Edito: Ces "bons" ambassadeurs

Le décès de Régis Gizavo rappelle une fois de plus à quel point l'art, la musique et les artistes restent de "bons" ambassadeurs de leur pays. Il suffit d'aller sur le Net pour lire tous ces articles élogieux de la presse étrangère qui relate le parcours de cet accordéoniste et chanteur compositeur malgache , un parcours que beaucoup de Malgaches ne connaissent pas forcément pour des raisons diverses et variées et qu'un certain nombre découvre justement à travers la presse étrangère.

Edito: Sécurisation, le temps des preuves !

Le jour de la fête Nationale malgache est également celui où les forces armées célèbrent leur existence. Traditionnellement, l’événement est marqué par une parade militaire en grande pompe où défilent fièrement toutes les forces de sécurité existantes dans le pays. Pourtant en marge du défilé et donc, à part le 26 juin, celles-ci peinent à résorber les actes de violence, de banditisme et de sécurisation partout dans l’île. Où étaient tous ces moyens matériels et humains lors des attaques proférées sur la RN 7 ?

LE POING: Mais qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?

On a failli l’oublier : Madagascar participe en ce moment aux Jeux de la Francophonie. Pour l’île : l’important c’est de participer. Nos athlètes n’espèrent obtenir, comme par le passé, aucune médaille d’or. C’est dans le domaine de l’impossible pour eux ! D’ailleurs, ils ne possèdent pas le moindre espace, le moindre stade pour s’entraîner.

Qu’importe, l’important c’est toujours de participer, au risque d’être la risée des athlètes africains. Les hauts responsables malgaches du sport, se foutent royalement, au cas où les Malgaches n’obtiendraient aucune médaille, même de chocolat. L’important n’est-il pas de se promener aux frais de l’Etat, aux frais de la princesse, voire aux frais de… Claudine ?

EDITO: Les interventions dans la justice

Au bout d'on ne sait plus combien de semaines de bras de fer, après avoir étalé publiquement et à l'extérieur du pays les maux qui minent la justice malgache et les magistrats malgaches, après avoir réclamé depuis des semaines un dialogue avec le président, le premier ministre, le ministre de la justice, une rencontre a finalement eu lieu entre les membres du syndicat et le premier ministre.