La Gazette de la grande ile

Projet titre vert : 1 000 bénéficiaires dans chaque région

Publié le 05 mai 2021

Le projet titre vert a été lancé officiellement hier dans la région Vakinankaratra à Andranomanelatra-Antsirabe. Un projet initié par le Président de la République Andry Rajoelina dans la réalisation du « velirano » numéro neuf et six dont l’autosuffisance alimentaire et l’emploi décent pour tous. Le projet s’etendra dans toutes les régions de Madagascar, et 1000 titres verts seront à distribuer dans chaque région a déclaré le ministre de l’Agriculture, Lucien Ranarivelo à Antsirabe.

Pour le premier lancement, des entrepreneurs œuvrant dans l’agriculture et l’élevage au nombre de 133 ont bénéficié d’un terrain d’un hectare chacun à Andranomanelatra et Antsoatany. Les jeunes bénéficiaires ont également reçu un chèque de 38 570 000 ariary chacun pour la promotion de l’agriculture. Le gouvernement va collaborer avec eux pour trouver le circuit de commerce des productions. Le chef de l’Etat a indiqué « la mise en place d’un forage pour que les produits agricoles acquièrent de l’eau tout au long de l’année ». Le gouvernement va également appuyer dans la construction de logement et lieu de travail sur le terrain à travailler.

Le chemin est encore long pour Madagascar afin d’aboutir à l’autosuffisance alimentaire. D’une part, la Grande Ile a toujours procédé à l’importation, malgré la superficie des terres cultivables dont elle dispose. Elle importe plus de 450 000 tonnes de riz chaque année. D’un autre côté, le phénomène de malnutrition reste problématique. « Une vingtaine de personnes auraient déjà péri en avril à cause de la famine, notamment des adultes et des enfants de moins de cinq ans dans le district d’Ambovombe », selon le rapport des Nations Unies cette année. Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a toutefois mis en garde contre le kere dans le Sud. Les solutions proposées par les autorités ne sont que d’urgence et la calamité ne cesse de s’amplifier. La situation dans le Grand Sud doit être primordialement prise en compte. Ce sont les peuples du Sud qui devront bénéficier en premier dudit projet. Ces derniers qui souffrent de l’insuffisance alimentaire et qui attendent des solutions à long terme de la part de l’Etat.

Nandrianina A

Lire aussi