La Gazette de la grande ile

EDITORIAL : Les malades ont failli faire grève

Publié le 22 juin 2020

Situation complètement inouïe  : les malades du covid-19 en traitement dans la Région Atsinanana font des manifestations par rapport aux conditions dans lesquelles ils sont pris en charge notamment le repas servi très en retard et froid, les résultats des tests plusieurs jours après.  Situation inouïe car les malades sont des personnes vulnérables, même s’ ils ont une force psychologique pour surmonter leur situation, pour ne pas sombrer dans la dépression d’être atteinte de cette pandémie,  ils trouvent la force et la solidarité de dénoncer la prise en charge très critiquable ou plutôt pour dénoncer l’absence de prise en charge.  On a tellement communiqué et on communique encore beaucoup sur la prise en charge de cette maladie,  que l’Etat prend les choses en main, que tout est maîtrisé et qu’il y a beaucoup beaucoup d’argent reçu de partout pour soigner les malades. Or, ils ne sont pas bien pris en charge. Madagascar est probablement le seul pays au monde qui a reçu une manne financière pour la prise en charge des malades du Coronavirus et où des malades sont/seront soignés sur des lits superposés ! Madagascar est probablement le seul pays au monde où des malades du covid-19 font des manifestations alors qu’ils sont malades! Et les gens ne sont pas dupes car beaucoup ont compris que le Ministère de la santé, qui pourtant est le premier département ministériel concerné,  est écarté au profit d’autres ministères. Les gens n’ont pas compris pourquoi c’est le Ministère de l’intérieur ou le Ministère de la communication que l’on a plus vu au lieu du Ministère de la santé et les gens censés ont bien compris que le Ministère de la santé est presque écarté dans le cadre d’une gestion de crise sanitaire si bien que même le personnel de santé fait grève ! La situation est tellement invraisemblable pour une situation d’urgence sanitaire.  On met l’accent sur les couvre feu, sur la réquisition des médias,  sur l’aide sociale, sur la construction d’usine même pharmaceutique,  et la prise en charge des malades est telle que les malades font grève.  Mais bien entendu, des esprits étriqués diront encore que ces malades qui font grève sont des ” ennemis de la Nation” et ils croient à ce qu’ils disent pour éviter de porter un regard honnête sur ce qui est.

La Rédaction

Lire aussi