1896-1960 : pour une indemnisation de Madagascar par la France, (113ème partie)

En 2004 et 2009, la France a arrêté sur son sol des individus pour leur participation au génocide survenu au Rwanda en 1994. Bravo la France ! En 2017, la France a également arrêté sur son territoire l’ancien premier ministre Kosovar pour sa complicité dans les crimes massifs survenus au Kosovo en 1998 et 1999. Merci la France ! La France, patrie des Droits de l’Homme, est active lorsqu’il s’agit de poursuivre les étrangers reconnus coupables de génocide. A propos de ses propres crimes contre l’humanité, la France élude la question ou bavasse beaucoup mais elle se garde bien de poursuivre les coupables. Dans certains cas, la France ose nier ses crimes coloniaux ou bien elle se réfugie derrière la notion de prescription. Dans d’autres cas, elle refuse la qualification de génocide. Pour certains politiciens français, il faut rejeter toute forme de repentance. Pour d’autres, il vaut mieux construire un mémorial par ci et organiser des conférences par là. Pour d’autres encore, il faut tourner la page et se projeter dans l’avenir. Dans ce cas, pourquoi la France a fait preuve de zèle au sujet des génocides commis au Rwanda et au Kosovo ? Un génocide est un génocide, non ? La France est prompte à voir uniquement la paille dans l’œil du voisin. Aujourd’hui, quand la France est menacée par des individus qui assoient leurs revendications sur la base d’une injustice historique ou territoriale, elle les accuse d’extrémisme ou de radicalisme, comme si ses crimes coloniaux n’étaient pas des actes extrémistes et radicaux. La France est très paradoxale, exactement comme les Etats-Unis qui se veulent les gendarmes de la planète et les champions du monde libre alors qu’ils ont massacré des millions d’indiens d’Amérique. La France n’est pas à une contradiction près. Elle a versé 60 millions USD à des survivants de l’holocauste nazi, sans que cette indemnisation ne résulte d’une décision judicaire. Après la répression sanglante de 1947, seuls des malgaches ont été condamnés. C’est le comble du comble de l’horreur ! La France n’a jamais dédommagé les familles des victimes innocentes jetées vivantes d’un avion en vol et celles mitraillées dans des wagons scellés.

Ranary et Fabrice

Commentaires   

+1 #2 Christian 20-05-2017 08:45
:lol: :lol bande de dégénérés !!
Citer
+1 #1 vatomena 19-05-2017 18:07
Madagascar a -t-elle indemnisé les familles des comoriens massacrés à Majunga en 1971 ?
Je ne le crois pas

Quant aux Vazimba ,il n'en reste plus un seul pour demandes des comptes aux mmérina qui les ont fait disparaitre .
Citer

Ajouter un Commentaire