Médiateur de la république: 177 plaintes reçues

Les problèmes récurrents en termes de médiation persistent. Et sur ce, le médiateur de la république a reçu 177 plaintes jusqu’à l’heure actuelle. Ces plaintes viennent des institutions privées, aussi bien des particuliers que du public. Rappelons qu’en cas de problème avec l'administration, le médiateur peut être saisi gratuitement par chaque administré. Son intervention est soumise à plusieurs conditions et à certaines formalités à accomplir par le demandeur. De nos jours, les compétences du médiateur de la république sont au défenseur des droits. Alors, le médiateur joue un rôle important, plus précisément en termes de la médiation institutionnelle. « …les médiateurs veulent établir une transparence, une confiance au sein des administrations. En outre, établir un lien entre la population et les administrateurs. Actuellement, nous avons reçu 177 plaintes notamment sur la Cnaps, concernant en particulier les pensions trimestrielles, le calcul de décompte qui reste très élevée… » a affirmé Monique Esoavelomandroso, le médiateur de la république, hier lors de la présentation du rapport d’activités 2016. Elle a ajouté que l’omission de versement patronal, la lenteur des procédures administratives et les litiges fonciers font également l’objet des plaintes qui leur sont adressées.

Bref, jusqu’à la preuve du contraire, le médiateur n’a pas encore réussi ses missions. Pour preuve, les retards de l’avancement en grade des agents de l’Etat et la régularisation de leur solde subsistent. Sans omettre le fonctionnement anormal du service public (gestion de justice…). « … la difficulté financière nous empêche d’effectuer nos missions… », a conclu le médiateur de la république.

Malalanirina

Ajouter un Commentaire