Harilala Ramanantsoa: Un modèle à prendre pour les politiciens

Lors de la dernière élection communale, la candidature de Harilala Ramanantsoa a surpris plus d’un.

Loin d’être un opérateur économique en mal de reconnaissance, si cette candidate est entrée dans la course à la mairie c’est pour pouvoir réaliser ses projets de développement.

Le résultat aux élections n’étant plus un secret pour personne, le fait qu’elle n’avait pas été élue ne l’a certainement pas dissuadée de vouloir agir pour la communauté. « C’est une expérience bénéfique pour l’association Madavision et nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin. Nous allons continuer à œuvrer pour le développement de notre cité » a-t-elle martelé hier lors d’une conférence de presse tenu à Faravohitra. Une conférence de presse durant laquelle elle a tenue à remercier les habitants de la ville qui ont répondus à l’appel des urnes. Elle a également incité ceux qui ne l’ont pas fait à bien vouloir se rattraper aux prochaines élections.

Une attitude « Fair-Play » car tout au long de cette conférence de presse, elle a également spécifié qu’elle n’a aucune requête à déposer mais encourage ceux qui ont des contestations et des preuves à l’appui à l’émettre car c’est leur droit le plus légitime. Tout en félicitant le vainqueur.

A Madagascar, la politique a le pouvoir pervers de corrompre les âmes et pourtant malgré sa première expérience bien houleuse dans le monde de la politique, Harilala Ramanantsoa a su malgré tout garder ses valeurs. « Selon les résultats provisoires, l’association Madavision aura droit à 2 sièges de conseillers communaux. Je vais y siéger et faire en sorte de véhiculer ma vision de changement » explique la candidate.

Qui plus est, les élections terminées, elle est certainement la seule candidate qui a eu la politesse d’enlever ses affiches placardés partout sur les murs de la ville par respect pour la population et pour la propreté de la ville. Nous attendons donc à ce que les autres candidats aient au moins cette délicatesse. La population a même le droit de l’exiger.

Y. Lomelle

 

 

 

 

 

 

 

Comments are now closed for this entry