Charbon de bois: Prix prohibitif pour les consommateurs…

Le charbon de bois reste le combustible domestique le plus prisé par les ménages malgaches. A l’heure actuelle, le prix d’un sac varie de 16.000 ariary à 20.000 ariary. L’on constate que ces tarifs ont connu une hausse de 25%. Le passage du cyclone risque encore de flamber le prix de ce produit, vu que les intempéries sont le stand-by pour les producteurs. La hausse de prix d’un sac de charbon de bois est causée par de nombreux facteurs, dont l’abus des grossistes, le mauvais état de la route, la baisse de la production, les rackets routiers, la rétention des stocks, l’absence d’un système de gestion… Le comble, c’est que la qualité de ce produit se dégrade de plus en plus.  Face à cela, nombreux parmi les ménages se plaignent. « … Un sac de charbon de bois est de plus en plus cher, pourtant sa qualité se détériore. Pour preuve, l’on constate qu’un sac ne suffit plus jusqu’à la fin du mois… », a déploré Miantsa, une mère de famille. Par ailleurs, il y a des ménages qui adoptent d’autres sources de combustible, mais il y en a aussi ceux qui sont contraints à en acheter au détail tous les jours. Un système profitable, mais à un prix plus cher, à terme.

La forêt est  dans un état pitoyable, en particulier dû à son exploitation abusive. Rien que pour Antananarivo, 21,7 millions de m3 des forêts disparaissent chaque année, dont 17 millions de m3 partent en fumée (bois de chauffe). Certes, les charbons de bois restent les plus utilisés et accessibles pour la majorité de la population, seulement il faut tenir en compte de la destruction de l’environnement. Des mesures devraient être prises afin de limiter le dégât, ainsi une stratégie devrait être mise en place et appliquée pour que la gestion durable de cette ressource. A titre d’information, la plupart des charbonniers, exercent ce métier d’une manière informelle.

Malalanirina

Ajouter un Commentaire