Le métier ingrat d'enseignant !

On ne dira pas que l'enseignante qui a giflé la jeune fille a eu raison de le faire loin de là mais on reprochera au ministre de l'éducation d'avoir gouverné sur Facebook, on reprochera au système judiciaire d'avoir placé sous mandat de dépôt une enseignante qui a déjà subi la sanction administrative, qui a vu sa photo multipliée par mille sur la toile, qui a été suffisamment punie et qui a priori ne représente pas un grave danger public comme les grands criminels, on reprochera surtout au système malgache d'avoir tant dévalorisé le métier d'enseignant " faiseur d'hommes !".

Aujourd'hui, plus personne ne veut être enseignant car les enseignants sont mal payés, les enseignants sont dévalorisés, on oublie que derrière les quatre heures d'enseignement il y a au moins le double en heure de préparation, on oublie que malgré les conditions exécrables de travail les enseignants tiennent debout car ils font de l'enseignement un sacerdoce et que le jour où Madagascar n'aura plus d'enseignants, le jour où tout le monde évitera le métier d'enseignant, Madagascar sera peuplé soit de personnes qui ont pu faire leurs études dans les écoles françaises et poursuivre à l'étranger, soit Madagascar sera peuplé d'exécutants et non de concepteurs et donc d'exécutants de programmes définis par les étrangers.

Aujourd'hui, plus personne ne veut être enseignant et certains deviennent enseignants par accident : les enseignants FRAM car personne ne veut enseigner dans les bleds perdus, car il n'y a pas suffisamment d'enseignants qui peuvent être affectés dans ces écoles. Certains deviennent enseignants car une personne qui a une maison a pu ouvrir une école privée avec l'autorisation du ministère de l'éducation nationale, ledit ministère l'a fait car les structures publiques sont insuffisantes et sont loin d'être aux normes - on imagine toutes les salles de classe que ce ministre va devoir fermer car elles ne sont pas aux normes - et des personnes sont venues enseigner dans ces écoles sans forcément avoir été formées pour enseigner - ce qui est également le cas des enseignants FRAM. Un enseignant ne forme pas une tête pleine, il forme aussi une tête bien faite et bon nombre de parents démissionnent croyant qu'il suffit de payer l'écolage, de faire suivre des cours à leurs enfants en payant un répétiteur et espèrent avoir par la suite un génie! Un enseignant n'est pas qu'un instructeur, il est également éducateur!

Oui, l'enseignante a complètement eu tort de frapper l'élève, mais les mesures prises à savoir la placer sous mandat de dépôt, faire circuler  la photo de la jeune fille sur le net, la prise de position du ministre sur Facebook avant même d'avoir fait la descente à l'école sont-elles judicieuses ? Est-ce que ces mesures permettront d'avoir un résultat positif sur l'éducation des jeunes d'aujourd'hui ? Peut-être faudrait-il maintenant que chaque élève ait un téléphone portable, puisse être accroché à Facebook, avoir comme ami sur facebook le ministre et lui envoyer en direct ce qui se passe en salle de classe ? On ne peut qu'être admiratif de ces parents qui n'ont jamais levé la main sur leurs enfants, qui n'ont jamais haussé le ton et pas eu des paroles blessantes -summum de violence morale - , on ne peut qu'être admiratif de ces enseignants qui font preuve de stoïcisme lorsque toute une classe de 50 élèves est dissipée, on ne peut qu'être admiratif de ces parents qui découvrent les mauvaises notes de leurs enfants qui n'ont pas appris leurs leçons ou qui n'ont pas fait leur devoir et qui sans hausser le ton expliquent que ce n'est pas bien à moins qu'ils ne disent que si leurs enfants ont eu de mauvaises notes pour ne pas avoir appris leurs leçons c'est de la faute des enseignants. On ne peut au final qu'être admiratif face à ces personnes qui continuent d'exercer le métier ingrat d'enseignants! On ne peut qu'être admiratif du ministre de l'éducation qui a été recruté enseignant en sociologie à l'université d'Antananarivo depuis qu'il est ministre grâce à son directeur général à l'époque chef du département de sociologie - retour d'ascenseur ?- et qui donc fait preuve de stoïcisme à toute épreuve sauf qu'il gouverne via Facebook. Il est vrai, il a l'air de ne jamais hausser le ton, il est même parfois invisible. Ses enfants étant dans le système français il prend certainement exemple sur le système français  pour améliorer le système malgache qui est loin d'être aux normes et pourtant chaque trimestre que ne voit-on pas comme violences dont sont victimes les enseignants en France dans les collèges et les lycées ? Le ministre lui  aussi exerce le métier ingrat d'enseignant, mais pour l'heure il est ministre et ne vit pas les réalités du quotidien des enseignants.

Oui, l'enseignante a complètement eu tort de lever la main sur cette jeune fille mais fallait-il pour autant l'envoyer en prison? Espérons au moins que cette jeune fille devenue en l'espace de quelques temps " populaire sur Facebook" réussisse brillamment ses études !

D.R.