que l’on puisse dire du championnat d’Analamanga de première division ou Ligue 1 est que l’équipe d’Elgeco Plus dicte sa loi. Hier encore, pour le compte de la cinquième journée du championnat, au stade municipal de Mahamasina, l’équipe d’Elgeco Plus a écrasé par 4-0, l’équipe des policiers du COSPN. Une victoire écrasante, nette et sans bavure.

Les litiges fonciers sont de plus en plus nombreux à Madagascar : les autorités distribuent à des entreprises des terres habitées ou cultivées par des paysans, bouleversant les conditions de vie de milliers de familles. La révolte gronde dans certaines campagnes.

Selon les sources du Service de la statistique agricole (2002), le riz était la principale culture en termes d’occupation du sol et était la principale source de revenu des ménages dans 45% des communes, soit un rendement moyen qui tourne autour de 2 tonnes à l’hectare.

Dans la perspective de tendre vers une croissance à deux chiffres, qui se doit par ailleurs d’être stable et continue ne serait-ce que pour tendre vers les ODD, Madagascar définit un arbitrage pour la quantité  au détriment de la qualité, stratégie  basée sur le modèle de croissance économique de la Chine des années 70. 

Renim-pianakaviana 39 taona, Randrianandrasana Amélie no anarany.

Tontosa ny sabotsy maraina lasa teo ny fifamindram-pahefana teo amin’ny minisitry ny filaminam-bahoaka teo aloha, Anandra  Norbert, sy ny minisitra vaovao, ny contrôleur général de Police, Mamy Jean-JacquesAndrianisa.

Inona no marina momba ity vidin-tsolika ity ? Ny radiom-pirenena omaly atoandro, tao anatin’ny fotoanan’ny vaovao, dia nanamarika ny mpilaza vaovao tao fa « tsy mbola mihatra ato anatin’ny telo volana araka ny fifanarahana niarahan’ny fitondram-panjakana sy ireo mpandraharahan’ny solika ny fiakaran’ny vidin-tsolika 80 ariary tamin’ny fiandohan’ity volana martsa ity » .

Sahirana ny ben’ny tanànan’ny kaominina Andoharanofotsy.

Nisy ny hetsika ho fanentanana ny mpiray tanindrazana ny sabotsy teo mba haneho firaisan-kina sy fiaraha-mizaka ny mavesatra, ary ho fanehoam-pifankatiavana amin’ireo mpiray tanindrazana nianjadian’ny doro tanàna nataon’ireo mpitandro ny filaminana tany amin’ny kaominin’Antsakabary any Befandriana Avaratra.

Vahinin’ny  namana mpanao gazety Penjy Randrianarisoa  tao amin’ny  onjam-peo Aceem omaly alahady atoandro ny minisitry ny fambolezna sy fiompiana, sady filoha nasionalin’ny antoko Hvm, Rivo Rakotovao.

Nirehaka aoka izany tamin’ity herinandro ity ny Administratera delege eo anivon’ny Jirama, Ingahy Rasoloelison Lantoniaina, raha nitsidika teny amin‘ilay foibe  famokarana herin’aratra eny Mandroseza, fa « hafoy amin’izay ka ho nofy ratsy sisa manomboka izaao ny delestazy ».

Nanao valan-dresaka ho an’ny mpanao gazety indray ireo Sojabe avy amin’ny faritr’i Sofia, omaly. Ireto farany izay mbola nanamafy ihany ny fitakian’izy ireo amin’ny tokony hanafoanana ny sazy navoakan’ny fitsarana tamin’ny 14 febroary lasa teo izay manameloka ny loholona Lylison herintaona an-tranomaizina.

Pour les préparatifs du « plus beau jour de votre vie », il faut préparer au moins 12 000 000 d’ariary, et les frais de la salle de réception n’y figurent pas encore.

Cela fait des années que les personnes handicapées n’ont plus droit à aucun respect, surtout lorsqu’il s’agit du transport en commun. En effet, les places dans les bus qui sont réservées aux Personnes en situation de handicap (PSH) ont par exemple existées pour la dernière fois dans les années 80.

Depuis sa création il y a 14 ans, l’association des natifs de Toamasina ou FIZATO n’a jamais connu d’alternance de pouvoir. TOTO Alphonse, l’ancien président de cette association a récemment annoncé sa démission en la présence de l’Assemblée générale.

Des femmes malgaches font partie de la quarantaine de prostituées arrêtées vendredi au petit matin à Pattaya, une station balnéaire internationalement connue de Thaïlande. Les médias locaux tels que le Bangkok Post l’ont rapporté en cette fin de semaine. 39 femmes étrangères en tout y ont été arrêtées, en provenance de Madagascar et d’Ouganda selon les propos des policiers relayés par la presse locale.

La transparence sur la rémunération est souvent un sujet tabou, même dans l’exercice du budget participatif, la transparence se limite seulement sur l’utilisation d’une partie du budget d’investissement. Pourtant, la rémunération des élus est payée par l’argent public.

Un grand nombre d’investisseurs ont misé gros sur un pays comme Madagascar, pour faire fructifier et pérenniser leur projet, et ce malgré l’instabilité économique qui existe. Mais tout investisseur pur, comprendra à la longue que c’est la « politique » qui régit tout dans ce pays.

Nitondra fanazavan-kevitra omaly ny mpahay lalàna Sahondra Rabenarivo avy amin’ny firaisa-monim-pirenena Sefafi. Izy izay nanipika momba ny tranga mitady hahazo vahana eto amin’ny tany sy ny firenena momba ny fitsaram-bahoaka.

Amin’ny maha antoko pôlitika azy dia tsy mijanona amin’ny fandinihana sy famakafakana ny toe-draharam-pirenena fotsiny ihany ny antoko ADN na ny Antoka sy Dinan’ny Nosy, fa mampahafantatra ihany koa ny olom-pirenena ny vahaolana heverin’izy ireo fa mety ho an’ity firenena ity.

Nahatsiaro tena ho isan’ny tompon’andraikitra amin’ny tontolon’ny raharaham-piaraha-monina ny Sendikan’ny mpitsara eto madagasikara (Smm) ka nitondra fanehoan-kevitra omaly, tamin’ny alalan’ny filoha, Rtoa Fanirisoa Ernaivo, ny amin’ny handraisan’ny sendikan’ny mpitsara eto Madagasikara ho isan’ny andraikiny ny ady amin’ny kolikoly.

A l’allure où va le comportement déplacé d’une dame pas comme les autres, au service de la Législation et de la Réglementation Douanière, l’haltérophilie risque fort d’emboîter le pas au judo.

Le recrutement du futur directeur général de la Jirama ne se fera pas de gré à gré comme sous Ravalomanana lorsque ce dernier a décidé d’embaucher un expatrié pour faire face à la crise de cette société nationale au milieu des années 2000.

Hier  matin, le système évoluant au nord des Mascareignes a atteint le stade de Tempête Tropicale Modérée et a été baptisé ENAWO par les services météorologiques de Maurice. Il s'agit du 5e baptême au cours de cette saison cyclonique 2016/2017. ENAWO a le potentiel pour devenir un puissant et dangereux phénomène au cours des prochains jours.

Les lémuriens représente l’identité naturelle de Madagascar, mais elle en est également la fierté vu son caractère unique au monde. En tant que patrimoine naturel malgache, elle mérite le respect et se doit d’être conservée par tous les moyens vu les menaces auxquelles ils font face.

7% de hausse salariale pour les fonctionnaires, contre 8% pour les travailleurs du secteur privé d’après l’accord des partenaires sociaux du secteur.

Empoisonneur est un des rares métiers d’avenir à Madagascar.

« On a voté le Colonel comme sénateur afin de restaurer la sécurité de la région Sofia et on lui condamne pour un si mineur acte ?

Les Malgaches sont mieux informés sur le cas de François Fillon ou les frasques de Donald Trump que les affaires nationales à cause de ce désert médiatique dans lequel évoluent  Iavoloha et Mahazoarivo. Lamentable. C’est incroyable mais vrai !

Hery Rajaonarimampianina et son Premier ministre ne savent pas sur quel pied danser. Ils sont perdus, déboussolés, incapables de mobiliser les forces vives, les classes moyennes pour promouvoir l’économie, générer de nouvelles idées. En fait, avec ce régime, on se perd en conjectures.

Don de denrées alimentaires pour les 6 arrondissements de Tanà, pour les personnes âgées de Mahajanga et bientôt des dons de la même nature pour les chefs-lieux de province…

Si pour les dictionnaires, la définition  de « la démocratie  est le gouvernement par le peuple ; la souveraineté y est investie dans le peuple et exercée directement par lui ou par ses représentants désignés au cours d’élections libres », pour Abraham Lincoln « la démocratie est le gouvernement du peuple, par  le peuple et pour le peuple.»

Un cyclone menace notre pays. Il va atteindre nos côtes dans les prochaines heures. On s’en fout, car on en a vu pire !

La gendarmerie a arrêté net une tentative d’exportation illicite de 3,6 kg d’or à l’aéroport d’Ivato.

Amin’ny maha-minisitra mpiahy (coach) an’iny faritr’i Vakinankaratra iny ny minisitry ny Fahasalamana, ny Pr Andriamanarivo Mamy Lalatiana, dia nidina tany an-toerana izy ny alarobia teo.

Manao fitokonana faobe ny ivon-toerana fanomezan-dra na ny “Centre National de Transfusion Sanguine” (CNTS) ankehitriny ka fe-potoana 72 ora no omen’izy ireo ny fanjakana hamahana ny olana. Noho ny fitsinjovana ny vahoaka anefa dia mbola misy ireo mpitantana manao ny asany.

Maro ny fanontaniana mipetraka amin’ny minisitra ny Mponina Onitiana Realy amin’izao fotoana izao.

Après pratiquement une semaine de compétition, le rideau est tombé sur le Circuit CAT (U-14) Etape 1 en Egypte.

La vulgarisation de la variété de riz X1648 prend un nouvel élan actuellement dans l’Alaotra. Le Centre national de la recherche appliquée au développement rural (CENDRADERU/FOFIFA) y procède. La récente sècheresse qui vient de frapper la Grande Ile a visiblement fait réagir plus d’un. Le but de cette vulgarisation est précisément de faire face au changement climatique qui frappe Madagascar, et les autres pays de la planète.

Même pas un clou ! Oui, les ordres du président de la République ne valent même pas un clou pour les trafiquants en en tous genres et leurs innombrables complices à l’aéroport d’Ivato qui est littéralement devenu ou plus précisément redevenue une passoire.

Ny antsoina hoe “manjehy ny andro ho lava” dia ny fiheverana fa mbola ho ela vao higadona ny andro iray andrasana. Ny manjehy dia ny mandrefy izany amin’ny alalan’ny rantsan-tanana. Iray njehy, roa njehy…

tamin’ny toerana omaly alakamisy faha 02 martsa 2017 ny minisitrin’ny Filaminana anatiny (pôlisy) Anandra Norbert. Izany no fanapahan-kevitra noraisin’ny filohan’ny repoblika Hery Rajaonarimampianina nandritra ny filankevitra ny minisitra natao omaly io, ka nandraisana ny didim-panjakana 2017-148, izay manafoana ny andininy voalohany amin’ny didim-panjakana laharana 2016-265.

Le taux d’accès aux services des soins de santé primaire dépassent à peine 50 %.

A l’unanimité, les représentants des principales parties prenantes dans la production audiovisuelle estiment qu’elle est en pleine phase de développement à Madagascar. Ils l’ont affirmé hier, lors d’une conférence sur l’état actuel de ces productions dans la Grande Ile.

De par ses origines et sa culture, le Malgache est doté de grandes valeurs. Pourtant, par la force des choses, bon nombre de ces valeurs ne sont plus qu’un vague souvenir. Tous les citer serait une perte de temps, nous n’allons nous focaliser que sur deux d’entre elles : la pudeur et le respect. Que sont devenues ces valeurs à notre époque ?

Le Menabe est l'une des vingt-deux régions de Madagascar.

6 000 tonnes de cacao chaque année. Cette culture est localisée dans les régions Diana et Sava, au Nord Ouest de l’Île, et particulièrement à Sambirano, dont le centre est la ville d’Ambanja. La production se pratique toute l’année, avec des pics pour les mois de juin-juillet et octobre-novembre.

La concurrence malsaine et déloyale a été à maintes reprises dénoncée par les entreprises locales.

La saison hivernale sera bientôt là. Dans les marchés de la capitale, les vedettes des étalages sont déjà les vêtements chauds.

Les commerçants de baume artisanal pullulent les rues de la capitale actuellement. Généralement, ces derniers sont faits à base de plantes ou de graisses animales ou les deux ensembles. Leur fabrication se fait dans un quartier bas d’Antananarivo et c’est devenu une affaire de famille.

«Le cadre institutionnel des PPP (partenariats publics-privés) est placé sous la haute autorité du président de la république ».C’est ce que l’on peut lire dans la loi n°2015-039 du 3 février 2016. Et cette hégémonie du président est confirmée par le projet de décret portant application de cette loi. Ce projet a été adopté en conseil de gouvernement cette semaine. Cette hégémonie du président a été déjà dénoncée par l’Observatoire de la vie publique (Sefafi) dans l’un de ses derniers communiqués. Elle rappelle l’une des approches du régime Ravalomanana, celle de tout ramener au président.

A l’heure actuelle, les employés du Centre National de la Transfusion Sanguine (CNTS) au niveau de la banque de sang entreprennent une grève.

Entre Ravalomanana Marc qui se bat contre le fameux « ni…ni » imposé par la communauté internationale pour l’élimination d’office des anciens chefs de régime et Rajaonarimampianina Hery pour la conquête des cœurs des citoyens, la course à la présidence semble être rude.

Actuellement, l’emploi fait défaut à Madagascar causant la recrudescence du secteur informel.

Le gouvernement malgache se prépare pour le 70ème anniversaire de la révolte de 1947.

Mamy Jean-Jacques Andrianisa. C’est le nouveau patron de la Police nationale. C’est son aîné à la faculté des sciences économiques d’Ankatso, en l’occurrence le président Rajaonarimampianina qui a signé le décret le nommant à ce poste, hier en conseil des ministres.

Au cours d’un débat public organisé par la Revue Afrique Contemporaine à Paris, avec la participation de l’ancien ambassadeur de France à Madagascar Jean-Marc Chataignier le 25 mars l’an dernier, l’illustre historien Jean Fremigacci avait émis « une sombre prédiction ».

Bien que l’opposition n’existe plus à Madagascar, Hery Rajaonarimampianina est toujours bloqué !

Attendu à Antsakabary Befandriana Nord hier dans la matinée, le président Hery Rajaonarimampianina ne s’est finalement pas manifesté. La population, la plupart en colère a dû quitter le lieu où le président devait la rencontrer à 12h.

Le limogeage d’Anandro Norbert atténuerait-elle la colère des habitants des 5 villages de Befandriana Nord ? L’avenir proche nous le dira quand le président Rajaonarimampianina va se décider à reprendre son programme de visite sur place (lire par ailleurs notre article sur ce sujet). En attendant, la décision a quand même soulevé des réactions plutôt positives. “Enfin !”, nous a systématiquement répondus au téléphone en ajoutant que « c’était le minimum ».

Tsy nisy henatra intsony tao anatin’ireto zandary roa ireto noho ny ady tombotsoa.

Simba tanteraka ity sehatra iray izay misy ny fanofanana mpitsabo mpanampy sy mpampivelona ity ankehitriny.

Après avoir été suspendue en début de février, la hausse des prix de carburant a repris un mois plus tard. La nuit du 28 février au 01 mars 2017 a vu une augmentation des prix à la pompe. 80 Ar de plus  sont enregistrés, sauf pour le pétrole lampant. 

Nisondrotra tampoka indray ny vidin-tsolika ny alin’ny talata hifoha omaly alarobia. 80 ariary isaka ny litatra no fiakarany, ka ny solika fampiasa aamin’ny fiara (lasantsy sy gazoala) no niharan’izy io, raha tsy nihetsika ny vidin’ny solika fandrehitra (petrole lampant).

Tompon’antoka amin’ny varotra landy vokarin’ny fianakaviany i Mampianina, renim-pinakaviana manambady, manan-janaka mianadahy. Izy no misahana ny lafiny fandafosana ireo landy voavoatra, ny mitady lalam-barotra eto an-toerana sy any ivelany.

Tsy mitsahatra mandeha ny ady hevitra mahakasika ny raharaham-pirenena ankehitriny izay miha mangotraka andro aman’alina. Ny olona rehetra izay mivorivory na roa izany na ny mihoatra izany dia samy milaza fa tsy izy intsony izao zavatra iainan’ny Malagasy izao. Samy manambara izany avokoa hatrany amin’ny birao fiasana isaka ny ministera izay idirana, ka hatrany amin’ny fivoriana isan-karazany izay atrehana.

Les actions sociales ont marqué le deuxième mois de l’année pour la principale société d’exploitation de Nickel de la Grande Ile.

L’édition « Tsipika » a fait savoir que ces livres sont réédités et sont à la disposition de tous, en particulier les étudiants et les travailleurs dans le domaine de la comptabilité.

Face à la stagnation des chiffres sur les décès maternel et néonatal, des représentants de l’OMS (organisation mondiale de la santé) Genève et Afrique avec des partenaires techniques financiers ont organisé un atelier de formation des formateurs sur la surveillance et audit des décès maternel et néonatal dans l’île.

La Belgique est un pays développé dont l’économie a su évoluer grâce à l’initiative des entrepreneurs privés et à l’intervention de l’Etat.

Durant les deux semaines du mois de février 2017, les précipitations ont continué à être bien suffisantes sur presque tout Madagascar.

Un énorme trou bloque la route d’Ivandry vers Soavimasoandro du côté de la Pharmacie. Ce trou est là depuis des semaines, mais les responsables s’en foutent. Idem pour Soarano, Analakely, Analamahitsy, 67ha, etc. Il y a d’énormes trous sur presque toutes les routes de la capitale. La majorité de ces derniers résulte des travaux de Telma ou de la Jirama. Effectivement, après avoir saccagé les routes ou les trottoirs en cas de réparation, ils ne restaurent pas les trous comme il faut et le résultat est un carnage.

Très bonne nouvelle pour l’haltérophilie de la Grande île. Le président de la Fédération malgache d’haltérophilie, Randriamanarivo Harinelina Jean Alex a été réélu pour un nouveau mandat comme membre du comité exécutif de la Confédération Africaine hier à Alger.

La gendarmerie nationale est réputée comme étant un des secteurs les plus touchés par la corruption. A noter que même des hauts responsables de la gendarmerie se retrouvent mêlés dans les cas de corruption tels que le concours d’entrée à l’Ecole de la Gendarmerie Nationale.

La Journée internationale des femmes est célébrée le 8 mars dans de nombreux pays à travers le monde. C'est un jour où les femmes sont reconnues pour leurs réalisations, sans égard aux divisions, qu'elles soient nationales, ethniques, linguistiques, culturelles, économiques ou politiques. Mais dans le pays, entre un souhait et sa réalisation, se dressent de nombreux obstacles.

En matière de genre, rapporte l’afdb, les inégalités sont persistantes. A titre d’illustration, selon le dernier rapport, Madagascar a un indice « Global Gender Gap » de 0,698 (1 correspond à l’égalité entre les femmes et les hommes) et est classé 74e sur 145 pays en 2015.

Récemment sacré artiste de l’année 2016 par RDJ Mozika, les organisateurs des deux concerts de Dadi Love en France sont contraints d’annuler ces derniers.

Depuis quelques semaines, des braqueurs en série ont pris pour cible le quartier d’Antanetibe Ilafy.

Le trio statufié qui sert pratiquement de symbole de la Justice et qui se trouve dans la  cour du Palais  de Justice à Anosy, offre un spectacle pas très flatteur de tout le système judiciaire. A première vue, si l’observateur n’y fait pas trop attention le monument n’a rien de spécial. Mais quand on regarde de près et qu’on constate que la statue représentant le juge a perdu sa balance depuis belle lurette, alors on ne peut pas s’empêcher de réfléchir sur ce que les yeux voient.

Un ministre malgache qui ment est normal, car il appartient à un gouverne… ment !

Sorti de prison après avoir purgé sa peine, un ancien détenu s’est rendu à une adresse qui lui a été donnée.

Avant de dénoncer les vindictes populaires, il faut essayer de les comprendre. C’est le seul moyen de les réduire.

Omaly izahay teto amin’ity takelaka « inty sy nday » ity dia nametra-panontaniana momba ny andraikitry ny fanjakana tamin’ilay tranga ka niteraka fandoroana trano nahatratra 500 tafo tany amin’ny distrikan’i Befandriana Avaratra.

Maro amin’ireo talem-paritra manerana an’i Madagasikara no mitaraina amin’ny fandehanana aty Antananarivo amin’ny fanatrehana ny andro iraisam-pirenena ho an’ny vehivavy amin’ity taona 2017 ity. Asaina miantoka vehivavy valo isaka ny toerana misy azy izy ireny ka ilay tale avokoa no miantoka ny vola lany amin’izany.

Du 1er au 15 Mars, des précipitations proches de la normale vont être généralement observées sur presque tout Madagascar. Elles pourraient être localement abondantes pendant la période du 6 au 10 Mars sur les hautes terres centrales et le versant Est de l’île.

Un atelier de réflexion  sur « Comment fournir un panel de services aux micros, petites et moyennes entreprises » se déroule actuellement au Carlton Anosy. Organisé par l’Unité de Coordination du Programme (UCP) du Programme d’Appui à l’emploi et à l’Intégration Régionale (PROCOM), cet atelier vise, comme son titre l’indique, à valoriser les micros, petites et moyennes entreprises en trouvant des moyens de fournir un panel de services pour leurs bons fonctionnements.

Dans le processus de l’élaboration de la Loi pour le Développement de l’industrie, le Syndicat des Industries de Madagascar (SIM), en partenariat avec la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) a organisé hier une conférence débat sur : « L’industrialisation durable : un projet gagnant-gagnant pour l’Etat et le secteur privé »

A Madagascar, le secteur agricole occupe plus de 80% de la population active et contribue pour près de 30% au Produit Intérieur Brut (PIB) du pays, ce qui fait de lui un pays à vocation agricole.

Madagascar Save ou OMASAVE est une organisation non gouvernementale dédiée  l’aide des personnes infectées et affectées par le VIH/Sida.

« Le peuple ne voit aucun changement de sa vie sociale, sinon il sera encouragé à payer ses impôts. Ainsi, l’Etat devrait d’abord donner avant de réclamer ces impôts. ». C’est ce qui a été proclamé pendant l’atelier « Fagnina » de la coalition des radios et des 20 organisations de la société civile à l’hôtel Le pavé hier.

Âgée de presque 60 ans, Bernadette Ouedraogo a finalement foulé la terre de ses ancêtres le lundi 27 février dernier, rapporte la presse en ligne Fasozine.com. Issue d’un père burkinabè et d’une mère malgache, la femme aurait toujours vécu à Madagascar sans avoir jamais eu les moyens pour visiter son autre « tanindrazana ». Bernadette, devenue mère de famille est également la doyenne de la communauté burkinabè dans la Grande Ile.

Tsy voafehy intsony ny fidiran’ny teratany vahiny eto amin’ity Madagasikara ity. Tamin’iny taona lasa teo iny dia niteraka resabe ny fahatongavan’ireo Arabo silamo maro  teto amintsika, indrindra fa tao aorian’ny fisokafan’ny zotra mampifandray an’i Turquie sy i Madagasikara izay ataon’ny kaompaniam-pitaterana anabakabaka tiorka, Turkish Airlines.

Mpanao gazety vehivavy niasa teto Antananarivo nandritra ny taona maro i Domoina Prisca Rasamoelison. Isan’ny vehivavy nandray anjara tamin’ny fihetsiketsehana nisy teto amin’ny firenena nanomboka ny taona 2001 iny izy. Irony mpikaro-baovao irony no tena nahitana azy ka nanao ny ainy tsy ho zavatra mihitsy izy nanangom-baovao sy nitrandraka izany. Niatrika baomba mandatsa-dranomaso maro ity vehivavy ity nandritra ny taona maro nanaovany asa fikaroham-baovao.

Mbola miteraka ady hevitra be eto amin’ny firenena ny mahakasika ny fandoroana tanàna nataon’ny pôlisy nalefan’ny ministera avy aty Antananarivo tany Befandriana Avaratra tamin’ny herinandro lasa teo iny. Tanàna enina no tena potika sy lasa lavenona tamin’izany ka isan’ny tsy afa-bela tamin’izany ny tao Tavenina ao Ambohitranivo izay misy ny renin’ny senatera Lylison de Réné izay karohina sy ho gadraina araka ny didim-pitsarana nivoaka tamin’ny volana febroary ity.

Bonne nouvelle pour le tennis malgache. Dans le tournoi du  circuit africain des moins de 14 ans (U-14) dont l’étape 1 se déroule actuellement en Egypte, la paire malgache formée par Fenosoa Rasendra et Sampras Rakotondrainibe se qualifie en quart de finale du double. Hier, en huitième de finale, la paire malgache a battu par forfait les Egyptiens formée par Tamer Mounir et Assad.

Le procès de Jean Nirina Rafanomezantsoa, président de la plateforme « Hery sy Andry Fiarovana et Antananarivo Renivohitra Iombonana » Hafari Malagasy a eu lieu hier au tribunal d’Anosy. Ceci fut fait à la suite d’une plaignante qui a retiré sa plainte.

L’hémophilie est une maladie hémorragique héréditaire et incurable.

Malaso Madagascar II est un film malgache produit par la maison de production Madagascar Irland Pictures (MIP). C’est un film inspiré de la réalité à Madagascar. Il sortira cette année. Les tournages ont été réalisés l’année dernière durant deux mois.

D’après les statistiques du ministère des Finances et du budget, le taux de bancarisation a connu une hausse de près de 12%, si celui-ci stagnait de 5% à 7% depuis plusieurs années. Cette hausse est due en partie à l’usage du service bancaire par le secteur privé.

La terre, une ressource essentielle pour toute société. Toutefois, l’accès à la terre demeure inégal au Sud et fragilise les populations locales. Afin d’améliorer les revenus des producteurs, sécuriser leurs parcelles et diminuer les conflits liés au foncier, l’AFD met l’accent sur la sécurisation foncière à Madagascar.

Marine Le Pen pourrait succéder à François Hollande. Le conditionnel est de rigueur pour l’instant. Cependant, les sondages indiquent qu’on risque de glisser du temps conditionnel au temps présent. Si Marine Le Pen accède à la magistrature suprême en France, elle s’attellera à son cheval de bataille qui est l’immigration. Les Malgaches qui vivent dans la clandestinité à Paris, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Lyon, Lille, Strasbourg, Nice, Montpellier, Orléans, Rennes, Dijon, Aix-en-Provence, Tours, Grenoble, Rouen et Nancy (pour ne citer que ces grandes villes) commencent à suer à grosses gouttes car ils risquent l’expulsion du jour au lendemain.

Accusé de diffamation, d’incitation à la haine et de menace de kidnapping,  Hiary Rapanoelina et sa femme se sont présentés hier devant les juges. Etant administrateurs du groupe à l’origine du scandale, la justice estime qu’ils sont responsables de ce qui a été publié dans ce groupe.

Le respect des droits de l’homme est encore loin du compte à Madagascar, vu de multiples situations d’abus de pouvoir et de violations des droits de l’homme dont tout le pays est témoin.

Décidemment, aucun terrain d’entente ne pourra être trouvé entre d’une part la population de Befandriana – Nord et d’autre part la police nationale. D’ailleurs, l’affaire commence à prendre une tournure inquiétante. Explications.

Une semaine et des condamnations unanimes après, les évènements de Befandriana font enfin réagir positivement l’Etat.

La participation de n’importe quel individu  à la prochaine course à la présidence est une des principales préoccupations de la communauté internationale. Une fois de plus le droit d’ingérence va dominer le déroulement futur de la vie politique à Madagascar.

Pourquoi cette série d’incendies ? Parce que les Malgaches sont trop imprégnés du feuilleton TV, « Le feu de l’amour » !

Un faussaire en visa et carte de résident a été déferré au parquet hier, selon un communiqué de la Gendarmerie nationale.

Mbola misy ve ny fikambanana voalaza fa mpiaro ny zon’olombelona eto amin’ity Madagasikara ity ?

Tamin’ny herinandro lasa teo iny dia nandeha nankany amin’ny nosy Juan de Nova toa ny fanaony isan’andro ireo mpanjono avy ao Maintirano. Tsy ny Nosy Juan de Nova ity ihany nefa no andehanan’izy ireo fa ireo nosy maro madinika izay hita any amin’ity lakan-dranon’i Mozambika ity. Mpanjono folo mahery izy ireto no iray dia ka sambo kely 7 no nentin’izy ireo tamin’izany. Ny sambo kely roa ihany no misy môtera fa ny sisa rehetra dia voizina amin’ny tanana sy mandeha lay avokoa.

Raha ny nambaran’ny filohan’ny antoko Tambatra, Pety Rakotoniaina dia tsy misy ny fifidianana madio eto Madagasikara.

Tsy misy zavatra tsara mba azo lazaina intsony eto amin’ity firenena ity raha tsy loza izay dia antambo no mivadibadika eto.

Après quatre « faux-départ » consécutifs à des reports, le championnat professionnel de football (Ligue 1) au Cameroun a bel et bien repris samedi dernier. Après environ cinq mois de trêve, Canon et Bamboutos ont ouvert le bal au stade Omnisports de Yaoundé. Pour ce match inaugural, Canon a pris le dessus sur Bamboutos (1-0).

Plusieurs petites dépressions sont détectées par les images satellites récentes et les données micro-ondes sans pour autant représenter de risque de développement au cours des prochains jours.

« Exercer le métier d’enseignant n’attire plus les jeunes en ce moment, comparé à une certaine époque », a expliqué la directrice de l’Ecole Normale Supérieure, lors d’une prise de parole durant une cérémonie de signature de partenariat avec le MEN le mercredi de la semaine dernière.

L’évènement FOTAKA 2017 se tiendra au Coliseum Antsonjombe ce samedi 4 mars.

L’institut ISFPP se prépare cette année à la première sortie de sa promotion depuis son existence à Farafangana depuis trois ans selon son directeur général Rajaona Bienvenu. Cet institut se consacre à la formation de paramédicaux et adopte le système LMD pour ses étudiants qui sont repartis dans les filières infirmier et infirmière et maïeutique anciennement appelé sage femme et sont actuellement un peu moins de deux centaines.

Pertes sur pertes que ce soit pour l’eau ou pour l’électricité, délestages, mauvaise gestion souvent impulsée par l’Etat, unique actionnaire… La liste est longue s’il faut répertorier tous les problèmes qui affectent la Jirama depuis des décennies.

Comme chaque année le personnel administratif et technique, le personnel enseignant et les étudiants ont effectuées le reboisement annuel sur son site de Manjaka Avaradrano le vendredi 24 février 2017 dernier.

Bon nombre de Malgaches ne sont jamais sortis de leur coin, bon nombre de Malgaches ne connaissent pas les six provinces. Beaucoup ne connaissent pas les 22 régions et encore moins les districts. Au fond les habitants de Beroroha ne connaissent pas forcément Toliara et encore moins Antsiranana, ils sont oubliés là-bas au loin et leurs compatriotes découvrent qu'ils existent, que leur commune ou district existe lorsqu'il y a des drames qui les frappent.

Fidèle à sa réputation d’opposant, le parti politique Otrikafo n’accepte plus le mouvement Rajaonarimampianina.

L’affaire Hiary Rapanoelina n’a cessé de faire des vagues sur les réseaux sociaux et dans la presse locale depuis déjà quelques semaines.

Maintenant, il faut arrêter vos conneries ! Des pêcheurs malgaches, et non des envahisseurs, ont été retenus par des militaires de l’armée française sur l’île Juan de Nova. Une île située à 150 km, à l’ouest de Maintirano. Ces pêcheurs ne sont pas habités par aucune haine, aucune colère envers les « occupants » de Juan de Nova. Mais ils furent arrêtés avec leurs pauvres embarcations par des hommes armés. Une fois arrivés, à bord  de sept pirogues, sur cette petite île, ils ont été contraints d’y rester quatre jours durant. Ils n’ont ni tué ni volé. Pire, même l’ONU reconnaît que les îles éparses n’appartiennent pas à la France….

Une cérémonie de sortie de promotion de nouveaux jeunes magistrats a eu lieu jeudi 23 février dernier au CCI Ivato. Une cérémonie pas comme les autres car cette promotion de magistrats qui va commencer à travailler est une promotion pas comme les autres.

Après le cardinal Parolin et le président Erdogan, c’est maintenant au tour du prince Albert II de Monaco de faire un bref séjour dans la Grande Île. Si cette visite gravitera autour d’actions sociales, on serait tenté de se demander, quelles actions sociales existent réellement à Madagascar ? Hormis celles du Père Pédro, et quelques associations bienfaitrices, on voit mal l’Etat malgache avoir des arguments à faire valoir sur le domaine social.

L’esclavagisme est loin d’avoir disparu, il prend juste d’autres formes et cela dans plusieurs pays.

Dans cette rubrique notre rôle est de tirer la sonnette d’alarme sur des faits politiques nationaux ou internationaux pouvant avoir des répercussions sur notre vie sociétale à Madagascar. Il est donc clair qu’il nous faut anticiper et donner notre avis sur la politique que  l’Etat peut adopter sur ses orientations politiques nationale et internationale.

C’est l’événement du jour : Hery  Rajaonarimampianina est parti nulle part ailleurs. Qu’il y reste !

Les subventions pour les 1 693 communes ne représentent que 0,3% du budget alloué aux ministères et institutions publiques pour cette année 2017. A Mahajanga pourtant, le président de la république Hery Rajaonarimampianina a parlé dernièrement de décentralisation économique. Pour l’heure donc, ce type de décentralisation n’est qu’un vain mot.