Scolarisation : Un droit pas à la portée de tous

Bien que les vacances battent leur plein, les cours vont bientôt reprendre et les inscriptions sont une étape à ne pas brûler. Certes, les sommes que doivent payer les parents sont hors de portée pour certains. Mais en plus des frais d’inscription, ils doivent faire face aux autres accessoires tels les fournitures et tenues. Le cauchemar commence ainsi dès le paiement des frais d’inscription qui, habituellement appelés frais généraux, doivent être payés au début de l’année scolaire. C’est en effet le plus coûteux des frais de scolarité mais heureusement pour les parents, il n’est payé qu’une fois par an. Suite à nos enquêtes, on sait d’ailleurs que les droits d’inscription (le premier mois d’écolage non inclus) coûtent à partir de 40.000 ariary. Et si vous voulez un semblant de confort pour votre chérubin, il faut compter aux environs de 105.000 ariary. Mais ces chiffres ne sont même pas la moyenne mais une sorte de minimum à prévoir car dans les écoles dispensant les programmes étrangers, les inscriptions comptent environ 500.000 ariary. Il n’est donc pas étonnant que nombreux enfants quittent l’école trop tôt. Le taux de déscolarisation est en fait estimé à 28% à Madagascar. La moitié des jeunes se trouvent même en dehors du système scolaire selon un économiste (statistique datant de 2015). Et le gouvernement est à blâmer face à cette déscolarisation accrue à cause de la chute du nombre d’enseignants, moindre effort dans l’investissement dans les infrastructures ou encore la mauvaise gestion du budget. Ces coûts se font aussi sentir dans les établissements publics où ils peuvent atteindre les 40.000 ariary. Mais même si les coûts sont moins onéreux, l’entrée au sein de ces établissements n’est pas donnée à tout le monde. De plus, il n’y a pas de quoi se précipiter vers eux vu la qualité d’enseignement donnée aux élèves. Mais un domaine n’est pas aussi à négliger : celui des fournitures scolaires. Malheureusement pour le pouvoir Hery Rajaonarimampianina et les soi-disant efforts de Paul Rabary, ils n’ont pas su venir en aide aux parents comme les anciens ont pu faire en les acquittant de « kits scolaires ». En moyenne, les fournitures scolaires coûtent 100.000 ariary. Pour le moment, les commerçants n’affichent pas de hausse aux prix mais chaque année, c’est un éternel recommencement. Bref, pour le premier mois de scolarisation, les parents doivent payer une fortune de 165.000 ariary au minimum sans parler des tenues, des tests de niveau payant et divers. Une somme onéreuse en effet pour parents qui, tôt ou tard, n’ont pas le choix que de déscolariser ses enfants. Et en moyenne, l’écolage par mois vaut entre 25.000 et 550.000 ariary.

Annie N.

Commentaires   

0 #1 Razakavololona Riana 11-08-2017 17:39
Bjr, merci bien d avoir utilisé le monnaie ariary dans votre article. En effet, la plupart des articles que j ai lus avec la gazette dgi, le fmg est plus souvent utilise alors que c est lariary qui est la monnaie malgache. Merci pour votre amelioration continue et bne continuation
Citer

Ajouter un Commentaire