Marché de carburant: La Jirama aspire une grande partie

Une entité à part entière en matière de consommation de carburant. La Jirama accapare une grande partie du marché de carburant à Madagascar, plus précisément celui du gasoil, qui est d’ailleurs le fuel le plus importé par la Grande Ile. Selon les bilans récents rapportés par l’Office Malgache des Hydrocarbures, « La Jirama demeure une composante importante du marché à moyen terme ». Pour plus de détails, la Jirama aspire à elle seule une partie à peu près semblable à la consommation de tout le secteur minier malgache. Elle devance même la consommation des secteurs marins et de l’aviation, du moins selon toujours cette courbe. Le domaine le plus énergivore demeure tout de même le domaine du transport. Malgré ce caractère vorace en consommation de carburant, les dirigeants successifs de la Jirama ont toujours rapporté un manque de gasoil pour que la société d’Etat puisse fonctionner correctement. Comme conséquences, des coupures de courant qui ne sont jamais véritablement éliminées. D’un autre côté, les rumeurs sur le détournement du gasoil utilisé par la société, ou de l’argent censé être utilisé pour cela, a toujours accompagné ce manque de carburant rapporté par la Jirama. Mauvaise gestion selon certains, vol et détournement selon d’autres. Les experts internationaux, comme ceux de la FMI, ont en tout cas parlé d’un désordre qu’il faut régler au plus vite. En effet, cela coûte une fortune pour les dépenses annuelles de l’Etat. Rien que pour cette année, le ministère des Finances et du Budget prévoit de financer l’institution à hauteur de 400 milliards d’ariary.

Nomena E.

Comments are now closed for this entry